En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // OL/ASSE

Derby : les fans stéphanois… au centre d’entraînement

Modififié
Comme au match aller, la rencontre entre Lyon et Saint-Étienne se déroulera sans supporters visiteurs. Invoquant de nombreux troubles entre supporters des deux camps, un arrêté de la préfecture du Rhône a interdit les supporters stéphanois d’accès au stade de Gerland, avant que le ministère de l’Intérieur ne publie à son tour un arrêté interdisant à « toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l'AS Saint-Étienne ou se comportant comme tel » , selon la formule désormais éprouvée, de se déplacer à Lyon le 30 mars.

Absents au stade, les groupes ultras stéphanois appellent à venir encourager les Verts au centre d’entraînement de l’Étrat dimanche matin, avant leur départ pour Lyon. « C’est une bonne initiative de leur part. Malgré le fait qu’ils soient ultras et nous modérés, on est dans le même bateau. Donc on suit, et on espère être nombreux » , confie Jean-Guy Riou, président de l’Union des supporters stéphanois (USS). Au-delà du souhait de montrer aux joueurs leur soutien « en vert et contre tous » , c’est la volonté de gagner le derby qui prime. Pour l’USS, l’objectif est de « donner une motivation supplémentaire aux joueurs, et de leur rappeler que le derby a une saveur particulière. Il y en a qui vont dire que c’est 3 points comme tous les matchs, mais ici il y a une culture du derby. Et un derby, ça se gagne. » Déçu de ne pas pouvoir se rendre à Gerland dimanche soir, Jean-Guy Riou tente de positiver : « On va essayer de les sublimer malgré notre absence. »

Jean-Michel Aulas s’est lui aussi rebiffé face à cette interdiction. « C’est complètement farfelu d'empêcher des supporters de venir dans un stade qui est manifestement bien géré » , a grogné le président de l’OL dimanche dernier. Sans doute a-t-il oublié sa promesse de rendre la monnaie de leur pièce aux Stéphanois après le match aller. Il a donc formulé une demande d’annulation de l’arrêté, considérant que « le football va en mourir avant que ces gens-là aient compris qu'il doit y avoir évidemment des supporters à un match de football. » Soucieux de l’état de santé mental du ministre de l’Intérieur, Docteur Aulas a donc gentiment conseillé à Manuel Valls de « soigner » ses pêchés d’orgueil. Sans succès.


Si ça continue, les autorités sportives et publiques vont réussir l’exploit d’unir les deux ennemis historiques… contre elles. GN
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Angers et Metz, le bon nul