1. // Coupe des confédérations
  2. // Finale
  3. //

Del Bosque va devoir battre son jeu

Si les sélectionneurs étaient des joueurs de poker, Del Bosque aurait dans ses mains le plus beau jeu du tour de table. Mais il ne suffit pas d'avoir les meilleures cartes, il faut aussi savoir les utiliser. L'Espagne stagne alors qu'elle abonde d'excellents joueurs prêts à donner un coup de neuf au onze de départ. La baffe brésilienne devrait permettre d'en relancer quelques-uns.

Modififié
4 34
« Nous avons de bons joueurs, un bon style de jeu, et nous n'avons pas à les changer à cause d'une défaite, même si elle est méritée. » Del Bosque ne croit certainement qu'à moitié à ce qu'il dit. La première moitié, pour être précis. Dominées de la tête et des épaules par un Brésil beaucoup plus frais, ses troupes sont, à l'image du Barça en Europe, tombées sur plus fort qu'elles. Une défaite nette et sans bavure qui a mis fin à leur domination totale sur le football mondial. Mais il ne s'agit pas que du Brésil. Bousculée en demi par cette Italie qu'elle avait baffé à Kiev, emmerdée par une équipe de France loin d'être au top, tenue en échec chez elle par la Finlande et sauvée par Soldado en Géorgie dans les éliminatoires, la Roja a baissé de rythme en compétition officielle depuis sa victoire à l'Euro. Depuis dimanche soir, elle n'est officiellement plus imbattable. Alors effectivement, Del Bosque a de bons joueurs. Il en a même un paquet. Dans un an, au Brésil, l'Espagne aura encore le plus bel effectif de la compétition, aucun doute là-dessus. Mais pour conserver son titre, redynamiser une équipe de moins en moins crainte par ses adversaires et au jeu de plus en plus lisible et « facile » à contrer, le sélectionneur à moustache va devoir prendre des décisions importantes et repenser son onze type.

Des remèdes contre la stagnation

En gros, il est peut-être temps pour certains élèves de prendre la place de leurs maîtres. D'injecter du sang neuf, de remettre la pression sur certains cadors, plus à leur niveau d'il y a un, trois ou cinq ans, ou du moins incapable de l'élever. Car depuis la victoire face à l'Allemagne, à Vienne, en 2008, début du plus long règne de l'histoire du football international, les visages de la Roja sont, à quelques exceptions près, toujours les mêmes. Busquets a remplacé Senna devant la défense, Jordi Alba a pris la place de Capdevilla à gauche, Piqué et Pedro ont fait leur apparition, mais c'est à peu près tout. Or, certains Espagnols peu ou pas utilisés ont des fourmis dans les jambes et d'autres arguments à faire valoir. Ces deux/trois dernières années, le Brésil, l'Italie, l'Allemagne, l'Argentine ou encore la Colombie ont intégré de nouveaux éléments et ont nettement progressé. L'Espagne, elle, a stagné. Stagné à un niveau incroyable, certes, mais stagné quand même. L'écart avec le reste de la concurrence s'est réduit, quand il n'a pas disparu, comme tout le monde a pu le constater au Maracanã.

Les nouveaux candidats

Alors, qui sont les nouveaux prétendants, dont le statut d'espoirs ou de remplaçants pourrait évoluer d'ici la prochaine Coupe du monde ? Derrière, il y en a deux. Dans les buts, Casillas, foutu sur le banc au Real Madrid, ne transmet plus la même sécurité. De Gea, l'avenir du poste, désormais installé à Manchester et vainqueur pour la deuxième fois de l'Euro Espoir cet été, est un candidat légitime. L'autre, c'est Azpilicueta, lui aussi bien en place en Premier League, et prêt à piquer tout de suite la place d'Arbeloa, sorti après 45 minutes catastrophiques dimanche soir. Au milieu, il y en a au moins trois. Acheté 40 millions l'été dernier, champion d'Allemagne et d'Europe et déjà pion essentiel du grand Bayern Munich, qui a fait passer le Barça pour une vulgaire équipe de seconde zone, Javi Martínez a de quoi remettre en question des patrons comme Busquets ou Xabi Alonso à la récupération. Xavi, de moins en moins en vue, devra se méfier de Thiago Alcántara, énorme avec les Espoirs en Israël et attendu avec impatience par le nouveau staff de MU. Autre pépite championne d'Europe Espoir, Isco, le néo-Madrilène, capable d'évoluer dans l'axe ou sur un côté. Enfin, deux joueurs plus expérimentés quitteront l'Espagne cet été dans l'optique de franchir un palier : Jesús Navas, le renfort citizen, plus vertical que toque, qui a déjà commencé à grappiller du temps de jeu en sélection, et Fernando Llorente, dont l'explosion est prévue cette saison à la Juve. Pour rebondir, Del Bosque ne manque pas d'alternatives. À lui de les exploiter.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chriswillow Niveau : Loisir
Ce qu'on peut reprocher à Vicente, c'est qu'il n'a pas profité de cette compétition de seconde zone pour lancer effectivement quelques joueurs. Quand on voit la fin de saison compliquée de Busquets, de Xavi, de Piqué, je me dis que cela aurait été le moment d'opérer 2-3 changements.

Bon, ils atteignent la finale quand même me direz vous, mais disons que quand ta du Mata et du Martinez sur le banc qui sortent d'une grosse saison dans leur club respectif et qui ont l'air d'avoir du jus, tu te poses la question quand même !
tristiano Niveau : CFA2
C'est du déjà vu tout ça; mais si rappelez vous, quand ils avaient perdu la dernière coupe des Confédérations avant de rafler la coupe du monde l'année suivante!
Donc ne pas tirer de conclusions trop tot! ;)
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Les espagnols sont des compétiteurs hors normes. Iniesta sera au sommet de son art en 2014, Xavi pourrait nous faire une Pirlo 2012, des joueurs comme Martinez ou Montoya devraient amener le sang neuf nécessaire. Si Del Bosque trouve un vrai numero 9, l'Espagne peut malheureusement faire une boucle de dingue l'année prochaine.

Sinon, rien à voir avec l'article mais en prenant mon café ce matin je me disais: "qui peut bien être le Ballon d'or cette année?" franchement ça fait longtemps que les jeus ont pas été aussi ouverts...Perso j'en vois aucun se détacher. Ou alors j'en vois 5-6, ce qui avance pas plus les débats.

Un prono?
Je m'inquiètes pas trop pour eux, mais effectivement ce serait bien qu'ils se renouvellent un peu. Des joueurs comme Inigo Martinez, Azpilicueta, Mata (qui n'est que rarement bien utilisé quand il joue), Javi Martinez etc. frappe à la porte, ce serait con de les y laisser juste pour préserver deux trois cadors.

Un bon coup au cul en ne les selectionnant pas trop et soit ils reviendront au niveau, soit ils auront d'excellent remplaçants.

En revanche pour Casillas, laissez lui reprendre confiance dans un mois ou deux, et il cassera la baraque. Je suis fan de MU, et j'aime beaucoup De Gea, mais faudrait peut être attendre un peu...
Tout ce que j'espère dans cette coupe du monde c'est que la Belgique ira loin ( avec leur générations de fous furieux ) et je ne m'attends a rien de la France ( mais qui sait peut être aurais-je une bonne surprise )

Sinon concernant l'Espagne je ne les vois pas gagner,certains leaders sont sur le déclin ou n'ont plus le meme rayonnement qu'avant ( Casillas, Xavi..)et je mettrais bien une petite pièce sur le Brésil ou l'Italie qui si elles continuent sur leurs lancées peuvent devenir monstrueuses.
Message posté par Le prince des ténèbres
Les espagnols sont des compétiteurs hors normes. Iniesta sera au sommet de son art en 2014, Xavi pourrait nous faire une Pirlo 2012, des joueurs comme Martinez ou Montoya devraient amener le sang neuf nécessaire. Si Del Bosque trouve un vrai numero 9, l'Espagne peut malheureusement faire une boucle de dingue l'année prochaine.

Sinon, rien à voir avec l'article mais en prenant mon café ce matin je me disais: "qui peut bien être le Ballon d'or cette année?" franchement ça fait longtemps que les jeus ont pas été aussi ouverts...Perso j'en vois aucun se détacher. Ou alors j'en vois 5-6, ce qui avance pas plus les débats.

Un prono?


Un joueur du Bayern pour moi, surement Ribéry ou Robben mais de toute façon ce sera Messi.
[citer id="886680" auteur="BenBen"]Tout ce que j'espère dans cette coupe du monde c'est que la Belgique ira loin ( avec leur générations de fous furieux )

ok mais encore faut-il qu'elle se qualifie...
Remettre en cause Busquets et Xavi ? On détruit l'équipe après un match en bois contre une équipe nettement plus fraîche ?
Changement, oui mais c'est clairement pas Xavi et Busquets qu'il faut changer. Ils font ce qu'il faut, peut-être pas aussi bien qu'avant mais mieux que ce que d'autres pourraient faire. Ou alors faut complètement revoir la philosophie de jeu...

Déjà, il faut trouver un avant-centre ou retenter le coup de Fabregas dans l'axe (il était blessé, comme d'hab). Lancer Isco, oui. Sur un côté à la Iniesta, à la place de Mata et Silva (tous les espagnols brillent en Angleterre, mes amis) qui, j'en ai le feeling, ne seront jamais que des seconds couteaux. Ensuite, une fois le problème des ailiers réglés (Pedro et Navas feront le job aussi), le milieu amélioré (Xabi était pas là. La doublette Xabi-Busquets aurait sans doute pu servir contre le Brésil, plus de densité au milieu pour contrer le pressing), y'a la défense.

On vire donc Arbeloa en le remerciant quand même pour les années de coups bas et de bonne défense (malgré tout) et on pourrait aussi, je pense, commencer à mettre un peu de concurrence en déf centrale. J'ai jamais été fan du Piqué-bashing de l'année dernière mais c'est vrai qu'il est franchement pas extraordinaire.
Bierre PourDieux Niveau : DHR
Pour le truc du ballon d'or, ça fait très topic eurosport cette façon d'en parler sur n'importe quels sujets. Mais ça me plait.
Je pense qu'une année sans compétition internationale majeure (Cdm ou euro), Messi est super dur à battre, parce qu'il y a un argument de moins pour relativiser ses performances et ses stats de taré ("il est beaucoup moins bon avec l'Argentine"). Et vu qu'il va faire un septembre octobre novembre énorme, on va un peu oublier la rouste du barça face au Bayern, et l'énorme saison de ces derniers.
Il finira sûrement premier, mais avec une légère avance sur Ronaldo et Ribéry qui se partageront le podium.
Bierre PourDieux Niveau : DHR
Sinon pour l'Espagne, tu intègres Fabregas au trio de milieu en lui donnant le plus de liberté possible. Il se traine une belle charrette mais avec sa créativité il rend vraiment l'attaquant meilleur. Iniesta sur le côté gauche peut de toute façon pas mal rentrer dans l'axe, Jordi se charge des allers retours sur la ligne de touche.
Même chose pour Isco de l'autre côté (sous réserve de confirmation), avec un Azpi qui a ses limites mais qui est endurant et fait les bonnes courses).
[citer id="886696" auteur="Manu78"][citer id="886680" auteur="BenBen"]Tout ce que j'espère dans cette coupe du monde c'est que la Belgique ira loin ( avec leur générations de fous furieux )

ok mais encore faut-il qu'elle se qualifie...[/citer]

Ils sont pratiquement qualifiés avec 3 pts d'avance et une meilleure différence que la Croatie et le 3e, la Serbie est distancé de 12 pts donc c'est pratiquement dans la poche pour eux
Message posté par vale
Remettre en cause Busquets et Xavi ? On détruit l'équipe après un match en bois contre une équipe nettement plus fraîche ?
Changement, oui mais c'est clairement pas Xavi et Busquets qu'il faut changer. Ils font ce qu'il faut, peut-être pas aussi bien qu'avant mais mieux que ce que d'autres pourraient faire. Ou alors faut complètement revoir la philosophie de jeu...

Déjà, il faut trouver un avant-centre ou retenter le coup de Fabregas dans l'axe (il était blessé, comme d'hab). Lancer Isco, oui. Sur un côté à la Iniesta, à la place de Mata et Silva (tous les espagnols brillent en Angleterre, mes amis) qui, j'en ai le feeling, ne seront jamais que des seconds couteaux. Ensuite, une fois le problème des ailiers réglés (Pedro et Navas feront le job aussi), le milieu amélioré (Xabi était pas là. La doublette Xabi-Busquets aurait sans doute pu servir contre le Brésil, plus de densité au milieu pour contrer le pressing), y'a la défense.

On vire donc Arbeloa en le remerciant quand même pour les années de coups bas et de bonne défense (malgré tout) et on pourrait aussi, je pense, commencer à mettre un peu de concurrence en déf centrale. J'ai jamais été fan du Piqué-bashing de l'année dernière mais c'est vrai qu'il est franchement pas extraordinaire.



Oui, je pense qu'il va falloir changer le style de jeu espagnol. Il a fait son temps. Et retrouver un foot plus traditionnel. C'est peut-être bien la fin du Tiki-Taka. Alors oui, out Xavi.

Del Bosque ne le fera évidemment pas. L'Espagne va se faire éliminer en poules, en huitièmes ou en quarts et la révolution n'aura pas lieu. Dommage. On perd toujours beaucoup de temps avant de se remettre en question dans le monde du football. On met beaucoup de temps à se remettre de ses succès.
volontaire82 Niveau : Loisir
Perso je ne comprends pas comment on peut faire un tel article sans citer Soldado !! Enfin c'est dingue, je comprends pas comment ce mec là peut encore être classé derrière Torres dans la hiérarchie des attaquants espagnols...
Message posté par vale
Remettre en cause Busquets et Xavi ? On détruit l'équipe après un match en bois contre une équipe nettement plus fraîche ?
Changement, oui mais c'est clairement pas Xavi et Busquets qu'il faut changer. Ils font ce qu'il faut, peut-être pas aussi bien qu'avant mais mieux que ce que d'autres pourraient faire. Ou alors faut complètement revoir la philosophie de jeu...

Déjà, il faut trouver un avant-centre ou retenter le coup de Fabregas dans l'axe (il était blessé, comme d'hab). Lancer Isco, oui. Sur un côté à la Iniesta, à la place de Mata et Silva (tous les espagnols brillent en Angleterre, mes amis) qui, j'en ai le feeling, ne seront jamais que des seconds couteaux. Ensuite, une fois le problème des ailiers réglés (Pedro et Navas feront le job aussi), le milieu amélioré (Xabi était pas là. La doublette Xabi-Busquets aurait sans doute pu servir contre le Brésil, plus de densité au milieu pour contrer le pressing), y'a la défense.

On vire donc Arbeloa en le remerciant quand même pour les années de coups bas et de bonne défense (malgré tout) et on pourrait aussi, je pense, commencer à mettre un peu de concurrence en déf centrale. J'ai jamais été fan du Piqué-bashing de l'année dernière mais c'est vrai qu'il est franchement pas extraordinaire.


Je ne dis pas qu'ils sont à jeter. je dis qu'il faut les concurrencer. Qu'il faut essayer d'autres joueurs, en cas de blessure, mais aussi pour avoir une palette de jeu différente.

Xavi il est épuisé depuis un moment, faut le reposer un peu, laisser des petits jeunes essayer. Et clairement pour moi Javi Martinez devrait être un peu plus titulaire.

Le problème c'est presque qu'ils ont trop de bons joueurs.
Message posté par Chriswillow
Ce qu'on peut reprocher à Vicente, c'est qu'il n'a pas profité de cette compétition de seconde zone pour lancer effectivement quelques joueurs. Quand on voit la fin de saison compliquée de Busquets, de Xavi, de Piqué, je me dis que cela aurait été le moment d'opérer 2-3 changements.

Bon, ils atteignent la finale quand même me direz vous, mais disons que quand ta du Mata et du Martinez sur le banc qui sortent d'une grosse saison dans leur club respectif et qui ont l'air d'avoir du jus, tu te poses la question quand même !


Il n'a pas pu les lancer, mais pour sa défense la moitié des joueurs cité étaient avec les U21 (qui eux ont gagnés)
A moins de miracle Xavi qui nous fait une Pirlo, et en supposant que Llorente retrouve le niveau à la Juve, le 11 des prochaines années devrait être ça (seul Llorente et Iniesta ont plus de 26 ans)

---------- De Gea ----------
Azpi - Ramos - Pique - Alba
---------- Busquets ----------
---- Thiago ---- Iniesta ----
Pedro --- Llorente --- Silva

Avec les options :
- Javi Martinez pour aider Busquets quand le match le nécessite (pas de double pivot contre la Géorgie SVP)
- Isco pour Silva
- Iñigo Martinez pour Pique si celui-ci se bouge pas
Et du lourd sur le banc, à tous les postes, sauf en 9 (Montreal, Mata, Munian, Montoya, ...)
Inigo Martinez pour Pique
Le potentiel joueurs et le talent sont là, aucun doute la dessus.

Avant de savoir qui remplace qui, la révolution de Del Bosque serait de modifier son schéma tactique.

Il reste encore un an pour voir si les cadres (Arbeloa, Casillas, Piqué, Xabi, Xavi...) seront au niveau mental et physique. Je ne doute pas qu'une telle compétition et de rentrer définitivement au panthéon du football, saura motiver les troupes.

Attention tout de même à la jurisprudence France 2002/Italie 2006.
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Message posté par Bierre PourDieux
Pour le truc du ballon d'or, ça fait très topic eurosport cette façon d'en parler sur n'importe quels sujets. Mais ça me plait.
Je pense qu'une année sans compétition internationale majeure (Cdm ou euro), Messi est super dur à battre, parce qu'il y a un argument de moins pour relativiser ses performances et ses stats de taré ("il est beaucoup moins bon avec l'Argentine"). Et vu qu'il va faire un septembre octobre novembre énorme, on va un peu oublier la rouste du barça face au Bayern, et l'énorme saison de ces derniers.
Il finira sûrement premier, mais avec une légère avance sur Ronaldo et Ribéry qui se partageront le podium.


D'accord avec toi, en fait, ça va dépendre de deux cas de figure:

- Si Messi nous claque une fin d'année comme il en l'habitude, il empochera son 5ème BO, profitant de cette année sans tournoi majeur et du collectif trop parfait du Bayern.

- S'il lève le pied et sort des stats moyennes, alors on devrait avoir un petit nouveau (Iniesta ou Ribery selon moi)
Et j'en profite pour commenter un truc au sujet des notes de l'Espagne pour la finale : Ramos un 4 ? Le moins nul de l'Espagne ?
Ok, défensivement, il a plus ou moins tenu le coup (défensivement le meilleur des 4 défenseurs en tous cas), mais à la relance il a été à chier*, il a perdu un nombre incalculable de ballon sur des passe faciles (seul Arbeloa à fait pire de ce point de vue là), et il a foiré un pénalty qu'il n'aurait JAMAIS du tirer !!!
Le jour ou il arrêtera de se prendre pour un joueur qu'il n'est pas, ça fera du bien à tout le monde (Regarder le essayer de remonter le terrain balle au pied Alors que des deux centraux, c'est lui qui à la pire relance de ballon ; et ça oblige Busquets à descendre et à couvrir les espaces laissé par lui, alors que justement Busquets serait bien plus utile que Ramos dans l’entre-jeu)
Y a rien à faire, ce type a pas de cerveau. C'est bien de vouloir prendre les chose en mains, de montrer que t'en veux et tout, que tu donnes jamais un match pour perdu, mais si ça porte préjudice à ton équipe ....
Macdermot il faudra que tu m'expliques le rapport entre la France 2002 et l'Italie 2006
"un coup de 9 au onze de départ" bien vu l'aveugle ! ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Inter indonésienne
4 34