Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Résumé des matchs de 21h

Des Belges en feu et du suspense à gogo

Au terme d'un match de promotion du football belge, Genk a pris une sérieuse option pour les quarts. Le Celta ne s'est pas laissé piéger par Krasnodar, même si tout est encore jouable pour les Russes. Et auncun vainqueur n'a su se dessiner dans le derby allemand et dans le match entre l'Olympiakos et Besisktas. Le suspense reste entier.

Modififié

Lyon 4-2 AS Roma




Celta Vigo 2-1 Krasnodar

Buts : Wass (50e) et Beauvue (90e) pour le Celta Vigo // Claesson (56e) pour Krasnodar

Maîtrise, domination et stérilité résument le match qu’a vécu le Celta Vigo ce soir. Après une première période où son autorité n’a pas fait de doute, mais où ses joueurs n’ont pas réussi à allumer le tableau d’affichage, le Celta Vigo parvient enfin à ouvrir le score au retour des vestiaires. Sur un magnifique coup franc, Wass ne laisse aucune chance au gardien adverse. S’ils pensent avoir fait le plus dur, les Espagnols déchantent très rapidement, car cette ouverture du score pique au vif les joueurs de Krasnodar. Les Russes quittent leurs tenues de touristes portées pendant les 45 premières minutes pour enfin revêtir le bleu de chauffe. Profitant du laxisme de la défense galicienne, Claesson égalise pour Krasnodar (56e). S’ensuit un coaching payant de Berizzo qui décide de faire entrer Beauvue. Ni une ni deux, seulement douze minutes après avoir foulé la pelouse, l’ancien Lyonnais signe son grand retour en inscrivant le but de la victoire, juste avant le coup de sifflet final.


Schalke 04 1-1 Borussia Mönchengladbach

Buts : Burgstaller (25e) pour Schalke 04// Hofmann (15e) pour le Borussia Mönchengladbach

Mönchengladbach se déplace en voisin à la Veltins-Arena, puisque seulement 71km séparent les deux équipes. Quasiment à domicile, les hommes d’Hecking ouvrent contre toute attente le score dès le quart d’heure de jeu. Sur leur première occasion, les visiteurs trouvent le fond des filets. Parfaitement lancé en profondeur par Stindl, Hofmann trompe Färhmann en lui glissant la balle entre les jambes. Pas sonnés par le but, les joueurs de Schalke ne se laissent pas abattre et ne mettent que dix minutes pour remettre les compteurs à zéro. C’est Burgstaller qui s’occupe de tromper Sommer. Un Sommer qui a su se ressaisir pour empêcher les joueurs de Gelsenkirchen de mener au score. Au terme d’un match rythmé, les deux équipes n’arrivent finalement pas à se départager.


La Gantoise 2-5 Genk

Buts : Kalu (27e), Koulibaly (61e) pour La Gantoise// Malinovskyi (21e), Colley (33e), Samatta (41e et 72e) et Uronen (45e+1) pour Genk

Pour le premier acte du derby flamand de ces huitièmes de finale, les deux équipes ont revêtu leur costume de porte-drapeaux du foot belge. Malinovskyi ouvrent les festivités pour Genk dès la 21e minute de jeu sur coup franc. L’international ukrainien enroule parfaitement sa frappe, Kalinić a beau plonger, rien n’y fait. Dans la foulée, La Gantoise répond à son voisin belge par le pied de Kalu qui profite d’une action confuse pour égaliser. Mais les visiteurs du soir sont bien loin d’avoir dit leur dernier mot. Imprenables sur coup de pied arrêté, grâce à un Malinovskyi de gala, ils reprennent l’avantage à la suite d’un corner parfaitement repris de la tête par Colley (33e). Rien ne peut visiblement arrêter les Genkois en cette fin de première période, qui triplent et quadruplent la mise par Samata et Uronen. Le premier enchaîne un superbe contrôle de la poitrine reprise de volée dans la surface (41e). Avant que le second, bien servi par Pozuelo, vienne crucifier à son tour Kalinić juste avant de rentrer au vestiaire. Les Gantois reviennent sur la pelouse avec plus d’envie et plus d’intensité, à l’image de Koulibaly qui s’arrache pour reprendre de la tête le centre de Saief et permettre à son équipe de réduire le score (61e). Les hôtes de la rencontre ont l’occasion de réduire à nouveau le score sur penalty, après que Kalu a rencontré le genou de Malinovskyi dans la surface. Perbet se charge de le tirer, mais quand ça veut pas, ça veut pas. Après la barre transversale en première période, le Français trouve cette fois les gants de Ryan. Il ne fallait pas laisser filer cette occase, car moins de dix minutes plus tard, Samatta, encore lui, vient définitivement doucher les espoirs gantois. Avec ce cinquième but marqué à l’extérieur, le Tanzanien permet à son équipe de prendre une sérieuse option sur le passage en quart.



Olympiakos 1-1 Beşiktaş

Buts : Cambiasso (36e)pour l'Olympiakos// Aboubakar (53e) pour Beşiktaş

C’est le leader de Süper Lig qui se déplace ce soir sur la pelouse de son homologue de Super League. Bien éduqués, les Grecs abandonnent le ballon à leurs invités en début de rencontre. Menés dans le jeu, ils parviennent malgré tout à ouvrir la marque grâce à ce jeunot d'Esteban Cambiasso. Sur un superbe centre, l’ancien Interiste reprend de la tête et permet au stade d’exploser (36e). C’est au retour des vestiaires, après que le jeu s'est équilibré, que Beşiktaş réussit enfin à choper le cadre, avec l’aide du gardien adverse. Mal dans ses baskets, Leali relance sur Vincent Aboubakar qui ne refuse pas l’offrande. Plein de sang-froid, le champion d’Afrique refroidit le stade en égalisant. Les Turcs finissent pas mener en matière de possession et d’occasions, mais pas au tableau d’affichage. Le nom du quart-de-finaliste se décidera la semaine prochaine en Turquie.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Maeva Alliche
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 40 minutes La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 4
    il y a 1 heure Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 9 il y a 1 heure Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 97
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur