En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OM-Bastia

Demetrius Ferreira : « J’aimerais aller à Bastia parler avec les dirigeants »

De Demetrius Ferreira, les supporters de Bastia et Marseille ne se souviennent que d’une chose : lui, débordant à toute vitesse sur son flanc droit, faisant lever la foule. Rentré au Brésil après sa fin de carrière en 2008, le petit latéral revient sur sa carrière, démarrée à Guarani et aussi passée par Nancy, Troyes et le Qatar, et ses relations difficiles avec Robert Nouzaret.

Modififié
Que faites-vous depuis que vous êtes rentré au Brésil ?
J’étais secrétaire des sports dans la ville où j’habite jusqu’à décembre de l’année passée. Après, le maire a changé. Aujourd’hui, je suis responsable du volley féminin de Barueri. L’entraîneur est le même que celui de l’équipe nationale. Puis je suis toujours aussi dans le football. Il y a une équipe qui joue la Ligue 2, Oeste, je m’en occupe un peu aussi, comme directeur sportif.

C’était comment, de retrouver le Brésil après tant d’années en France. Ça a dû changer, entre-temps ?
Ce n’était pas trop difficile. Je savais que j’allais retourner un jour au Brésil. On venait souvent en vacances. Ma femme est aussi brésilienne, on a toute notre famille, ici. Même si ça avait changé. C’était le début de la crise financière et on la sentait vraiment. Ça faisait du mal aux gens. Ils étaient désespérés de leur situation financière et de celle du pays. Ce n’était pas comme avant. Tout était plus tranquille, les gens arrivaient à vivre de façon plus simple. On commence à s’en sortir un peu.

Vous avez passé neuf ans en France. Vous voyiez votre carrière se cantonner à un seul pays européen en partant de Guarani ?
Non. Franchement, je ne pensais même pas aller en Europe. Puis il y a eu l’occasion d’aller à Nancy. J’étais prêté un an et ça appartenait à une compagnie aérienne, TAM ici, au Brésil. C’était le sponsor de quatre ou cinq équipes. Ils m’avaient acheté de Palmeiras. Je me suis dit que j’allais vivre l’aventure un an avant de retourner.


Comment c’était d’arriver à Nancy à 24 ans ? Vous vous souvenez de vos premières impressions ?
Quand je suis arrivé à Nancy, c’était un choc. À l’époque, il n’y avait pas beaucoup de Brésiliens en France. Et y avait pas Whatsap, rien du tout de ça pour communiquer avec ma mère, ma famille. Donc pour moi, c’était un changement de vie difficile. Y a tout qui change : la langue, la nourriture, les habitudes, le football. C’était pas facile de s’adapter. Même si j’ai été très bien accueilli. Pablo Correa était joueur à l’époque et il m’a beaucoup aidé. Je parlais un peu espagnol, il comprenait le portugais. Alors j’ai trouvé une maison à côté de chez lui.


C’était quoi le plus bizarre à Nancy pour vous ?
Je ne parlais pas un mot de français. Je ne savais pas dire « bonjour » . Alors je restais à l’hôtel. Heureusement, il y avait une femme qui faisait la traduction, une Portugaise que Nancy avait engagée. Mais les jours où elle n’était pas là, je ne savais pas comment commander un repas. Je regardais la table à côté et je la pointais au garçon.

Que connaissiez-vous de la Corse avant d’y signer ?
Je ne savais rien du tout. J’étais en vacances au Brésil, chez moi quand le directeur de Bastia m’appelle. Ils étaient en discussion avec Nancy et me demandaient si ça m’intéressait d’aller à Bastia. La seule chose qu’il m’a dit, c’est qu’il faisait plus chaud qu’à Nancy et qu’il y avait la plage. (Il rit.) Je lui ai dit : « Ça commence déjà pas mal. » Heureusement que j’étais arrivé en été à Nancy... Ça caillait, l’hiver. Il y a des jours, je sortais des vestiaires, on avait l’impression que j’allais faire de la moto tellement j’avais de couches de vêtements. J’avais du mal à marcher ! Il me manquait que le casque. Pour moi qui arrivais du Brésil, c’était insupportable.

Et votre arrivée en Corse, ça s’est passé comment ?
Je parlais déjà français, c’était plus facile. Puis la Corse... c’est un peu le Brésil. Il fait bon, il y a toujours du soleil. Même en hiver, on sort avec un pull pour se lever, mais vers 10h30 on l’enlève. On s’entraîne en T-shirt en hiver. Les gens étaient vraiment sympas avec moi. Pendant trois ans et demi. Je les garde dans mon cœur, comme tous ceux des clubs que j’ai connus en France. Mais c’est vrai qu’en Corse, les gens t’accueillent d’une façon différente. C’est plus chaleureux, plus facile de se faire des amis. Ma première année était très bonne, j’étais dans l’équipe type du championnat. Mais la deuxième année, il y a Robert Nouzaret. J’ai senti qu’il ne m’aimait pas trop. Au début, j’étais titulaire. Puis je me suis blessé et c’était l’occasion qu'il attendait. Les supporters me disaient que ce n’était pas normal que je ne joue pas. C’est là que j’ai vraiment senti la chaleur des gens. En ville, avec ma femme. Ils venaient tout le temps me parler. Je sentais que j’étais vraiment aimé. J’ai encore pas mal d’amis corses. Je parle encore avec eux, donc j’ai toujours ce plaisir d’écouter les Corses parler. Je ne suis plus revenu en France depuis mon retour au Brésil, mais je vais peut-être y aller en mai. J’aimerais amener certains joueurs brésiliens en France. J’aimerais aller à Bastia parler avec les dirigeants. Je sais ce qu’il faut pour jouer en France, je sais ce qu’il faut pour jouer à Bastia. Je sais ce que le joueur doit avoir. Je pense que je peux apporter quelque chose.


Pourquoi Robert Nouzaret ne vous aimait-il pas ?
Aucune idée. Je n’en ai jamais parlé avec lui. Pour la trêve, j’allais partir en vacances au Brésil. Il voulait qu’on revienne avant la nouvelle année, le 28 ou le 29 décembre. Je lui ai demandé si je pouvais avoir deux ou trois jours pour rester un peu plus avec ma famille. C’était un jour de voyage entier. Il m’a dit : « Non, il faut que tu rentres comme les autres. » J’ai dit : « Bah écoute, il n’y a que moi qui vient de loin. » Il m’a dit : «  Ben il fallait penser à ça avant de venir en France. » Là, j’ai vraiment vu qu’il ne m’aimait pas. C’est le seul entraîneur avec qui je ne me suis pas entendu en France. J’étais très soulagé qu’il parte. S’il restait, c’est moi qui partais.


Vous pouvez nous parler de ce qui s’est passé dans les vestiaires avant la finale contre Lorient ?
Oui, il y a eu des problèmes. Moi-même, j’étais dans l’équipe type du championnat l’année d’avant, des équipes comme Monaco et le PSG voulaient me prendre, mais je me retrouve remplaçant. J’étais dégoûté de ne pas pouvoir jouer une finale pour Bastia. Dans les vestiaires, c’était un peu bizarre entre le staff technique et les dirigeants. Mais nous, on n’a pas vraiment su ce qui s’est passé. On avait une bonne équipe, bien meilleure que celle de Lorient. On pensait gagner. Perdre ce match, c’était triste. Des joueurs ne voulaient pas retourner sur le terrain, prendre la médaille.

Quand La Marseillaise a été sifflée, ça ne vous a pas perturbé ?
Non. Si ça n’a pas embêté Lorient, ça ne pouvait pas nous embêter non plus.

Les supporters bastiais ont ce souvenir de te voir courir sur le côté...
(Il éclate de rire et coupe) Ils adorent ça à Bastia ! C’était ma caractéristique, ce que j’ai toujours su faire. Je le faisais avec plaisir. J’étais pas un super joueur. Pas extraordinaire. Mais partout où je suis passé, la porte m’est ouverte, j’ai des amis partout. J’ai l’impression d’avoir fait au mieux que je pouvais partout où je suis passé. C’est en France que j’ai appris à défendre, dès Nancy, avec László Bölöni. Les entraînements étaient durs, mais ça m’a poussé à m’adapter plus vite. Les joueurs brésiliens n’aiment pas trop défendre, même si ça a beaucoup changé. Quand j’étais jeune, 95% des joueurs de la Seleção étaient au Brésil. Aujourd’hui, ils sont tous en Europe. Partout où tu vas dans le monde, tu as des joueurs brésiliens. Ça change tout. C’est beaucoup plus compétitif. Avant, au Brésil, un joueur bon techniquement arrivait à jouer. Même s’il ne marquait pas, ne courait pas trop. Maintenant il est mort.

C’était comment de revenir à Furiani avec l’OM ?
C’était bien. Il n’y a pas eu de problèmes. Je connaissais tout le monde. Je jouais avec une autre équipe, mais quand même à la maison. J’ai été applaudi en m’échauffant. J’ai vécu de très bons moments à Marseille aussi. Parce qu’on est arrivés en finale de la Coupe de l’UEFA en 2004. On a perdu, mais c’étaient des moments extraordinaires : gagner contre l’Inter, Liverpool, Newcastle...

C’était comment de passer de Bastia à l’OM ? Tu étais impressionné par le niveau de certains joueurs ?
Non. J’avais joué avec des grands joueurs au Brésil avant d’aller en France : Cesar Sampaio, Roberto Carlos, le meilleur que j’ai vu jouer : intelligent, qui frappait très fort, allait vite. Cafu, qui n’arrêtait pas de courir. Aujourd’hui on est voisins, on est très amis, on se voit toujours. Quand j’étais en France, on se parlait parfois au téléphone. Mais ce n’était pas aussi facile de communiquer qu’aujourd’hui. Mais en France, c’est Franck Ribéry qui m'a le plus marqué. Didier Drogba aussi. On n’avait pas une super équipe, juste des mecs qui couraient, qui se battaient. Sans lui, on ne serait jamais allé en finale.

Propos recueillis par Thomas Andrei
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:13 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon Hier à 15:00 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
il y a 4 heures Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 21 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! il y a 4 heures Le but fou d'Enzo Pérez 11 il y a 5 heures Le magnifique loupé en D1 Roumaine 1 Hier à 22:39 L'UEFA crée « la Ligue des nations » 90
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 4 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 22 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92