1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Watford

Deeney : « Je buvais quatre canettes de Jack Daniel’s avant et après l’entraînement »

Capitaine habituellement indéboulonnable de Watford, Troy Deeney aurait pu mal prendre de se retrouver remplaçant le 6 mai à Leicester. Sauf que ne pas pouvoir se mesurer à Jamie Vardy, à qui il prendrait bien la place en équipe d’Angleterre, n’est pas vraiment la pire chose qui lui soit arrivée. Natif de la banlieue de Birmingham, l’attaquant à la gueule à jouer dans Snatch a dû survivre à l’alcoolisme, au décès de son père adoptif et à trois mois de prison.

Modififié
C’est comment, grandir à Chelmsley Wood ?
C’est ce que je classe comme normal. La plupart des gens ne le feraient peut-être pas. Dans les années 1960, c’était la plus grande cité d’Europe. Ce sont beaucoup d’appartements, pour des gens qui ne gagnent pas beaucoup. Je ne vais pas dire qu’on était pauvres, mais on ne roulait pas sur l’or. Une fois par semaine, on allait au marché au poisson à Birmingham. Je viens d’une famille jamaïcaine, le dimanche c’est poisson et poulet. Le reste du temps, on restait dans notre communauté. Je n’allais jamais sur l’autoroute pour d’autres raisons que le football.

Tu as été repéré par Walsall après avoir mis sept buts alors que tu étais bourré. De la veille ?
Oui, le vendredi, c’est « cheap night » à Birmingham. Je venais de finir mon job dans le bâtiment et j’avais touché ma dernière paie : 180 livres. C’était comme être riche, pour moi, même si j’étais celui qui avait le moins d’argent parmi mes potes. Eux, ils pouvaient se payer du brandy, alors ils m’en offraient. Sinon je me contentais d’alcopops et de quelques shots. C’était une grosse soirée, ça a dû traîner jusqu’à 4 ou 5 heures. Mais le samedi, c’est le jour où ma mère nettoie la maison. Donc elle m’a juste dit : « Allez, lève-toi et sors. » Donc je suis allé jouer au foot. Tu n'avais qu’à traverser la route pour accéder aux terrains. C’était à quelques pas, mais cette marche m’a paru durer quatre heures. Chaque son me faisait mal. Heureusement, j’ai réussi à trouver quelque chose à boire avant le match, un Smirnoff Ice, quelque chose comme ça. Et il y avait ce mec de Walsall en tribunes.


On va passer à la période Watford. Le cancer de ton père, décédé à l’été 2012, t’a-t-il beaucoup perturbé dans ton jeu ?
Je suis devenu un homme en colère. Je ne réalisais pas à l’époque. Tout pouvait me mettre en colère : quelque chose aussi minime que finir une boisson. (Il broie sa bouteille d’eau vide dans la main.) Je n’étais pas de très bonne compagnie, je cherchais la confrontation. Évidemment, j’ai commencé à boire, ce qui n’aide pas. Quand mon père était malade, je buvais ces canettes qu’ils vendent au supermarché : du Jack Daniel’s mélangé avec du coca. Quatre canettes le matin en allant à l’entraînement, puis quatre en rentrant le soir.

Le club n’a jamais remarqué ?
(Il sourit) Non ! Je suis plutôt bon pour cacher ça. (Il rit.) Je parlais pas aux gens, pas directement. (Il pose sa main devant sa bouche, tourne la tête, jette un regard oblique.) Ils ne remarquaient rien.

Et tu avais ton stock de chewing-gums ?
Nah ! Évite juste de parler à qui que ce soit. Ne parle pas trop fort et évite le regard des gens.

Puis il y a eu cette bagarre, un soir où tu es sorti alors que ton père venait d’annoncer que son cancer entrait en phase terminale. Tu étais dans quel état d’esprit ce soir-là ?
On faisait la fête pour l’anniversaire d’un ami. C’est facile à dire, mais mon frère et moi n’aurions pas dû sortir dans l’état d’esprit dans lequel on était. On était à fleur de peau. On a commencé par quelques verres, puis évidemment, c’est un anniversaire, tu te sens plus impliqué émotionnellement, alors tu bois encore et encore. Tu noies la douleur. La bagarre n’a dû durer que trente secondes. C’est fou, quand tu imagines l’impact que ça a eu sur ma vie.

Donc c’est ton frère qui a d’abord pris un coup. Tu sais à propos de quoi c’était, cette bagarre ?
Aucune idée. J’étais au téléphone, à côté. Un des gars est venu me dire : « Yo, ton frère est en train de se battre là-bas !  » Je me suis retourné et... Plein de choses me sont passées par la tête. C’est là que le brouillard apparaît. J’ai juste vu mon frère quelque part, je me moquais de qui je frappais, qui était sur mon chemin. Ils devaient juste tous dégager. De ce que je me souviens, j’ai allongé le mec, je l’ai senti contre ma jambe. Le truc, c’est que les gens que je connais au quartier, normalement, ils auraient des couteaux ou autre chose sur eux. Donc quand je l’ai senti agripper ma jambe, je me suis dit : « Peut-être qu’il a un couteau. » Je me suis retourné et j’ai lui ai mis un coup de pied dans la tête. Je me sens toujours pas bien quand j’en parle. Tu sais que ce n’est pas bien et tu sais, surtout quand tu fais du foot, que tu connais le corps, à quel point ça peut être dangereux de frapper quelqu’un à la tête. Surtout avec la force que j’ai. En fait, c’était de la lâcheté. Si j’avais fait attention, j’aurais compris qu’il essayait juste de se lever.


Tu t’es fait arrêter juste après ?
Oui, c’était une grosse bagarre, dans la rue principale de Birmingham. Tu avais plein de caméras et les videurs de tous les clubs appelaient : « On a besoin de la police.  » Ça m’a pris des heures avant de me calmer. Je n’ai pas dormi. Je suis resté debout en cellule jusqu’en fin d’après-midi. Je suis rentré à la maison. Déjà ma femme hurlait, criait. J’avais mal à la tête. Puis on est allé chez ma mère et... je l’ai implorée de ne pas crier... Elle a crié, évidemment.

C’était comment la prison ? Tu avais quel genre de criminels avec toi ?
(Petit rire bref étouffé) Hum. C’était pas génial. Même si ça nous a fait revenir aux bases, ma femme et moi. Elle s’est occupée de tout à l’extérieur. C’est une femme très forte. En taule, y avait de tout. Un jeune de Liverpool qui avait poignardé quelqu’un. Il avait pris sept ans. Beaucoup de gens qui étaient là pour des affaires de drogue. Ils avaient tous pris de quatre à cinq ans. Moi, j’ai juste fait quelques mois. Je ne pourrai jamais m’apitoyer sur mon sort. J’ai eu de la chance.


Et c’était comment, ton premier retour à Watford ?
C’était étrange. Je n’avais pas eu le temps de me concentrer là-dessus en prison. Ils ne m’avaient pas libéré de mon contrat. J’ai été relâché un lundi, et le mardi, je suis descendu me faire couper les cheveux, parce que mon barbier est juste ici. J’avais une grosse afro. Je ne peux pas vraiment faire pousser de grosse barbe, mais j’avais une sorte de barbe. J’avais encore un bracelet électronique et des bras énormes à cause de toute la muscu que j’avais fait en prison. Je ressemblais à rien. Bref, je ne pensais pas aller au club, mais mon coiffeur n’était pas là. Alors je me suis dit : « Tu sais quoi, rentre et va voir les gens. » Je voulais seulement voir le manager. Mais quand je suis arrivé, l’entraînement avait été décalé et tout le monde était là. Alors tous mes coéquipiers de la saison passée sont venus me dire bonjour. Ils savaient tous ce qui s’était passé. Les nouveaux ne m’avaient jamais vu et me voient débarquer comme ça. Tout le monde se disait... « C’est un taré. » (Il éclate de rire.) Quelque temps plus tard, Ikechi Anya (milieu écossais, aujourd’hui à Derby County, ndlr) m’a dit qu’il n’avait pas osé me parler pendant les deux premiers mois. Il traçait. J’étais tellement concentré à éviter tout problème que je ne m’en suis même pas rendu compte.

C’était comment la discussion avec le coach, Gianfranco Zola ? C’est grâce à lui que tu as pu reprendre ?
Oui, je le dis toujours. Il aurait facilement pu me dire : « J’ai sept attaquants, va jouer avec la réserve. » Certains de ces nouveaux attaquants avaient demandé le numéro 9. Mon numéro. Mais le club avait refusé. Le coach m’a dit qu’il m’avait vu jouer l’année précédente et que j’avais été très bon. « Mais là, j’ai huit attaquants avec toi, tu vas devoir commencer au plus bas. Parce qu’ils ont fait la pré-saison. » J’ai un peu rigolé. Il était étonné. Je lui ai dit : « Tu vas voir, je ne serai pas le huitième choix pour longtemps. » Il m’a dit : « Ok, prouve-le moi. » Dix jours plus tard, je suis entré contre Bristol City à domicile. Je n’ai pas été très bon. Je courais juste partout comme un cinglé. Le match d’après, j’étais titulaire et j’ai marqué le but de la victoire.

J’ai lu que tu écoutais du ABBA avant les matchs... Parce que ça te met en colère...
C’est juste pour me rappeler pourquoi je fais tout ça. ABBA, James Brown, c’est la musique de ma mère. Ce que les gens ne réalisent pas, c’est que c’était une porte de sortie pour ma famille. Une porte de sortie pour échapper à la normalité. Dès que j’ai commencé à gagner de l’argent, j’ai pu m’occuper de ma mère et de beaucoup de gens. C’est pour ça que je m’entraîne tous les jours comme un taré. J’en veux plus. Pas seulement pour moi, mais pour ma mère, mes frères, mes sœurs. Donc ouais, je m’assois, j’écoute ça et ça me met dans ce mode-là. Je mets cette musique et ça me ramène à mon enfance. Tout mon jeu est basé sur le physique, la puissance. Donc j’ai besoin d’être en colère pour faire ça. Et écouter ABBA est un moyen facile de déclencher ma colère.

Tu as une chanson d’ABBA préférée ?
(Il rit) Non ! Le morceau préféré de ma mère est évidemment Dancing Queen... Donc j’écoute Dancing Queen avant les matchs... Ou Stevie Wonder. Je n’ai pas honte.


Tu vises une participation à la Coupe du monde 2018 avec l’Angleterre ?
Oui, tu dois te fixer ça comme objectif. Pourquoi jouer au football, sinon ? Tout le monde dit que pour chaque Rooney qui vieillit il y a un Rashford qui débarque. Donc les gens comme moi, ça doit faire une saison incroyable pour sortir du chapeau. Une fois que tu es sélectionné, c’est facile. Tu dois juste continuer à prouver pourquoi on te sélectionne. Tu sais, si tu prends là où Vardy a commencé et là où j’ai commencé, lui était là, moi j’étais là. (Il met sa main le représentant beaucoup plus bas que celle représentant Vardy.) Il vient d’un club amateur, mais un avec un joli terrain, où il était peut-être payé 30 livres la semaine. Nous, on achetait notre propre savon. On payait pour jouer au football.


Quel a été le moment le plus difficile dans toutes ces histoires, qui ont fait l’homme et le joueur que tu es devenu ?
(Il réfléchit) Le plus dur... C’était plus une joie qu’une peine. Mais juste après que l’on a gagné le match qui assurait notre promotion en Premier League, je suis allé prendre mon téléphone pour appeler mon père... Dans l’hystérie du moment, j’ai voulu l’appeler. Et puis... (Il fait une tête triste, qui réalise d’un coup.)

C’était combien de temps après son décès ?
Trois ans... C’est un de ces moments, comme quand tu achètes une maison. On venait d’être promu et je me suis dit que mon père serait fou de joie. Alors j’ai tapé « Dad » , son numéro est évidemment toujours dans mon téléphone et j’allais appuyer dessus et... Ah... Merde. C’était dur. Alors j’ai appelé ma femme.

Troy Deeney tenait à ce que l’on mentionne sa fondation, dont il s’occupe avec son épouse et qui cherche des fonds pour construire un centre sportif pour une école pour enfants atteints d’autisme.
Troy Deeney Foundation


Propos recueillis par Thomas Andrei, à London Colney
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Clairement quand tu le vois sur un terrain avec sa degaine tu te dis que le mec n'a rien a faire la.
Mais son histoire est assez touchante.
Esperons qu'il perce encore plus haut.
Note : 3
Je pense pas qu'il perce plus haut mais il est un tres bon attaquant de niveau EPL, et le bad boy dont nasri aurait revé d'etre
Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Grosse punchline coco. bien ouej.
 //  10:42  //  Supporter de Lyon
Bonne punchline, il y a de l'idée, mais tu trébuches sur une utilisation approximative des pronoms relatifs.
3 réponses à ce commentaire.
Incroyable cette interview, juste incroyable
Ce mec avoue écouter ABBA, respect. Alors je passe aux aveux aussi:

dans mes goûts musicaux "douteux", j'aime les Backstreet Boys, *NSYNC, Spandau Ballet, Duran Duran, Kajagoogoo, Mel & Kim, Rick Astley, Spice Girls, Alliance Ethnik, Tenue de Soirée et Annie Cordy (entre autres).

Ah, je me sens mieux. Allez, à vous SoFootiens ...
Jojotaquin Niveau : CFA2
Ca c'est pas acceptable par contre. Désolé.
Nadasurf, Green Day, Britney Spears, Mika (le premier album seulement), Lionel Richie, Robbie Williams, Shania Twain et j'ai certains sketchs de Bigard (la valise RTL et les expressions)
Coach Taylor Niveau : DHR
Duran Duran - Hungry like the wolf, c'est quand même très bon non ? non ? bon ok ...
4 réponses à ce commentaire.
Super Interview, comme d'habitude
Tes sales notes sur MPG sont toutes pardonnées Troy.
Je l'ai toujours trouvé trés bon cet attaquant!
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  13:15  //  Supporter de Bordeaux
Quand il se concentre sur le foot il est capable de faire des saisons à plus de dix buts, tout en apportant énormément à son équipe !
1 réponse à ce commentaire.
Pouretcontre Niveau : CFA2
Ça m'a donné envie d'un whisky soda cette petite interview!
The Chosen One Niveau : CFA2
Un anglais, un vrai


Vardy 2.0
Ce commentaire a été modifié.
M'est avis que Vardy est plutot le Deeney 2.0
The Chosen One Niveau : CFA2
Ou sont-ils tous deux les Gascoigne 2.0 ?
ahhh j'irai pas jusque la.. Gascoigne avait ce charisme et cette image d'enfant prodigue alors que les 2 autres sont plus des lads qui ont en bavé dans les leagues inférieurs et qui se sont sans doute savates plus d'une fois avec leurs adversaires sur le parking. Mais ils ont en tout cas un gros mental
The Chosen One Niveau : CFA2
je parlais de leur amour pour l'alcool haha
4 réponses à ce commentaire.
 //  10:59  //  Aficionado du Togo
Note : 1
Quel bordel Troy Deeney avec son but dans les dernières secondes contre Leicester en barrage. Super interview de so foot
blue_army Niveau : CFA
Et sa celbration mythique en entrant ds la tribune des supporters dechainés torse nu, faut avoir des couilles pour faire ca
1 réponse à ce commentaire.
Encore une belle histoire de la PL. Content pour lui!
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Super interview. Un parcours atypique comme on aime.

Je vais changer de sujet mais c est pas grave: quelqu un sait ce que foutait matt pokora sur le ring après le combat joshua klitschko ???
mara donna des frissons Niveau : CFA
Il était à sa place comme Bruel qui chante avant un match de Nice.
(En vrai, pas vu, je sais pas)
Un parcours atypique parce qu'un parcours d'homme lambda..

Je ne dis pas qu'on a tous cette vie là, mais juste que lui a eu une vie, contrairement aux gosses des fabriques pour produits de consommation footballistique.

Je suis toujours effaré du vide existentiel que dégage les joueurs de foot (la majorité, y'a quelques exceptions pour confirmer la règle) lors de leurs interviews où ils se livrent sur leurs jeunes années.

“La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.”

Einstein
2 réponses à ce commentaire.
«du Jack Daniel’s mélangé avec du coca»

Sacrés anglais, ils ne changeront jamais !
mara donna des frissons Niveau : CFA
Monoprix devrait lancer le Calimucho en canette !
ManodesMontagnes Niveau : National
 //  14:02  //  Aficionado del Real Madrid
Avec du Old n°7, on est quand même très loin du Saint-Graal du skaille.

Mon avis là-dessus doit pas être extraordinaire vu mon niveau de connaissances, mais à partir du moment où ton whisky est tellement plus agréable à boire avec des glaçons qu'il en devient une arme à cocktails et à mélanges au miel, pourquoi pas, mais vraiment pourquoi pas le coca.

https://www.jackdaniels.com/recipes

Après il y a effectivement des grosses puteries de la gamme Jack Daniel's dans lesquels déposer un glaçon serait criminel.
Dans cet article Jeff Arnett, Master Distiller de Jack Daniels nous apprend que plus de la moitié de la production est bue avec du Coca.

http://www.slate.fr/luxe/82655/jack-daniels-mysteres

A part ça j'aime bien le Jack... avec un glaçon.
Le Jack est du whiskey américain (du Tennesse, différent du bourbon, du Kentucky) pas du whisky ;)

http://www.whisky.fr/essentiels/pour-al … difference

Après mes connaissances sur les différences spécifiques entre les 2 s'arrête là..

Perso, quand j'ai un billet a craqué c'est un petit Lagavulin 16ans, qui fait durer le plaisir :)
@Mara
En Espagne et au Pays Basque, le Calimucho existe malheureusement déjà en version "préparé"...
MatiCasavieja
CalimOooooocho avec un "O" s'il vous plaît , pas calimUcho .... parlons en connaissance de cause messieurs ! Bel article !
6 réponses à ce commentaire.
 //  13:18  //  Supporter du Red Star
Elle est touchante cette histoire ! Super interview! On sent que le mec essaye de s'en sortir, qu'il réfléchit et prend du recul!
frednorthlondon Niveau : DHR
L'essence du foot anglais: de la baston, de la boisson, des terrains gras, de la pluie du froid. Les mecs comme lui, Vardy, Vinnie Jones, Adams, et bien sur Gazza dans une autre catégorie font que le foot est un vrai sport de contact, avec des récits toujours homériques.

Qu'on ne me vende pas le championnat espagnol ou les mecs appellent leur mère quand il se font tacler. Ces joueurs qui ne veulent pas salir leur shorts. Barcelonais et madristas continuez a voir votre CL sans saveur asseptisée à la sauce infantino...
D'accord avec toi, sauf que ces mecs là se font de plus en plus rare à ma grande peine...
Y'a 20 ans y'en avait 5 par équipes, là ? Hormis Deeney, Vardy ? Ross Barkley en pur scouser, mais même les anglais deviennent des lavettes.
Ce commentaire a été modifié.
Le foot est un sport d'évitement, le contact fait partie du jeu mais ne fais pas progresser une action, contrairement au rugby, au handball, au hockey etc..
Le contact est une composante de la défense pour stopper , arrêter, détruire une action, pas une composante de l'attaque.

Exception faite des duels aériens, mais est-ce du contact ou du duel..?

En foot, souvent le contact est synonyme de fin de l'action, et ce bien avant Infantino et ses prédécesseurs.
frednorthlondon Niveau : DHR
Ne joue jamais contre moi.

Sport d'évitement... et le ballon tu le récupère comment? Quand l'adversaire a sagement mis le ballon dans tes filets?

Mettre l'épaule la hanche la jambe pour gratter la balle, c'est du contact.

Tu veux un sport d'évitement je te recommande le volley ball.
ManodesMontagnes Niveau : National
 //  17:06  //  Aficionado del Real Madrid
Note : 2
Oui c'est ce qu'il dit. Le contact ne fait pratiquement pas partie du domaine de la possession du ballon (en terme de progression dans l'action).

Même les protections de balle en jouant du corps constituent un évitement de la composante contact au niveau des parties du corps contrôlant le ballon, et se font souvent dos au but, donc (mis à part le mouvement des autres joueurs appelant le ballon qui reste aléatoire et n'amène pas forcément de progression) pas dans la "progression" de l'action.

Le contact est un outil qu'on peut utiliser à son avantage, mais tout contact n'est pas toléré. Il est d'ailleurs sanctionné s'il n'a pas de rapport avec le ballon, donc avec le jeu. Par exemple, un exécutant de gros tacle aussi vicelard soit-il sait qu'il doit éviter de concentrer son geste sur le joueur plutôt que sur le ballon pour rester "dans le football". Donc même au niveau de la récupération, l'évitement est plus signifiant que le contact, qui, sans lien avec le ballon, est sanctionné. Pareil pour l'épaule contre épaule qui n'est pas sanctionné que si le contact vise le duel pour le ballon, et qui l'est par contre dès qu'il y a volonté de "jouer le contact" plutôt que de disputer le contrôle du ballon.

J'irais pas jusqu'à dire que le football est un sport de tendres, mais dans l'ensemble, l'avis de MoiJeu est très correct
4 réponses à ce commentaire.
 //  16:25  //  Passionné des Philippines
Note : 1
C'était un sale type mais il a visiblement su mûrir et réfléchir tant qu'il était encore temps. Tant mieux.


Parce que savater un étudiant à terre en pleine tête, fallait être un sacré gros con.
Il m'a fait chialer le tolard, une bise aux papas.
 //  17:37  //  Supporter d'Arsenal
Il en a bave le Troy
Son but contre Leicester rien qu'à y penser me donne des frissons
"DEEEENEEEEYYY!!!"Et la celebration folle avec les fans
Ce moment magique n'aurai pas eu lieu sans Manuel Almunia hahaha
Arrff...Cette interview m'a fait passer par toutes les émotions.

Rien ne remplace la famille. Mille respects à ta femme qui t'a fait revivre.
Coach Taylor Niveau : DHR
Super interview d'un joueur qui gagne à être connu, un vrai bon attaquant de Premier League, très attachant et l'âme de Watford !

En revanche une petite chronologie de sa carrière aurait été appréciable, juste une petite suggestion, mais merci pour ce bel article
il y a 1 heure Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 5 il y a 2 heures Ronaldinho régale au beach soccer 14
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 5 Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31
samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26