Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Delort revient sur son été mouvementé

Modififié
Andy Delort prend la parole.


Fraîchement transféré aux Tigres de Monterrey pour huit millions d’euros, le natif de Sète s’est exprimé pour la première fois depuis son départ de France, dans les colonnes du Midi-Libre. « El Mexicano » se dit ravi de pouvoir évoluer avec André-Pierre Gignac, son idole de jeunesse (rien que ça). Quand certains jeunes rêvent d’évoluer aux côtés de Messi, Ronaldo ou Buffon, Andy Delort, lui, rêvait donc de jouer avec « Dédé » : « Jouer avec lui, quel pied ! C'était mon idole lorsque j'étais jeune. C'est vraiment un rêve. »

L’ex-Caennais explique aussi qu’il n’est pas parti s’enterrer au Mexique, mais au contraire qu’il y est allé pour progresser : « Je suis jeune, je suis ici pour progresser et revenir encore plus fort. Dans un club européen et pourquoi pas en France, évidemment. » C’est bien connu, le championnat mexicain fait partie des trois championnats avec ceux de Chine et d'Inde, que les joueurs rejoignent pour parfaire leur formation.

« Chou Andy » revient également dans cette interview sur son bras de fer avec le Stade Malherbe de Caen. « La seule chose que je puisse dire est que c'est le médecin du club qui m'a délivré un arrêt de travail. Je ne me le suis pas fait tout seul ! J'adore mon métier, je le fais avec joie et je n'ai jamais triché. Que certains supporters puissent penser le contraire m'a un peu déçu » , s’est défendu l’attaquant français.

« Mais bien sûr, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu... » MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25