1. //
  2. // 1/4 de finale
  3. // Raja Casablanca/CF Monterrey

Delgado : « Le Bayern, ils sont comme à la télé »

L'ex-Lyonnais César Delgado va disputer son troisième Mondial des clubs de rang avec les Rayados Monterrey, représentant de la zone CONCACAF. Malgré les derniers mois turbulents vécus par son club, il croit aux chances des siens de rallier la finale.

4 7
Quart de finale en 2011, demi-finale en 2012, les Rayados Monterrey peuvent-ils faire encore mieux au Maroc ?
On est très impliqués. On a disputé deux matchs amicaux qui nous ont aidés à faire monter en intensité notre préparation (ndlr : victoire 2-0 face au Deportivo Quito, et défaite 0-2 face au Nacional de Paraguay). On ne connaît pas encore notre adversaire, mais on a déjà étudié le Raja, et on sait qu'il s'agit d'une équipe intense. Elle joue un football vertical, rapide, avec un gros impact physique. Il faudra entrer dans la compétition de plain-pied. Notre but est d'atteindre la finale, mais on sait qu'on devra donner le meilleur de nous-mêmes dès le premier match.

Le fait que le Raja jouera à domicile, vous le craignez ?
Non. Plus il y a d'ambiance, plus il y a de spectateurs, et mieux c'est pour les joueurs. Eux seront motivés car ils jouent à domicile, et nous, car le défi sera d'autant plus difficile à relever. Enfin, nous pourrons aussi compter sur le soutien de nos supporters qui font le déplacement. À Monterrey, le Mondial des clubs est un événement vraiment attendu.

Votre saison a notamment été marquée par le licenciement, fin août, de Víctor Manuel Vucetich, entraîneur des Rayados depuis quatre ans. Comment l'équipe a digéré ce changement ?
On a été surpris de cette décision, après tout ce qu'il a donné à l'institution. D'ailleurs, c'est grâce à lui si on se trouve aujourd'hui au Maroc (ndlr : les Rayados participent au Mondial en tant que vainqueur de Ligue des champions de la Concacaf, remportée face à Santos Laguna le 1er mai). Pour moi, Vucetich participe aussi au Mondial.

Vucetich est ensuite devenu sélectionneur du Mexique, mais s'est fait licencier après seulement deux matchs. Qu'as-tu pensé de cet épisode ?
Pour moi, c'est un manque de respect absolu. Je ne comprends vraiment pas ce qui est passé par la tête des dirigeants du football mexicain. Il s'agit tout de même de l'entraîneur le plus titré du football mexicain. Plus généralement, le mauvais moment passé par la sélection doit servir de sonnette d'alarme pour que le football mexicain évolue. Il faut que le championnat soit plus compétitif. Le potentiel est immense, mais personnellement, j'aimerais bien que certains horaires de match évoluent, qu'on soigne davantage les pelouses. Beaucoup d'équipes jouent de l'avantage de jouer sous le soleil, en plein après-midi, en altitude… Je crois que cela freine la progression de ce championnat.

« J'ai vraiment envie de jouer contre Ronaldinho  »

Revenons au Mondial des clubs. En cas de qualification pour les demi-finales, vous affronteriez l'Atlético Mineiro de Ronaldinho. Pensez-vous vous inspirer de la performance des Xolos Tijuana en quart de finale de Libertadores qui ont été à deux doigts d'éliminer les Brésiliens ?
Ce sera un autre match, mais on a évidemment cet exemple en tête. Les Xolos ont montré qu'il était possible pour une équipe mexicaine de dominer l'Atlético Mineiro. J'ai vraiment envie de jouer contre le vainqueur de la Libertadores et contre un joueur comme Ronaldinho qui a tout gagné. On veut créer la surprise.

Tu es le seul joueur des Rayados à avoir disputé des matchs de Champions League. Comment parles-tu de ce type de rencontres à tes coéquipiers ?
Je leur dis qu'il faut vraiment tout donner sur chaque ballon et arriver mentalement préparés, sans craindre l'adversaire. L'an dernier contre Chelsea, on a perdu trop facilement le ballon et on a commis quelques erreurs de concentration. À propos du Bayern, qu'on pourrait rencontrer en finale, je leur dis que, quand tu les affrontes, ils sont comme à la télé. Je me rappelle de notre demi-finale avec Lyon en 2010. On avait fait un bon premier match, mais au retour, ils avaient été supérieurs dans tous les compartiments du jeu. On était perdus.

En quoi l'équipe a évolué depuis le départ de Vucetich et l'arrivée de José Guadalupe Cruz ?
Le changement n'est pas si notoire, même si on défend désormais avec une ligne de cinq. On n'est pas parvenus à se qualifier pour la Liguilla (play-offs qui concluent le championnat mexicain), mais on commence à vraiment bien s'adapter aux méthodes du Profe Cruz. On est dans une phase de reconstruction avec pour objectif de redevenir compétitif dès le prochain tournoi.

Depuis l'arrivée du Profe Cruz, tu n'es pas titulaire. Comment digères-tu ce statut ?
Je comprends les choix de l'entraîneur. Une douleur aux adducteurs a également freiné ma préparation. Enfin, je suis revenu à 100%. En général, l'entraîneur me fait jouer comme milieu droit, comme Victecich, ou parfois derrière notre avant-centre.

Votre préparation a été perturbée par un incident peu commun : votre entraîneur s'est battu avec son désormais ex-adjoint…
On n'a pas été témoins de la scène, mais on a évidemment été surpris. Je n'ai jamais connu cela dans ma carrière. C'est difficile à comprendre. Notre entraîneur a un caractère fort, mais comme l'exige sa profession, rien de plus. Ce fut une situation vraiment étrange...

Propos recueillis par Thomas Goubin, à Guadalajara
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Ce joueur... Dommage que son physique n'est pas suivi en Europe parce qu'il avait véritablement quelque chose en plus ! Et du style aussi. Bonne chance à vous chelito
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Completement d'accord Tox
tuvasmniquerlabatterie Niveau : Loisir
Raalala ce joueur m'a fait rêver comme tous les supporters lyonnais.
Quelle technique, malheureusement il a le même problème que gourcuff, avec toutes ces blessures dès qu'il enchainait quelques matchs;
Pascal Pierre Niveau : Loisir
le joueur classieux par excellence... Le Pina Bausch du ballond rond.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Delgado c'est le diminutif de "Real Madrid FC - Olympique Lyonnais, matchs aller/retour, 1/8ème de finale de la Champion's League 2010".
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Message posté par TsouinTsouin
Delgado c'est le diminutif de "Real Madrid FC - Olympique Lyonnais, matchs aller/retour, 1/8ème de finale de la Champion's League 2010".


Real Madrid CF pauv' con.
Mon palpitant s'emballe ... pitin mais quelle classe ce joueur et une pitin d'intelligence de jeu.
Ah si nos joueurs actuelles avaient le dixième de son QI football et de sa technique aussi ... que de regrets que son physique n'ait jamais suivi.

Je t'aime Chelito !!!

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 7