1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. // Gr. C
  4. // Espagne/Macédoine

Del Bosque ne sort pas du bois

L'échec du Mondial a laissé des séquelles en Espagne. Toujours droit dans ses bottes, Vicente del Bosque n'a pourtant pas quitté le navire rouge. Une décision qui a suscité polémiques, critiques, mais aussi réponses par la parole et dans les faits de Vicente.

La manita est un terme à la mode en Espagne. Et le touriste néerlandais a la cote. En ce 13 juin 2014, des hordes de grands blonds, les têtes rougies par le soleil et la Mahou, vêtus de maillots orange, ont vociféré dans un Espagnol plus qu'approximatif leur amour de la manita. À Madrid, ou sur la côte méditerranéenne, le même raffut. Après avoir collé cinq buts à la Roja (5-1), les Oranje se sont assuré un parcours de demi-finalistes et ont plongé la sélection de Vicente del Bosque dans des doutes inextinguibles. Une défaite face au Chili (2-0) plus tard, les champions du monde en titre rentraient la queue entre les jambes à Madrid. Depuis une défaite en huitièmes de finale du Mondial 2006 face à la France, l'Espagne n'avait pas connu tel échec. Forcément, une partie des médias et de l'opinion publique s'est lancée dans une chasse aux sorcières. La faute à qui ? La faute à quoi ? Aux joueurs, avant tout. Mais également au sélectionneur. Une ambiance morose qui n'a pourtant pas contraint Vicente del Bosque à la démission. « Certains s'obstinent à ce que démissionnent toujours les mêmes » , martèle-t-il face aux critiques.

« Un Vicente acculé, mais pas coulé »


C'est à Salamanque, sa ville natale, que Vicente et sa moustache ont officialisé leur continuité sous la guérite de la Roja : « J'ai été en contact avec la Fédération durant ce temps de réflexion. Les six années antérieures ont prévalu face à deux mauvais matchs. La Fédération espagnole se trouve dans une période de renforcement. Elle a évalué mon travail. Nous sommes forts et nous allons poursuivre notre travail, comme toujours. » Sitôt ce discours prononcé le 17 juillet, les influents médias sportifs se sont empressés de débattre sur cette annonce. Tout a été passé en revue : sa relation avec le vestiaire, son idée du jeu pratiqué, sa possible fatigue mentale... Sondages maison à l'appui, Marca expliquait que « rien de moins que 68,58 % des internautes souhaitent que Del Bosque se retire et laisse la place à un nouvel entraîneur » . Du côté de la presse généraliste, même topo. L'éditorialiste d'ABC, Fernando Rojo écrivait ainsi : « Si Del Bosque n'est pas capable de réaliser cet acte de contrition et de faire le nécessaire pour s'amender, le meilleur pour lui et la sélection serait d'abandonner le poste. »

« Nous ne pouvons pas être si volatiles d'un jour à l'autre, se plaint Rafael Martín zquez, 38 sélections au compteur. Avant de commencer le Mondial, nous étions favoris et le sélectionneur était idéal. Après ce qu'il s'est passé, on ne peut pas dire qu'il ne vaut plus rien. Ça a été une bonne décision de le conserver. Le Mondial a été une désillusion pour tout le monde, pour les joueurs et le staff avant tout. Mais c'est du passé. Désormais, le futur c'est de se qualifier pour le prochain Euro. » Partir sur un cuisant échec n'était de toute manière pas du goût de Vicente. Face à un tel vent de critiques, acerbes ou plus édulcorées, il a décidé de contre-attaquer. Par voie de presse tout d'abord. Dans une interview délivrée à El Pais, le sélectionneur espagnol ne mâche pas ses mots : « Certaines critiques m'ont fait mal. Quelques-uns de vos collègues ont qualifié la défaite de misérable. Dans le sport, il n'y a pas de défaite avec un comportement misérable. Ça a été un désastre, nous avons mal joué, mais nous n'avons pas été misérables. "Climat irrespirable", a écrit un autre je ne sais qui. Quel climat irrespirable ? Nous avons un groupe magnifique. Hombre, quelqu'un peut tirer la tronche un jour, c'est inévitable, tous veulent jouer. » Du côté de ses collègues entraîneurs, tous ont répété qu'ils voyaient en « Del Bosque le meilleur sélectionneur possible » , dixit Guardiola.

Un Vicente plus emprisonné par le toque


Après la forme, le fond. Avec quatre néophytes – cinq si on y ajoute Carvajal – et une dizaine de joueurs de 25 ans ou moins, sa première liste post-Mondial annonce également un changement de ton. Plus que ces incorporations, les retraites internationales de Xavi et Xabi Alonso redessinent les contours de cette nouvelle Roja. « Il y a eu des départs et beaucoup de jeunes joueurs ont intégré la sélection. Ces jeunes sont presque tous passés par les catégories inférieures de la Roja, ajoute Luis Milla, ancien sélectionneur des Espoirs espagnols. Vicente va faire partager son savoir, son expérience. Car je suis radical : il ne faut pas changer la façon de jouer. Il faut continuer à travailler avec cette idée d'un football de passes, de mouvements, de possession. Renouveler une génération ne signifie pas renouveler le jeu. » La relève semble déjà prête (Koke, Carvajal...), et elle sera bien entourée (Ramos, Iniesta, Casillas...). Mieux, avec Raúl García, Iturraspe ou Paco Alcácer, les profils sont plus variés et la sélection ne se trouve plus emprisonnée dans le toque. Malgré ses 63 piges, Vicente n'est pas encore sorti du bois. Sa moustache non plus.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Extrait de la conférence de rédaction de ce matin : "Bon, y'a le match de l'Espagne contre la Macédoine. N'hésitez pas les jeux de mots pourris, ces cons, ils aiment ça"...
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 2
C'est indéniable que l'Espagne possède un énorme vivier de joueurs très talentueux. Vu l'âge des joueurs et les générations qui arrivent derrière, la Roja est bien pour un bon moment.

Cependant, j'ai l'impression que la remise en question tactique n'est pas à l'ordre du jour, ce qui peut-être préjudiciable. Les Hollandais et les Chiliens ont clairement montrer la voie à suivre pour battre l'Espagne. Un pressing de tout les instants, très intense et une projection rapide vers l'avant. Le jeu tout en possession et redoublement de passe des Ibériques s'est heurté à un casse-tête tactique. Un casse-tête que les techniciens Espagnols ne semblent pas prendre au sérieux. Si l'Espagne ne modifie pas son approche du jeu, j'ai bien peur qu'elle aille au devant de grandes déconvenues...
Je pense que Del Bosque devrait partir, pas pour faire plaisir aux journaleux mais pour lui même. On a l'impression qu'il essaye de "laver son honneur" (pourtant même pas entaché) en restant mais il n'a rien à gagner et tout a perdre en l'état. De plus malgré tout ce qu'on pourra dire un entraîneur à toujours une empreinte, un style tactique, en l'occurrence le sien a été disséqué et contré, ses hommes clés sont parti en retraite ou sur le retour et il ne pourra pas ressusciter la maîtrise totale de la Roja de 2010 car la nouvelle génération n'a pas le niveau pour.
Steve Zissou Niveau : District
Je m'attendais à une autre légende pour cette photo.
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26