Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Luxembourg-France (1-3)

Dembélé, la route de la liberté

Incapable de s’exprimer lors de sa première titularisation chez les Bleus en novembre dernier, Ousmane Dembélé a rendu samedi soir une copie plus qu’intéressante et complètement dans son registre. Soit en percussion et en ouvreur d’espaces.

Modififié

La fête est finie, les lumières s’éteignent. Au fond, pour une dernière bouffe avant de se quitter pour plusieurs mois, tout le monde espérait mieux, mais tant pis, c’est comme ça. Lens, une nuit de novembre. Face à la presse, Didier Deschamps veut profiter de cette dernière sortie de 2016 pour passer un message avant plusieurs mois de silence : « Je n’aurai peut-être plus l’occasion de donner du temps de jeu à des jeunes pour qu’ils touchent du doigt le haut niveau avec des exigences élevées. Il ne faut pas porter de jugements trop hâtifs. Il y a de la qualité, mais encore des paliers à franchir. (...) Évidemment, certains doivent faire plus, faire mieux. » Le haut niveau n’enlève pas sa jupe facilement, il faut l’apprivoiser et le mériter. C’est une histoire de mérite, de sueur et de travail, avant tout. Au sortir du nul entre l’équipe de France et la Côte d’Ivoire il y a plus de quatre mois, le sélectionneur français pointait avant tout cette donnée : s'il voit qu’un joueur, aussi jeune soit-il, se dépouille sur le terrain, il sera autorisé à revenir, sinon, ce sera plus compliqué. Se battre pour exister, voilà l’attitude à avoir. Quelques mètres plus loin, dans les couloirs de Bollaert, Ousmane Dembélé, titulaire pour la première fois de sa jeune carrière chez les grands, sait qu’il a grillé une première vie. « J’étais content d’être titulaire, mais je ne me suis pas lâché sur le terrain, balance-t-il. Je n’ai pas montré ce que je sais faire. C’est comme ça... J’espère qu’il va y avoir d’autres occasions. Ce sont mes premières minutes. Je ne suis pas déçu, mais j’aurais aimé montrer ce que je sais faire. » Ce dont il est capable, tout le monde en est conscient, et sa première saison au très haut niveau avec le Borussia Dortmund – sept buts toutes compétitions confondues, neuf passes décisives – le prouve. Alors, Deschamps avait décidé de se priver lors de ce rassemblement de certaines cartes (Fekir, Martial, Coman) pour offrir à Dembélé ce pourquoi il a débarqué un jour sur un terrain de foot : de la liberté.

Les mots et les actes


Depuis quelques jours, il n’y avait pas beaucoup de suspense. Oui, Ousmane Dembélé allait être titulaire pour un déplacement au Luxembourg dont la portée dans la tête du sélectionneur est bien plus importante que la rencontre de gala qui attend l’équipe de France contre l’Espagne mardi soir au stade de France. En conférence de presse, Didier Deschamps avait alors expliqué faire « toujours preuve d’un peu plus d’indulgence avec les jeunes lors de leurs premières sélections. À Dortmund, Ousmane marque et fait marquer. Il sait qu’il doit jouer aussi libéré et se montrer aussi efficace en sélection qu’en club. » Derrière les mots, on attendait maintenant les actes. Et voilà : placé à droite du 4-2-3-1 français, Ousmane Dembélé a enfin rendu la copie attendue depuis ses premières foulées internationales. Mieux, il l’a fait sur un terrain flingué et face à un bloc compact qui a longtemps privé les Bleus d’espaces. C’est dans ce registre que Dembélé a marqué des points samedi soir lors de la victoire française (1-3), angoissante par moments, au stade Josy-Barthel : en ouvrant les espaces, en agitant la défense adverse, en acceptant de se faire secouer dans tous les sens au point de finir la rencontre les bras en croix après un énième tampon. Le haut niveau est pour les costauds mentalement et Dembélé devait prouver qu’il avait les épaules. Tout le monde se doutait qu’il les avait et, derrière ses belles promesses, il faudra maintenant le confirmer. De cette rencontre est même ressortie une statistique assez folle : avec dix dribbles tentés samedi soir, Ousmane Dembélé a claqué un record détenu jusqu’ici par Abou Diaby depuis octobre 2010. C’est sur cette piste qu’il est attendu et au cours d’une semaine où l’étiquette espoir a davantage été scotchée sur le front de Kylian Mbappé, sa réponse est la bienvenue. Au nom de la liberté.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du Monde 2018
Qualifications
Luxembourg - France (1-3)




Dans cet article


jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
À lire ensuite
Les couloirs princiers