Der Zakarian : « Tout le monde veut nous taper »

« Je sens qu’ils ont des faiblesses techniques. » C'est en se justifiant ainsi que Waldemar Kita avait lourdé Michel Der Zakarian et son adjoint Baptiste Gentili du FC Nantes en 2008. Quatre ans après, « MDZ » est de retour à la Beaujoire, avec la bénédiction du Zamparini de la L2. Au quart de la course, l'intéressé fait le point sur ses Canaris...

0 5
Ce retour à Nantes se passe-t-il comme vous l'espériez ?
Oh oui, je suis très content d'être revenu. Ça me tenait vraiment à cœur. Notre début de saison est pas mal, même si je pense qu'on pourrait avoir trois ou quatre points de plus. Mais l'esprit de travail et de groupe sont là, c'est une bonne chose.

On dit que vos relations avec Waldemar Kita se sont apaisées. C'est le cas ?
Oui, par rapport à ma dernière expérience, il y a des personnes qui étaient autour et qui étaient différentes de celles qui sont en place à l'heure actuelle. Maintenant, je suis en rapport direct avec la direction du club.

Vous parlez de Christian Larièpe et Pascal Praud ?
Oui, mais pas que. Il y en avait quelques autres.

Avez-vous les pleins pouvoirs sur le sportif, comme vous l'avez annoncé lors de votre retour cet été ?
Oui, c'est le cas. Comme je l'ai dit, je suis en rapport direct avec la direction. On avance sur des dossiers qu'on peut réaliser, il y en a d'autres où on ne peut pas. Mais c'est ce que je recherchais. Ils me laissent travailler et faire ce que je veux.

Maintenant que vous avez vos repères et connaissez votre groupe, maintenez-vous que le FC Nantes va jouer la montée ?
Ah oui, on ne peut pas dire en venant ici qu'on va jouer le maintien. Faut pas se mentir, hein ! On a un budget conséquent, l'un des plus gros de L2. Après, on a un groupe cohérent. Même si je pense qu'il nous faudrait un attaquant supplémentaire. On verra au mercato si on peut avancer.

C'est vrai qu'on a l'impression que, mis à part Djordjevic qui empile les pions (9 buts en 10 matchs), vous manquez de finisseurs...
Cet été, on a perdu Bangoura. Il nous faudrait un attaquant supplémentaire, plus expérimenté. Après, on a des jeunes du centre de formation, mais ils ne sont peut-être pas assez mûrs. On travaille sur des dossiers, mais les joueurs qu'on voudrait sont sous contrat avec les clubs.

Vous pensez à qui ?
Non, non, je ne donne pas de noms.

Nantes est actuellement sixième, avec seize points en dix rencontres. Est-ce que c'est un rapport qui vous satisfait ?
Non, je pense qu'on pourrait être plus régulier et avoir quatre points de plus. On en a perdu à domicile. Contre Istres (1-1), on se fait baiser à la dernière minute. Contre Guingamp (1-1), c'est un peu pareil. On mène, on a la maîtrise de la rencontre et on prend un but sur coup de pied arrêté malgré cette maîtrise collective. Il y aussi le match du Havre (1-1). Si on est plus adroits, on prend les trois points normalement.

Quel rythme faut-il tenir pour espérer viser la montée ?
Deux points minimum par match. Si on veut monter, c'est ça.

Mis à part le petit manque devant, avez-vous une largeur d'effectif suffisante pour jouer le haut du panier ?
J'ai un groupe de vingt et un joueurs de champ et de trois gardiens, c'est un bon ratio à mon avis.

Malgré tout, tout n'est pas rose. Vous avez, par exemple, pointé du doigt le manque de réalisme de vos joueurs récemment ?
Pas tout le temps, seulement sur certains matchs où on aurait dû être plus efficaces. Après, ce sont des faits de jeu. Mais bon, lorsqu'on va au Havre où on ne marque presque pas et que, la semaine d'après, on en met quatre à Lens, ça ne va pas. Comme je le répète à mes joueurs, il nous faut acquérir une constance. Constance qui doit être à la fois défensive et offensive. J'insiste en permanence sur ça.

Un autre point qui vous a chagriné, c'est le manque de caractère de vos hommes. Ça explique ces différences de résultats entre vos matchs à la Beaujoire (trois victoires et deux nuls) et hors de vos bases (une victoire, deux nuls, deux défaites) ?
Oui, surtout à l'extérieur. J'avais fait le constat l'an passé que l'équipe avait du mal à ramener des points, bien que je n'étais pas en place ici. Et je le constate encore. Il nous faudrait un ou deux leaders. Dans l'esprit, on est trop timides à l'extérieur. On se contente du minimum.

À l'inverse, qu'est-ce qui vous contente quand vous regardez jouer le FC Nantes du bord du terrain ?
C'est surtout l'esprit que le groupe affiche. L'esprit de travail est le bon. On le voit sur les compétitions qu'on joue à domicile. L'équipe soutenue par un public nombreux se donne l'envie de se surpasser. D'où notre difficulté à l'extérieur. Sur le plan du jeu, on y arrive petit à petit. Des nouveaux joueurs sont venus, mais ça se met en place comme je le souhaite.

La promotion va encore être une bagarre à cinq ou six, non ?
Quand on voit le classement, les deux premiers ont 19 points et le premier non-relégable est à neuf points derrière. Ça résume bien la complexité du schmilblick. Les équipes qui vont y arriver seront celles qui feront des séries.

Sur ce début de saison, qui redoutez-vous ?
Pas forcément une équipe particulière. C'est homogène, on se doit de redouter tout le monde et de se remettre en question à tous les matchs. Ce sont des matchs de coupe tous les week-end. Surtout que tout le monde veut nous taper. Je l'ai vécu à la fois en tant que joueur et dans l'équipe en face qui voulait faire tomber plus gros qu'elle. Comme le FC Nantes est l'un des favoris du championnat, on veut à tout prix le battre.

Un mot sur Dijon, juste devant vous au classement et que vous rencontrez lundi...
C'est une équipe assez jeune. Il y a deux ou trois joueurs d'expérience pour les encadrer. Je pense qu'ils ont un gros potentiel. Après, ils ont eu des blessés, des suspendus et des départs qui les ont pénalisés. C'est quand même difficile à manœuvrer comme équipe.

Ils ralentissent le rythme depuis le départ de Corgnet...
Au vu de son potentiel, sa capacité à accélérer le jeu par ses conduites ou ses passes, à perforer ou à marquer, c'est sûr que c'est une perte pour eux. Mais ils ont d'autres bons petits joueurs. Après, Thil s'est blessé, puis Jovial, ils ont eu plusieurs expulsés... Mais l'effectif est tout de même intéressant, attention.

Propos recueillis par Arnaud Clément
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Selbycool Niveau : CFA2
Les mecs, c'est super pas objectif de parler aussi souvent de Nantes par rapport aux autres clubs de L2... et c'est pour ça que je vous aime <3 <3 <3 :)
Note : 2
les autres ? quels autres ?
@Selbycool: c'est parce que Nantes n'a rien à faire en L2! (au passage rendez-nous Lens, Monaco, Auxerre, Strasbourg)
Bah ils en pensent quoi les Nantais ?
Kita a fait une charette d'erreurs Nantes devrait etre remonté depuis longtemps...
Et une fois remonté Kita va va encore viré tout le monde et s'autodétruire...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5