1. //
  2. // Sélection
  3. //

Denilson se paye Adriano et Neymar

Modififié
11 24
Demain, mercredi, So Foot se met en mode 100% Brasil avec son numéro 117. Denilson, l’ancien transfert le plus cher de l’histoire, est revenu sur sa longue carrière. Pour y expliquer certains choix de carrière surprenants, mais aussi pour exprimer ses quatre vérités sur la nouvelle star du foot brésilien : « Neymar, il doit s’adapter au jeu espagnol. Lors du dernier match du Barça contre le Real, il a souvent eu la possibilité de lâcher le ballon, mais il a préféré s’entêter dans ses dribbles. Et ça en Espagne, les supporters n’aiment pas et les partenaires non plus. Il faut qu’il comprenne qu’il ne doit commencer à dribbler qu’à l’entrée de la surface pour ensuite centrer ou marquer. Le jour où il se mettra ça dans la tête, il fera d’énormes progrès. Je suis passé par là, Robinho aussi.  »

Un autre international brésilien qui en prend pour son grade, c’est Adriano. Récemment passé commentateur pour une chaîne brésilienne, Denilson s’est, en effet, mis l’ancien avant-centre de l’Inter de Milan à dos après avoir refusé de s'exprimer sur le cas Adriano : « Je parlerai le jour où Adriano aura décidé de jouer au football. » L’ancien serial buteur de la Seleção aura vite fait de rétorquer : « Il n’a pas apprécié. Il m’a appelé pour me dire que s’il me croisait dans la rue, il me casserait la gueule. Je lui ai demandé pourquoi il était si énervé. Je lui ai dit : "Si tu trouves une raison valable, peut-être que je demanderai pardon." Mais il n’a même pas su me répondre. On a été partenaires pendant un an à Flamengo. Je le connais. Il a un cœur gros comme ça et tout le monde l’aime. Mais il est trop faible dans sa tête. Beaucoup trop faible. »

Plus que quelques heures à attendre pour retrouver l'intégralité de l'entretien avec l'ancien Bordelais dans São Foot. MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Señor Gifle Niveau : CFA
Note : 2
Non non et non, vous ne me spoilerez pas le prochain So (Sao) Foot, deuxième article de la journée que je me force de pas lire ...
Denis le sonne Niveau : District
Deni revient ! (mon pseudo est pour toi <3)
so-lyonnais Niveau : CFA2
C'est marrant que ce joueur donne des leçon de "lâchage de balle". Très marrant.
MindTheGap Niveau : CFA
Denilson, Adriano te salue!

gregoirelenormand Niveau : DHR
Dans le foot j'ai eu 2 amour le roi David et Denilson...

Voila tout le monde s'en fout.

Sinon je me demande ce qu'il pourrait dire de notre cher Hatem, qui est donc si l'on en croit les dire, un combo des deux critiques réuni (garde le ballon et pas de mental)!
cheikhidaout Niveau : Loisir
Message posté par Señor Gifle
Non non et non, vous ne me spoilerez pas le prochain So (Sao) Foot, deuxième article de la journée que je me force de pas lire ...


Senor Gifle, lis bien mon com jusqu'au bout stp

Demain, mercredi, So Foot se met en mode 100% Brasil avec son numéro 117. Denilson, l’ancien transfert le plus cher de l’histoire est revenu sur sa longue carrière. Pour y expliquer certains choix de carrière surprenants, mais aussi pour exprimer ses quatre vérités sur la nouvelle star du foot brésilien : « Neymar, il doit s’adapter au jeu espagnol. Lors du dernier match du Barça contre le Real, il a souvent eu la possibilité de lâcher le ballon, mais il a préféré s’entêter dans ses dribbles. Et ça en Espagne, les supporters n’aiment pas et les partenaires non plus. Il faut qu’il comprenne qu’il ne doit commencer à dribbler qu’à l’entrée de la surface pour ensuite centrer ou marquer. Le jour où il se mettra ça dans la tête, il fera d’énormes progrès. Je suis passé par là, Robinho aussi. »

Un autre international brésilien qui en prend pour son grade, c’est Adriano. Récemment passé commentateur pour une chaine brésilienne, Denilson s’est, en effet, mis l’ancien avant-centre de l’Inter de Milan à dos après avoir refuser de s'exprimer sur le cas Adriano:«Je parlerai le jour où Adriano aura décidé de jouer au football. » L’ancien serial-buteur de la Seleçao aura vite fait de rétorquer: « Il n’a pas apprécié. Il m’a appelé pour me dire que s’il me croisait dans la rue, il me casserait la gueule. Je lui ai demandé pourquoi il était si énervé. Je lui ai dit : "Si tu trouves une raison valable, peut-être que je demanderai pardon." Mais il n’a même pas su me répondre. On a été partenaire pendant un an à Flamengo. Je le connais. Il a un cœur gros comme ça et tout le monde l’aime. Mais il est trop faible dans sa tête. Beaucoup trop faible.»

Plus que quelques heures à attendre pour retrouver l'intégralité de l'entretien avec l'ancien Bordelais dans São Foot.
gregoirelenormand Niveau : DHR
Message posté par cheikhidaout


Senor Gifle, lis bien mon com jusqu'au bout stp

Demain, mercredi, So Foot se met en mode 100% Brasil avec son numéro 117. Denilson, l’ancien transfert le plus cher de l’histoire est revenu sur sa longue carrière. Pour y expliquer certains choix de carrière surprenants, mais aussi pour exprimer ses quatre vérités sur la nouvelle star du foot brésilien : « Neymar, il doit s’adapter au jeu espagnol. Lors du dernier match du Barça contre le Real, il a souvent eu la possibilité de lâcher le ballon, mais il a préféré s’entêter dans ses dribbles. Et ça en Espagne, les supporters n’aiment pas et les partenaires non plus. Il faut qu’il comprenne qu’il ne doit commencer à dribbler qu’à l’entrée de la surface pour ensuite centrer ou marquer. Le jour où il se mettra ça dans la tête, il fera d’énormes progrès. Je suis passé par là, Robinho aussi. »

Un autre international brésilien qui en prend pour son grade, c’est Adriano. Récemment passé commentateur pour une chaine brésilienne, Denilson s’est, en effet, mis l’ancien avant-centre de l’Inter de Milan à dos après avoir refuser de s'exprimer sur le cas Adriano:«Je parlerai le jour où Adriano aura décidé de jouer au football. » L’ancien serial-buteur de la Seleçao aura vite fait de rétorquer: « Il n’a pas apprécié. Il m’a appelé pour me dire que s’il me croisait dans la rue, il me casserait la gueule. Je lui ai demandé pourquoi il était si énervé. Je lui ai dit : "Si tu trouves une raison valable, peut-être que je demanderai pardon." Mais il n’a même pas su me répondre. On a été partenaire pendant un an à Flamengo. Je le connais. Il a un cœur gros comme ça et tout le monde l’aime. Mais il est trop faible dans sa tête. Beaucoup trop faible.»

Plus que quelques heures à attendre pour retrouver l'intégralité de l'entretien avec l'ancien Bordelais dans São Foot.


Putain les cheick et le Fair play ca fait 2
Señor Gifle Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par cheikhidaout


Senor Gifle, lis bien mon com jusqu'au bout stp

Demain, mercredi, So Foot se met en mode 100% Brasil avec son numéro 117. Denilson, l’ancien transfert le plus cher de l’histoire est revenu sur sa longue carrière. Pour y expliquer certains choix de carrière surprenants, mais aussi pour exprimer ses quatre vérités sur la nouvelle star du foot brésilien : « Neymar, il doit s’adapter au jeu espagnol. Lors du dernier match du Barça contre le Real, il a souvent eu la possibilité de lâcher le ballon, mais il a préféré s’entêter dans ses dribbles. Et ça en Espagne, les supporters n’aiment pas et les partenaires non plus. Il faut qu’il comprenne qu’il ne doit commencer à dribbler qu’à l’entrée de la surface pour ensuite centrer ou marquer. Le jour où il se mettra ça dans la tête, il fera d’énormes progrès. Je suis passé par là, Robinho aussi. »

Un autre international brésilien qui en prend pour son grade, c’est Adriano. Récemment passé commentateur pour une chaine brésilienne, Denilson s’est, en effet, mis l’ancien avant-centre de l’Inter de Milan à dos après avoir refuser de s'exprimer sur le cas Adriano:«Je parlerai le jour où Adriano aura décidé de jouer au football. » L’ancien serial-buteur de la Seleçao aura vite fait de rétorquer: « Il n’a pas apprécié. Il m’a appelé pour me dire que s’il me croisait dans la rue, il me casserait la gueule. Je lui ai demandé pourquoi il était si énervé. Je lui ai dit : "Si tu trouves une raison valable, peut-être que je demanderai pardon." Mais il n’a même pas su me répondre. On a été partenaire pendant un an à Flamengo. Je le connais. Il a un cœur gros comme ça et tout le monde l’aime. Mais il est trop faible dans sa tête. Beaucoup trop faible.»

Plus que quelques heures à attendre pour retrouver l'intégralité de l'entretien avec l'ancien Bordelais dans São Foot.


A partir de "Demain, mecredi" j'ai eu des doutes...

Cheik. E. Coyote
"je suis passé par là, Robinho aussi."

Mauvais présage pour Neymar...
"Je suis passé par là, Robinho aussi". Donc tout ce qu'on peut souhaiter à Neymar, c'est de trouver un autre chemin
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
11 24