1. //
  2. // Disparition
  3. // Luis Aragonés

Décès de Luis Aragonés

Luis Aragonés n'est plus. L'emblématique entraîneur espagnol, celui qui a compris comment faire gagner l'Espagne, est décédé ce matin à l'âge de 75 ans à Madrid. Hospitalisé depuis jeudi dans la clinique madrilène Cemtro, il est décédé des suites d'une leucémie.

Modififié
36 65
Luis Aragonés n'est plus. L'emblématique entraîneur espagnol, celui qui a compris comment faire gagner l'Espagne, est décédé ce matin à l'âge de 75 ans à Madrid. Hospitalisé depuis jeudi dans la clinique madrilène Cemtro, celui qui a laissé les clés d'une sélection espagnole enfin victorieuse à Del Bosque est décédé des suites d'une leucémie selon l'agence de presse espagnole EFE. Souffrant depuis deux mois, il avait passé pas mal d'examens dans ce même établissement médical avant d'être admis cette semaine.


Trop amoureux de football, El Sabio de Hortaleza déclarait encore il y a peu qu'il ne se retirerait jamais du monde du foot. Sans club depuis cinq ans, les rumeurs évoquaient pourtant régulièrement sa possible retraite.

Après avoir offert à l'Espagne l'Euro 2008, et à l'Atlético Madrid son avant-dernier titre en Liga (1977), le Colchonero tire cette fois-ci définitivement sa révérence.

Très aimé en Espagne, Aragones l'est un peu moins en France où il est surtout connu pour la polémique raciste à l'encontre de Thierry Henry. Au cours d'une séance d'entraînement filmée de l'équipe d'Espagne en 2004, le sélectionneur national a été capté en train de motiver son attaquant - et coéquipier de Titi à Arsenal - José Antonio Reyes d'une manière un peu particulière. Il lui explique qu'il doit « montrer à ce noir de merde » de Thierry Henry que c'est lui « le meilleur » . Au-delà du tollé dans les médias, le vieux reçoit une amende de 3 000 euros de sa Fédération.

Youtube

À l'occasion de sa vraie-fausse annonce de retraite il y a deux mois à peine, SoFoot.com lui avait consacré un portrait bilan. Luis Aragonés, le vieux fusil, un article à retrouver ici. MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il dira peut-être pas bonjour à Eusebio la-haut
Une réaction de Thierry Henry ?
Il avait clairement des mauvais côtés, mais bon, on le retiendra surtout comme celui qui a redonné la gagne au football espagnol de sélection. C'est marrant, j'ai vécu là-bas en 2006-2007, c'était y a pas si longtemps, mais les supporters étaient vraiment résignés (en même temps, 2006 était tout frais dans les mémoires). Il a eu les cojones de ne pas garder Raul et de rester fidèle à ses idées. Qui plus est, c'était pour moi la plus belle équipe d'Espagne, par rapport à 2010 et 2012. Moins de maîtrise, mais plus de folie, avec le seul Senna en 6, Xavi en relayeur, Iniesta et Silva en soutien de Torres-Villa avec Fàbregas en joker. C'était du football champagne comme j'aime!
happy15400 Niveau : DHR
RIP malgrès ces déclarations qui quelques fois laissaient à désirer c'est un grand homme du football qui nous quitte .
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 8
Un authentique connard, un vrai de vrai, celui qui avait compris que Raúl était de trop pour pouvoir gagner. L'équipe d'Espagne toute-puissante de ces dernières années lui doit tout, ou presque.

Je lui brûlerai un cierge gros comme ma bite.
Super coach, bon joueur aussi, dommage.

Sinon il est pas plus raciste que 90% des grands pères des gens qui vont écrire sur sa phrase sur Henry...
Patrick viera se souvient bien de lui !
Pas de respect pour les fachos, ca en fera un de moins sur terre.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
36 65