1. //
  2. // Juventus

Del Piero encense Leicester et la Juventus

0 11
Le parcours de Leicester, cette saison, fait même rêver les plus grands noms du football.

Alessandro Del Piero, aujourd’hui consultant pour Sky Sports et chroniqueur pour Sky evening news, le quotidien numérique de la chaîne italienne, a tenu à rendre hommage à Claudio Ranieri et ses Foxes, dans son édito de mercredi. « Pour un passionné de sport, les histoires qu’ils nous offrent ces derniers mois sont fantastiques, et j’en profite pleinement » , a écrit l’éternel numéro 10 de la Juve. « La dernière période de cette saison 2016 ne pouvait vraiment pas être plus riche. »


Et de poursuivre sur le cinquième sacre de suite de sa Juventus en championnat : « À propos d’histoire du sport, je ne peux pas ne pas citer en cette fin de semaine extraordinaire ce qu’a fait la Juventus. Dans cette prouesse se trouvent les émotions et les valeurs que nous avons exprimées jusqu’ici. La capacité de réagir, de remonter, de ne jamais se contenter de rien. Dans ce championnat, il y a tout ce que nous avons vécu quand nous avons gagné le premier de ces cinq Scudetti, revenant de la Serie B, de saisons compliquées avec deux septièmes places en championnat.  »

Elles manquent un peu quand même, les lucarnes d'Alex. GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Trifon Ivanov Niveau : DHR
J'aime le Napoli, mais pourtant toi Alex, je t'aime encore plus.
Attaque-Defonce Niveau : Loisir
Avec le recul, les armadas offensives dans grandes nations dans les années 1998-2006 étaient effroyables, mais l'Italie et la France, c'était quand même dingue.

Henry, Trezeguet, Zidane, Pires, Wiltord, Anelka, Cissé, Giuly d'un côté...

Totti, Del Piero, Inzaghi, Toni, Cassano, Vieri de l'autre...

Trois finales et deux titres pour la France, deux finale et un titre pour l'Italie... C'était quand même une belle rivalité qui a accouché de trois matches d'un niveau technique, d'une intensité dingue. Et les deux finales restent parmi les plus loufoques de l'histoire.

Parce que oui, la finale de 2006 niveau dramaturgie, c'était quand même dingue...
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
T'aurais pu étendre à 92-2006 sans problème en rajoutant Papin-Cantona-Ginola côté bleus et Vialli-Baggio-Massaro-Ravanelli côté rital, c'est vrai que c'était fantastique cette période, mais je pense que les italiens doivent être beaucoup plus nostalgiques que nous tant leur nouvelle génération offensive a du mal à éclore quand côté français on voit une génération d'attaquants franchement pas dégueux pointer le bout de son nez.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 11