Delanoë écrit à Jouanno

0 0
Euro 2016, un beau cadeau au foot pro et... aux mairies de droite ?

Désormais que la loi de financement en faveur de l'euro 2016 a été définitivement adoptée - et la saisine du conseil constitutionnel ne devrait pas trop la menacer-, voici que sonne l'heure des comptes.

Et à ce jeu-là, Bertrand Delanoë n'est pas content du tout. Il vient de s'en ouvrir dans une longue lettre auprès de la ministre, après lui en avoir apparemment touché deux mots lors de la finale de la coupe de France. Il réclame, pour faire court, qu'au sein d'une décision injuste et critiquée par la gauche (sauf exception lyonnaise), la capitale ne soit pas de nouveau et de surcout pénalisée. Car le CNDS, qui doit largement arroser l'ensemble des stades concernés, n'a pour l'instant - semble-t-il - abondé aucun fond pour le Parc des Princes (l'UEFA exige une mise aux normes approchant un cout de 80 millions d'euros). Jean Vuillermoz, adjoint communiste au sport, s'en est de son coté également ému lors d'un débat au conseil de la ville: « sur les 150 millions d'euros prévus par le gouvernement au titre du CNDS pour la construction ou la réfection des stades qui seront retenus pour l'Euro-2016, il est prévu 28 millions d'euros pour Marseille et pour Bordeaux et zéro euro pour Paris » .

Paris Discriminé, on dirait un slogan de supporters non ?

NKM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0