En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Football amateur
  3. //

Des bières et des clous pour s'offrir des buteurs

Pour pouvoir payer le transfert de deux de leurs potes du village d'à côté, les joueurs d'une équipe de la dernière division de Belgique ont décidé d'organiser une soirée. Mais là où la plupart se limiterait à foutre de la musique et trois-quatre spots, ils ont préféré organiser un tournoi de beer pong ! 32 équipes pour 63 matchs dans la chaleur d'une buvette au fond de laquelle les Diables rouges tentaient vainement d'intéresser quelques supporters...

Modififié
Buée sur les vitres, photos des personnages illustres du club, coupes et tableau de résultats : la buvette de « Sinsin » ne se distingue a priori pas des autres de la région. Et pourtant, ce soir, les gars du coin se sont rassemblés pour un tournoi bien particulier : le beer pong. Oui, ce tennis de table de chopes a déjà bien bourlingué depuis sa création chez les amis ricains. Fort populaire dans la région, le beer pong est plutôt simple à comprendre : deux équipes de deux joueurs s'affrontent de part et d'autre d'une table d'environ 1m50. De chaque côté, 10 bières à moitié remplies. Chacun à son tour va balancer une balle de ping pong en visant bien entendu les verres adverses. Si ça tombe dedans, c'est l'autre équipe qui trinque. Bizarrement, c'est donc le duo qui gagne qui est le moins ivre à la fin du tournoi.

« C'est quoi cette balle rose ? »


Pour le moment, rien de complètement fou, mais là où cela devient intéressant, c'est que l'intégralité des fonds récoltés aux inscriptions et au bar va servir à payer le transfert de Pech et Lio, deux attaquants du village d'à côté. « Je suis d'accord sur le principe de faire une soirée pour transférer les deux gars, s'enthousiasme Julien, capitaine de Sinsin B réputé pour sa poigne, moins pour son pied gauche. Mais je n'aime pas trop le côté bibine, le fait que ce soit de l'alcool qui transfère les joueurs. » À côté du traditionnel souper spaghetti, c'est néanmoins un événement original et qui fait bien entendu venir des gens qui ne connaissent ni d'Eve ni d'Adam les deux joueurs de Sinsin B. Tous les deux issus du village d'à côté, ils ont été transférés cet été pour 250€ chacun. Pour une petite équipe de P4 (le plus bas échelon du Royaume), c'est difficile de se permettre ces dépenses, c'est donc Jeroen qui a lancé l'idée de ce tournoi pour que ses potes puissent venir jouer de l'autre côté de l'autoroute.

La soirée est lancée, c'est une véritable Coupe du monde qui se joue : 8 groupes de 4, des favoris, d'autres qui viennent comme le ferait Trinidad-et-Tobago, pour perdre, mais prendre du plaisir. À la table 4, Willy et Florian vont entamer leur deuxième match, le premier ayant été perdu, « mais contre les favoris hein, des machines ! » C'est à Willy de lancer, on sent toute sa concentration, puis d'un seul coup : « C'est quoi cette balle rose ? Donne-moi la bleu et blanc va, c'est la meilleure. » Willy transforme l'essai, son duo mène 6 gobelets à 3.

Mazout et Nicorette autour du tronc


Les deux stars de la soirée sont bien affairées. Derrière les platines, Pech s'improvise « DJ Pech » et charge les casiers de bières destinés à remplir les verres des joueurs. Lio est quant à lui derrière le bar, tranquille. « Pour les mazouts (mélange de bière et de coca), on fout du River Cola, mais on gâte les braves qui boivent uniquement au soft, là on a de la vraie marque Coca » , lance-t-il avec un clin d'œil complice.

Le premier tour vient de s'achever, les deux transferts se rentabilisent, quand soudain, Jeroen prend le micro : « Et la Belgique mène désormais trois zéroooooo ! » Aucune réaction, alors DJ Pech enchaîne avec un bon vieux 99 Luftballons. Bah ouais, ça fait 30 minutes que les Diables rouges se baladent contre Andorre, mais à part trois pelés et un tondu, tout le monde s'en fout. En effet, l'attraction à côté de la télévision, c'est le jeu du clou ! Disposés autour d'un tronc d'1m50 de hauteur, les joueurs frappent chacun à leur tour au marteau sur leur clou ou celui d'un camarade. « Évite de mettre ta tête là où j'tape » balance Adrian tout en mâchant son chewing gum Nicorette pour arrêter de fumer : « Hé, deux tablettes pour la soirée qu'il me faut, hein ! » Le dernier des joueurs à avoir planté entièrement son clou dans le bois paie sa tournée, et la partie suivante se lance.

Les oies sauvages debout sur la table


« Attention mesdames et messieurs, pour les quarts de finale de ce tournoi 2014 de beer pong, sur le terrain 5, nous aurons la jeunesse de Hotton contre les Dégoûtants ! » Pas très en jambes en début de partie, les jeunes de Hotton ne touchent même pas les verres adverses. « Chef » , apostrophe un « Dégoûtant » en montrant du doigt le chiffre deux, le nombre de coups qu'il va pouvoir jouer vu le raté de l'équipe adverse. Pourtant, au fil de l'opposition, Hotton reprend quelque peu le dessus. « En face, c'est fort, hein, gros ! » entend-on alors dans les rangs dégoûtants après avoir analysé les trois lancers victorieux de l'adversaire.

Minuit passé, c'est le moment de revenir sur le match de la semaine passée, une défaite 3-0 à Assesse B. « Bah, c'est 4-5 occasions sur le match et ça rentre, hein ! » , se désole Pech, pendant que son coach entonne Les oies sauvages de Michel Delpech debout sur la table des inscriptions. « Mais le prochain, c'est Gesves B, il faut que ça passe. » poursuit l'ancien gardien reconverti renard des surfaces avec succès depuis l'an passé.

La finale du beer pong est remportée par Mini & Me, les « machines » du premier match de Willy. On voit que la salle a vécu : les seuls endroits secs et propres se trouvent en dessous des tables de jeu. En bas, un mec s'endort à moitié sur les pissoires, il ne sait pas encore à ce moment précis que Pech et Lio vont remercier leurs 64 supporters en plantant ce dimanche leur troisième et quatrième buts de la saison.




Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:19 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 13:52 Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:15 L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 56 mercredi 14 février Ronaldo et Marcelo donnent l'avantage au Real 7 mercredi 14 février Ronaldo égalise pour le Real sur penalty 5 mercredi 14 février L'ouverture du score d'Adrien Rabiot