1. //
  2. //
  3. // Équipe d'Espagne

Del Bosque et les étrangers de Liga

Modififié
0 14
Cette semaine, le championnat d'Espagne est au repos, trêve internationale oblige.

Dès lors, l'équipe nationale se retrouve pour un match éliminatoire contre la Biélorussie samedi, puis pour une superbe affiche qui l'opposera à l'Allemagne la semaine prochaine. De quoi donner du boulot à Vicente del Bosque.

Interrogé par l'agence allemande DPA avant cette série de deux matchs, le sélectionneur national a donné quelques conseils au champion du monde en titre pour garder son statut dans quatre ans. « Désormais, l'Allemagne doit oublier qu'elle a gagné et doit regarder droit devant. Les victoires passées ne vont jamais t'aider à remporter un match à venir. Il ne faut croire en rien et toujours se remettre en question, parce que cela est toujours positif. »

Vient alors une question sur son ressenti lors du dernier Clásico entre le Real Madrid et le FC Barcelone. « J'ai beaucoup aimé ce match. Il y a eu des moments de grand football et des moments de faiblesse, analyse l'ancien entraîneur du Real. D'abord, j'ai vu des lacunes chez le Real Madrid, et ensuite au Barça. Ce qu'il en reste, c'est que le Real est très fort et que le Barça l'est un peu moins. Nous devons être fiers d'avoir deux équipes fantastiques. Mais il y avait quatre Espagnols par club. Tu vas à l'Atlético Madrid, c'est pareil. Séville ou Valence, idem. Sincèrement, il y a trop d'étrangers. Mais attention, je ne suis pas contre le fait qu'ils viennent. Paradoxalement, en ce moment, les centres de formation fonctionnent à merveille. Les clubs se doivent de miser sur les centres de formation parce qu'il n'y a pas d'autres solutions. À défaut d'une bonne économie, ces centres peuvent sauver tous les clubs. »

Bien rattrapé, mais on n'était pas loin du dérapage, hein Vicente.
AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sur les clubs qu'il cite il y a 8 a 10 espagnols par club, peut-être pas tous titulaire comme S.Roberto, Nacho, S.Niguez ou Gil à Valence mais je comprends pas trop c'est pas comme si ces clubs avaient un effectif comme Arsenal d'il y a 4 ou 5 ans..
"Il ne faut croire en rien et toujours se remettre en question, parce que cela est toujours positif."

paille, poutre et Espagne - Pays Bas 2014
Il est où le "presque" dérapage ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14