Dehon, victime collatérale

Modififié
0 1
Le départ de Didier Deschamps a fait des victimes collatérales.

L’une d’entre elles se nomme Nicolas Dehon. Arrivé à l’OM en 2010 en provenance du PSG, l’entraîneur des gardiens a dû quitter le club phocéen avec Deschamps. « Didier nous tenait au courant des discussions, se souvient-il dans L’Est-Éclair. Il y a eu un peu de flou, mais très vite, on a su que ça s'arrêterait là avec l'OM. Le staff était solidaire, et moi, j'ai toujours été loyal envers les entraîneurs avec qui je travaillais. »

Parti avec le reste du staff il y a un mois, Dehon espérait intégrer le staff de l’équipe de France, Deschamps en étant devenu le nouveau sélectionneur. Mais là encore, celui qui a commencé dans le service jardinerie de Troyes a vu ses espoirs réduits à néant : « À un moment, j'ai espéré secrètement suivre Didier chez les Bleus, mais, là encore, il m'a prévenu que la Fédération souhaitait réduire les frais et donc le staff. »

Dehon, dont la réputation n’est plus à faire, pourrait poursuivre sa carrière à l’étranger. QM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Loyal avec les entraineurs avec lesquels il travaillait ? Et quand il se casse du PSG à l'OM comme un voleur alors que AK voulait le prolonger ? Comment il peut dire ça?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1