Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00
  1. //
  2. // Résumé

Dembélé s'amuse, Hoffenheim confirme

Dix-neuf buts en cinq matchs ! La Bundesliga était en grande forme pour offrir du spectacle cet après-midi, notamment grâce à sa nouvelle coqueluche, Ousmane Dembélé. Avec Marco Reus, le Français a mis KO le Borussia Mönchengladbach. Sur les autres terrains, le Hertha gagne sur le gong à Wolfsburg, et Hoffenheim confirme son excellent départ en étrillant Cologne. Le Bayer Leverkusen, lui, cale toujours et doit se contenter du nul contre Fribourg.

Modififié

Borussia Dortmund 4-1 Borussia Mönchengladbach

Buts : Aubameyang (7e, 68e), Piszczek (15e), Dembélé (64e) pour Dortmund / Raffael (6e) pour Gladbach

Le retour de Marco Reus n'a pas fait du bien qu'au collectif de Thomas Tuchel. Directement ou non, Marco a permis à Ousmane Dembélé de grandir et de mieux se fondre dans le collectif de Dortmund. L'ancien Rennais avait tendance à agacer par ses mauvais choix dans les derniers mètres. Contre les Fohlen, l'ancien poulain de Mikaël Silvestre a fait mille misères à ses adversaires et un match parfait. Alors que Raffael avait surpris Weidenfeller sur une frappe que Sokratis laisse étrangement passer, Dembélé lance vingt secondes plus tard un mouvement avec son meilleur ami, Marco Reus. Aubameyang conclut et remet le BvB à hauteur. Dembélé, encore lui, tire le corner qui permet à Pisczek, façon renard des surfaces, de donner l'avantage aux Schwarzgelben. Dès lors, en même temps que Reus se rappelle au bon souvenir du Westfalenstadion – mais l'homme de verre était hors jeu –, Dembélé poursuit sa démonstration : triple crochet et frappe du droit pour mettre son propre but, puis nouvelle passe bien sentie vers Reus, dont la talonnade permet à Aubameyang d'achever Sommer. Dortmund brille. Mieux, Dembélé a trouvé sa place et son modèle.


TSG 1899 Hoffenheim 4-0 1. FC Cologne

Buts : Wagner (8e, 67e), Toljan (39e), Uth (89e) pour Hoffenheim //

Julian Nagelsmann continue de surprendre son monde. Contre un concurrent direct aux places européennes, l'équipe de Sinsheim n'a pas été excellent, mais elle a eu l'inspiration et le buteur pour prendre le large. Plus que Modeste, le buteur à l'ancienne du jour s'appelle Sandro Wagner. L'ancien espoir de la Nationalmannschaft n'est pas le joueur le plus sexy de la Bundesliga. Il sait toutefois ce qu'il doit faire sur un terrain : rôder et marquer. Et il le fait bien. Sur deux coups de pied arrêtés, Wagner se défait du marquage et conclut. Entre-temps, Toljan corse l'addition avant la pause. Cologne n'avait pas la moindre chance. Le football était du côté du TSG cet après-midi.


VfL Wolfsburg 2-3 Hertha Berlin SC

Buts : Mayoral (12e), Seguin (18e) pour Wolfsburg // Plattenhardt (16e), Esswein (69e), Kalou (90e+1 sp) pour le Hertha

Valérien Ismaël a voulu cogner du poing sur la table. Julian Draxler, Luiz Gustavo et Daniel Didavi sont sur le banc au coup d'envoi. Mayoral connaît sa première titularisation de la saison, comme le jeune Paul Seguin. Et les choix d'Ismaël semblent payants dans les premières minutes. Sur ses deux premières occasions, le VfL marque par deux fois par... Mayoral et Seguin. Cependant, quelque chose ne tourne pas rond chez le jeune de Wolfsburg. Dominé, il finit par encaisser l'égalisation du Hertha au cours de la seconde période. Le score nul paraît assez légitime et mérité. Mais le sort s'acharne sur l'équipe de Volkswagen. Au moment d'entrer dans le temps additionnel, Caligiuri bouscule Plattenhardt dans la surface. Le penalty est sifflé, Kalou le transforme et Wolfsburg poursuit son parcours difficile en Bundesliga. Le Hertha, lui, reste dans le top 3 du championnat.


SV Werder Brême 2-1 FC Ingolstadt

Buts : Kruse (24e), Bartels (76e) pour le Werder // Suttner (58e) pour Ingolstadt

Le Werder Brême a besoin de sauveurs cette saison. En manque de cohérence collective, les Nordistes comptent surtout sur les exploits personnels. Après Gnabry en début de saison, les supporters du Weserstadion peuvent se satisfaire de deux hommes en particulier : Max Kruse et Fin Bartels. Si le premier conclut admirablement la première occasion de la rencontre, le second a su lui donner le ballon, puis être le buteur décisif en deuxième période. C'est toujours difficile pour le Werder, même contre une équipe d'Ingolstadt pas très impressionnante. Avec ces trois points, les Verts se sortent tout de même de la zone rouge pour la première fois depuis bien longtemps.



Bayer Leverkusen 1-1 SC Fribourg

Buts : Çalhanoğlu (60e) pour Leverkusen // Haberer (30e) pour Fribourg

Chicharito devait être l'homme de la victoire. Face à Schwolow dans les dernières minutes, le Mexicain a la balle de 2-1 sur penalty. Il choisit de tirer fort, plein axe. Schwolow ne bouge même pas, ne plonge pas et tend la jambe. Le Bayer a dominé, encore et encore, a eu plus d'occasions, plus de possession, plus de tout. Mais Fribourg avait besoin de se rassurer et a obtenu l'essentiel : une grosse assise défensive, une rigueur dans le schéma tactique et des coups de pied arrêtés joués à fond. Après la tôle encaissée à domicile face à Leipzig, les joueurs de Christian Streich se reprennent. Pour le Bayer et Chicharito, cela fait une contre-performance de plus.

  • Résultats et classement de Bundesliga
    Retrouvez toute l'actualité de la Bundesliga

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger lundi 18 juin Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre