1. //
  2. //
  3. // Lyon/Saint-Etienne

Derby de petits fauves

Le lion contre la panthère. Pas mal comme présentation, hein ? Originale, synthétique, imagée… Donc, 103ème derby ce soir à Gerland qui devrait confirmer la supériorité lyonnaise entrevue lors du 102ème, mercredi soir en Coupe de la Ligue (2-1). A moins que les Verts ne se rebiffent…

3 1
C’était mieux avant ! Forcément. En gros, au 20ème Siècle finissant, l’ASSE tôlait presque toujours l’OL. Passé l’an 2000, et même un peu avant, c’est les Gones qui punissaient les Gagars. En fait, y’a jamais vraiment eu de longues périodes de juste milieu. Il faudrait faire plancher tout un département du CNRS sur ce paradoxe français. La suprématie régionale d’une équipe sur l’autre allait au-delà du derby : l’ASSE triomphante puis le Lyon conquérant régnaient aussi sur le foot français et brillaient en Europe. C’était le bon temps. C’est fini. Y’a pu ! L’ASSE ne joue plus les premiers rôles depuis longtemps et Lyon a perdu de sa superbe.

L’OL dans la foulée ?

Reste quand même l’avantage pour les Gones, toujours sur le podium ou jamais très loin. Voilà : Lyon est favori chez lui. Même s’il doit déplorer deux forfaits importants : Bastos s’est blessé à la jambe droite et Vercoutre, doublure de Lloris, s’est « mystérieusement esquinté tout seul chez lui le tendon du pied droit, dans la nuit de jeudi à vendredi » , comme dirait Christophe Hondelatte. Un commentaire sur la blessure de Bastos, annoncée sur Twitter. Qu’il nous soit donné l’occasion de réhabiliter une fois de plus ce pauvre Puel. Rappelez-vous… Du temps de Claude P., toutes blessures à l’OL lui étaient sournoisement imputées, celles de Cris, notamment. Voire celles de Lisandro et Delgado. En cause : les méthodes physiques inhumaines de l’ex-coach de Lille. Et puis, paf ! Depuis que Puel est parti : Gourcuff, Lisandro, Cris (encore !), Pied, Grenier se sont fait mal aux maux. Et là, c’est autour de Bastos ! Donc, Claude Puel était innocent.

Non, sérieux : la blessure de Bastos est une vraie tuile vu qu’il n’était pas loin d’être le meilleur Gone depuis le début de saison. Outre le derby de ce soir ce sera surtout un handicap pour le match contre le Real : l’OL joue un peu son avenir européen mercredi soir. Too bad ! A priori, c’est Ederson qui devrait le suppléer dans le couloir gauche. S’il est en forme, ça devrait le faire. Ederson aime jouer axial mais quand Puel le faisait jouer sur le côté droit, il se débrouillait pas trop mal, notamment en permutant avec Bastos, à gauche. On attend bien sûr la confirmation de Cris, dont tout le monde a loué la perf à Geoffroy Guichard. Bof… Cris a été bon face à des Verts d’eau. Gros test quand même because si ça se passe bien, il barrera à nouveau Koné contre le Real. A suivre aussi Gourcuff, très encourageant à Lille. Le reste, c’est du classique, en 4-2-3-1. Ca devrait passer. Enfin, le substitute de Lloris s’appelle Jérémy Frick et il a 18 ans. Majeur, donc.


L’ASSE va se fouler ?

Les Verts ? Ben, quand on dit que ça marque pas des masses, on a tout dit. Si, si : 11 pions pour mais 13 buts encaissés, ça ressemble pas aux excédents commerciaux allemands. C’est donc Aubameyang, meilleur buteur stéphanois (4 buts) qui pointera à la pointe, de préférence à un Kitambala (zéro but inscrit en L1) qui ne concrétise toujours pas le potentiel intéressant aperçu en début de saison lorientaise, l’an passé. Le reste ne change pas derrière et au milieu défensif. Devant, sur les côtés : Nicolita à droite et Gradel ou Sako à gauche. Sinon, comme d’hab, un Battles qui ne peut plus trop jouer 90 minutes devrait jouer les jokers. Sinama-Pongolle (zéro but en L1, aussi) devrait entrer sûrement. A part le nul, on ne voit pas trop ce que les Verts peuvent venir chercher à Gerland. A moins qu’ils jouent ce derby à fond. « A fond » , ça veut dire être plus méchant, ou du moins « moins gentils » , comme tout le camp stéphanois l’avait déploré après l’élimination de mercredi soir en Coupe de la Ligue. Un derby, c’est comme une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne ? Gagner, faut pas trop rêver. Mais pour le nul, c’est jouable. Il faudrait juste que les Verts retrouvent cette niaque de fin de match qui les a vu bousculer les Lyonnais mercredi soir. Mine de rien, l’OL n’est pas si costaud en défense (un but encaissé par match, sauf contre OM) et ils auront le match du Real à l’esprit. Un but pourrait suffire au partage des points. Sur coup franc, comme l’année dernière ?





Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 1