Defoe, le sirop de cerise

Après deux saisons et demie passées à Sunderland, Jermain Defoe s'est engagé il y a quelques semaines avec Bournemouth, histoire de rester en Premier League et de se donner quelques cartouches pour voir la Russie l'été prochain. Un transfert qui cache surtout l'histoire d'un retour où tout a finalement commencé pour l'ancien enfant prodige du Royaume. C'était lors de la saison 2000-2001. Souvenirs.

Modififié
Étant né un 7 octobre, Jermain Defoe ne pouvait qu’avoir un amour certain pour le rythme. Bernard Lavilliers en sait quelque chose. L’histoire raconte que c’est d’ailleurs sur un pas de danse parfaitement maîtrisé que le gamin sorti des entrailles du quartier de Beckton, à Londres, a un jour fait craquer un homme de trente-cinq ans son aîné. « Il avait seize ans et, à cette époque, j’essayais de l’intégrer dès que possible avec les pros à l’entraînement, racontait alors il y a quelques années Harry Redknapp dans l’une de ses nombreuses autobiographies. Je me rappelle en particulier d’une séance de finition. Il était là, dans un coin, et enchaînait les volées. C’était si parfait que je me suis tourné vers les gars et je leur ai dit : "Regardez ce gamin, c’est ce qu’il faut faire." » Il existe des centaines de flashs similaires à celui du vieux Redknapp qui aura accroché, tout au long des années 2000, Defoe à sa ceinture comme un porte-clef, que ce soit à West Ham, à Portsmouth ou à Tottenham. Peut-être parce que celui qui a longtemps voué un culte sans limite aux belles plantes – celles qui possèdent un solide 95E et qui ont connu le plaisir des télé-crochets avant tout – n’a jamais été totalement comme les autres. Il y a par exemple cet ancien professeur qui raconta un jour avoir été « obligé de mettre un terme à un match à la mi-temps car Jermain prenait le ballon et humiliait tout le monde tout seul » . Il y a aussi ces anciens amis qui n’ont jamais caché la volonté du jeune Defoe de se faire surnommer « Wrighty » en référence à son idole, Ian Wright, passé par West Ham à la fin des années 1990. Tout cela explique pourquoi Jermain Defoe s’est un jour retrouvé sous les yeux d’Harry Redknapp à Rush Green, le centre d’entraînement de l’équipe première des Hammers.

Le petit format, Anelka et Mrs Sullivan


En réalité, Jermain avait un rêve : briller. Cela suffit pour se faire un nom quand on n'est qu’une simple promesse, parce que c’est ce qu’était Defoe lorsqu'il était à Charlton. Puis, le gosse a souhaité changer de dimension en 1999 et donc rejoindre West Ham pour « prendre exemple sur Frank Lampard et Rio Ferdinand » , débarqués en équipe première quelques années plus tôt. Ceux qui soulèvent alors le Boleyn Ground s’appellent Paolo Di Canio, Paulo Wanchope ou encore Frédéric Kanouté. Harry Redknapp a conscience du produit qu’il vient de récupérer, ne se cache pas pour s’émerveiller, le laisse s’éclater quelques mois avec l’académie – West Ham remporte même la Football League Academy avec ses U19 pour la seconde année consécutive au printemps 2000 –, mais souhaite lui donner de la place pour s’exprimer.


En septembre 2000, le coach « nourrisseur compulsif d’oiseaux » lâche donc quelques minutes à Defoe lors d’un tour de League Cup à Walsall. Il reste quinze minutes, West Ham est accroché. Puis, un mouvement et la répétition du pas de danse : une volée parfaite. Jermain Defoe ne peut plus attendre, alors Harry Redknapp le convoque dès le lendemain dans son bureau. La suite, c’est Sean O’Driscoll qui la raconte : « Après ce match, Harry, qui connaît tout le monde à Bournemouth et qui a surtout connu de nombreux succès avec le club dans les années 1980, a eu une conversation avec le propriétaire, Trevor Watkins. Il disait qu’avec Jermain, il possédait un joueur d’un potentiel extraordinaire, mais il voulait surtout voir comment il pourrait réagir loin de son confort, loin de Londres, dans une division où les contacts sont plus musclés. On avait déjà ce qu’il fallait dans le groupe, mais on avait envie de faire confiance à Harry. Finalement, l’histoire est simple : Bournemouth a été le bon club pour Defoe, au bon moment. »


Seul détail, à l’automne 2000, Jermain Defoe n’a aucune idée de ce qu’est Bournemouth et est encore moins capable de pointer le Dorset sur une carte. Au point que sa mère, Sandra, n’hésitera pas à allumer par téléphone Harry Redknapp pour comprendre le prêt de son fils, confié une saison aux Cherries avec pour nouveau tuteur O’Driscoll. « La première fois qu’on l’a vu, c’était dans le vestiaire, rembobine William Huck, noyau du Bournemouth de l’entre-deux-siècles. Il venait de signer et était venu se présenter. On était en troisième division et quand on l’a vu
« C’était un timide, on avait surtout face à nous quelqu’un qui avait une sérénité, une confiance en lui assez impressionnantes. C’était plus un Anelka qu’un Henry. Rien ne pouvait le toucher. » William Huck, son ancien coéquipier à Bournemouth
arriver, on s’est tous fait la même remarque : il était petit, assez frêle et on trouvait cette signature un peu bizarre vu qu’on avait déjà deux attaquants dont un hyper expérimenté
(la légende Steve Fletcher, qui compile plus de 600 matchs avec les Cherries et est encore au club aujourd’hui, ndlr). On a finalement compris rapidement. C’était un timide, on avait surtout face à nous quelqu’un qui avait une sérénité, une confiance en lui assez impressionnantes. C’était plus un Anelka qu’un Henry. Rien ne pouvait le toucher. » Jermain Defoe a alors été placé entre les mains d’Audrey Sullivan, la femme de l’intendant du club. De l’avis de tous, c’est à Bournemouth que sa vie a changé, peut-être encore un peu plus à partir du 28 octobre 2000.

« Who let Defoe out ? »


« Ce jour-là, on avait rendez-vous au Britannia Stadium, à Stoke-on-Trent. J’avais titularisé Jermain avec Steve Fletcher alors qu’il ne s’entraînait avec nous que depuis 24 heures. Je voulais voir ce qu’il avait dans le ventre. C’était un match assez important pour nous, un gros test à l’époque en troisième division, surtout que Stoke était hyper à l’aise à domicile. Finalement, j’ai eu les réponses que je voulais avoir et à la mi-temps, j’ai dit aux gars : "Filez-lui le ballon !" » , reprend Sean O’Driscoll. Bournemouth s’incline (1-2), mais Jermain Defoe vient de s’allumer. Pour ne plus s’éteindre. Huck : « Il avait commencé ce premier match sûr de lui. La clé, c’est qu’il est arrivé dans une famille qui avait confiance en lui, qui le respectait. Bournemouth, c’était déjà spécial à l’époque, tout le monde est proche et on avait surtout une réputation à tenir : on jouait vraiment au foot, ce qui était rare en troisième division. Derrière, il y avait Eddie Howe, mais aussi Jason Tindall, qui est l’assistant d’Eddie aujourd’hui. Qu’il marque d’entrée, tu peux te dire que c’est de la chance. Mais ça a duré, duré et, à un moment, on commençait le match en se disant : "C’est bon, on gagne 1-0." »


Durant l’exercice 2000-2001, Jermain Defoe va en effet fracasser ses limites, mais surtout égaler le record de John Aldridge, l’ancien buteur de Liverpool, en claquant dix buts sur dix matchs consécutifs de championnat. Ses dix premiers.
« Il était tranquille alors que tout le monde autour de lui ne parlait que de ça. On se demandait simplement : va-t-il le faire ? » William Huck, son ancien partenaire à Bournemouth
« S’il fallait retenir un match, ce serait celui à Cambridge où il a égalé le record. Jermain n’était pas le genre de mec qui allait faire le show, complète William Huck. On était tous stressés pour lui, sauf lui. Il était tranquille alors que tout le monde autour de lui ne parlait que de ça. On se demandait simplement : va-t-il le faire ? » La réponse est oui, sous les yeux de l’assistant d’Harry Redknapp – qui fera de nombreux allers-retours pour aller voir Defoe –, un certain Frank Lampard père, et ce, alors que de nombreux T-shirts « Who let Defoe out ? » viennent de fleurir.


La suite est connue et se chiffre : 19 buts en 31 apparitions avec les Cherries, mais surtout un peu moins de 160 pions en 468 matchs de Premier League qui suivront. Il y a eu West Ham, Tottenham, Portsmouth, une nouvelle fois Tottenham et finalement Sunderland. Jermain Defoe a désormais 34 ans et souhaitait cet été commencer à « fermer la boucle » d’une carrière riche, mais qui aurait pu être bien plus belle si l’attaquant international anglais s’était mis plus tôt au véganisme et au yoga, qui sait. Alors, après la relégation de Sunderland en Championship en mai dernier, Defoe est revenu à Bournemouth il y a quelques semaines pour retrouver Howe, Tindall, Fletcher et les autres. D’entrée, il a assumé vouloir se servir de cette expérience pour commencer à apprendre d'Eddie Howe et imaginer son futur en tant qu’entraîneur. Il a également avoué avoir « hurlé dans sa voiture » au moment où il a appris la fin des négociations. Mais, comme un tel retour ne peut être anodin, Jermain Defoe a surtout pris un rendez-vous. Dans quelques jours, il sera autour d’une table, prêt à discuter. Avec Harry Redknapp, forcément.

Vidéo


Par Maxime Brigand Propos de Sean O'Driscoll et William Huck recueillis par MB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Le gars est quand meme passè à coté d'une plus belle carriere. Sa non selection pour la CM 2006 a ete un gros coup dur tant elle etait incomprehensible. Pis encore, ecarté au detriment de Crouch et walcott 16 ans 0 matches de PL
Ce commentaire a été modifié.
saddam_usain_bolt Niveau : CFA2
J'en veux encore à Eriksson et sa sélection atroce pour la CDM 2006. Passe encore pour Peter Crouch, mais seulement 4 attaquants, dont Walcott, 0 matchs en PL, et Rooney et Owen qui à l'époque revenaient à peine de blessure pour disputer la coupe !? Impardonnable.
1 réponse à ce commentaire.
Defoe c'est l'assurance d'avoir minimum 10 buts plantés chaque saison ainsi qu'une attitude irréprochable.

J'ai toujours bien aimé cet attaquant.
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2
dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23