1. // Espoirs
  2. // France/Espagne

Delle : « Les Espagnols sont agaçants »

Joris Delle (20 ans), gardien de Metz et de la France Espoirs, admire la Roja sauf quand il l'affronte...

0 2
A quel point ce match amical contre l'Espagne compte-t-il ?


On ne prend jamais une rencontre internationale par-dessus la jambe. Surtout que nous sommes en train de fonder un nouveau groupe qui a l'objectif de se qualifier pour l'Euro 2013. Beaucoup de joueurs se connaissent depuis plusieurs années puisque nous avons évolué ensemble dans les équipes de jeunes et déjà disputé une compétition internationale dans le passé. Voilà, on repart ensemble pour une nouvelle aventure.

Tu trouves cette génération prometteuse ?


Bien sûr qu'il y a du talent ! La plupart des joueurs évolue déjà régulièrement dans les clubs de L1 ou L2. Pourquoi est-ce qu'on ne casserait pas la baraque ?

L'Espagne c'est la référence absolue ?


Difficile d'avoir une opposition plus forte actuellement. Contre eux, les matches sont forcément excitants. On a bien envie de mettre à mal leur collectif même si ça sera compliqué. Ils sont un peu agaçants car ils jouent bien au ballon, sans le perdre et tu sens leur collectif vraiment bien rodé. Ils ne sont pas champions d'Europe et du monde par hasard, et le boulot en profondeur a commencé chez les jeunes. Leur philosophie est remarquable. La clé du match sera de leur confisquer le ballon.

C'est bien que la DTN s'inspire du modèle espagnol ?


Prendre aux autres pays ce qu'ils ont de meilleur est forcément une bonne idée. Je trouve que c'est intéressant de se rapprocher d'un football moderne. Et qui l'incarne mieux que l'Espagne ?

A ton âge, les références sont plutôt espagnoles ou brésiliennes par exemple ?


J'adore le foot espagnol parce que c'est beau et efficace en même temps. Je suis moins porté sur le Brésil et les autres équipes sud-américaines qui font la différence de manière souvent plus individualiste.

C'est facile d'avoir la tête à un match amical pendant que ton club galère en Ligue 2 ?


Disons que c'est totalement différent. Je fais la part des choses entre la sélection et mon quotidien à Metz. Je m'investis à 100% dans les deux projets. Lorsque j'arrive à Clairefontaine, je mets de côté les difficultés de mon club. Je n'ai pas le choix, si je ne faisais pas abstraction du contexte, ça serait compliqué. Tant que je suis avec les Bleuets, je m'y consacre à fond. Il sera temps ensuite de me replonger dans le bain messin.

La tension est grande à Metz ?


Il suffit de lire nos résultats pour le comprendre. Ce n'est pas évident d'être souriant mais il faut aussi relativiser, ça reste du football. De toute façon, je suis persuadé que l'on ne s'en sortira pas en faisant la gueule.

Qui sont tes modèles ?


J'ai un faible pour Landreau. Depuis que je suis au centre de formation de Metz, j'ai pris l'habitude d'observer les autres gardiens. Je réfléchis beaucoup à leur placement puis j'essaie de faire un mix de toutes les bonnes choses que j'ai vues. Pour ma génération, Casillas et Buffon sont aussi des références même si Buffon est moins bien depuis quelques saisons.

Entre Lloris et Mandanda, qui est le plus fort ?


Ce sont deux bons gardiens. Je trouve Lloris un peu au-dessus mais les qualités de Mandanda lui permettent de bosser dur pendant les rassemblements. Mais bon, je suis ni pro-Lloris ni pro-Mandanda. Je reste neutre.

Lorsque tu viens à Clairefontaine avec les Espoirs, tu penses à l'avenir ?


Etant joueur en Ligue 2, j'ai tellement peu de chance d'être appelé en A que je n'y pense même pas. Mais ça reste une source de motivation de côtoyer de loin l'équipe de France. Qui sait, un jour... En attendant, il me reste pas mal d'étapes. J'ai encore un an de contrat à Metz donc logiquement je serai encore là-bas l'an prochain.

Mickaël Osganian

Aujourd'hui : France-Espagne, à Reims (20h45)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Pas bête le garçon, je ne connaissais pas mais j'apprécie son discours sensé et mesuré. Bonne chance à lui pour ce soir et pour la suite de sa carrière.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Obrigado Brandao
0 2