1. //
  2. //
  3. // Naples-Sassuolo (1-1)

Defrel punit Naples

Modififié
6 3

Napoli 1-1 Sassuolo

Buts : Insigne (42e) pour le Napoli // Defrel (82e) pour Sassuolo

À trop jouer avec le feu, on se brûle. Naples l'a appris à ses dépens ce soir. Les hommes de Sarri, largement dominateurs, ont vendangé comme des cochons un nombre incalculable d'occasions. Et Grégoire Defrel, entré en cours de jeu, ne s'est pas fait prier pour permettre à Sassuolo de repartir du San Paolo avec un point inespéré.

Les Partenopei confisquent le cuir en première période et assiègent la surface des Neroverdi. Si Hamšík et Allan font le café au milieu, tandis que les joueurs de Sassuolo peine à sortir de leur moitié de terrain, le score reste vierge. Lorenzo Insigne décide donc d’arrêter de rigoler et ressort de son chapeau sa spécialité, son crochet extérieur-frappe enroulée aux vingt mètres, qui trompe Andrea Consigli. Naples continue de mitrailler allègrement le but de Sassuolo, mais ni Mertens ni Hamšík ne trouvent les filets adverses malgré un beau paquet d'occasions. Alors Grégoire Defrel, entré en jeu à la 71e minute, va faire la leçon aux hommes de Sarri, qui ont tant de fois péché pour conclure. Le Français profite d'un centre impeccable de Marcello Gazzola pour claquer une volée du gauche qui refroidit d'un coup le San Paolo. Naples pousse, mais malgré un ultime poteau de Callejón, le club d'Émilie-Romagne, sur les rotules en fin de match, tient le coup.

Naples, à quatre points du Milan et de la Roma, s'éloigne ainsi du podium de la Serie A. Et va devoir retrouver un semblant de réalisme pour espérer retrouver les sommets du championnat.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A AC
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Un but et un poteau pour chacune des deux équipes et pourtant rarement, vu la grande domination des Napolitains, un résultat final aura été aussi injuste. Sarri vient de déclarer que son équipe n'était pas assez mature pour "tuer" les matches et il a comparé ses joueurs à une bande d'adolescents. Peut-être, mais lui aussi a sa part de responsabilité dans ces résultats en dent de scie du Napoli. Considération générale après cette première partie de saison; la manoeuvre des partenopei, bien que plaisante à voir, est trop stéréotypée. Il faudra trouver des alternatives tactiques en ce qui concerne les phases d'attaque qui, aujourd'hui, semblent avoir été assimilées par la plupart de leurs adversaires.
    Merci pour ce très bon résumé!
    1 réponse à ce commentaire.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    europa, t'as tout dit !
    Je le disais l'autre jour à propos de Napoli-Dynamo Kiev, je pense sincèrement que le Napoli est l'équipe en Europe avec le plus faible ratio domination/occasions/buts (depuis la blessure de Milik bien sûr). A ce niveau, c'est vraiment incroyable !
    C'est dommage car la qualité de jeu et de l'animation offensive est là mais avec un tel manque de réalisme et d'efficacité, tu ne peux malheureusement pas espérer grand chose de plus...
    Trifon Ivanov Niveau : DHR
    Et malheureusement, c'est triste à dire parce que je l'adore ce joueur, mais Gabbiadini a me semble-t-il définitivement laissé passer sa chance. Il n'a plus d'avenir à Naples.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    6 3