Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG/Lille (0-1)

Debuchy tout-puissant

Dans cette finale de la Coupe de France, c'est avant tout les coachs qui se sont illustrés. Après avoir opté pour un milieu fourni, ils ont tenté l'offensive pour une fin de match plaisante. Mais ceux qui sont sur le terrain, ça reste les joueurs.

Modififié
MOTEURS DE LA CLASSE

Debuchy (8) : Il a été impérial sur son côté. Défensivement, Nenê est allé disputer ses ballons dans l'axe, par peur de lui tomber dessus. Offensivement, un nombre incalculable de centres. Et des bons. C'est lui qui amène le coup franc victorieux. Bon, il a raté un penalty en fin de match, mais c'était avant tout pour empêcher Cabaye de frapper.

Obraniak (8) : Geoffrey Dernis avait mis avec les Dogues un corner direct contre Séville en coupe de l'UEFA. C'est mieux que le coup franc d'Obraniak. Mais ce n'est pas celui que l'histoire retiendra.

Coupet (8) : C'est l'histoire d'un mec qui enfonce Landreau après le but de McFadden au Stade de France avec un sibyllin « Moi, je l'aurais arrêté » . Fair-play, Greg a donné l'occasion au Lillois de se venger pour son dernier match. Il a même arrêté un penalty, pour la route.

Chedjou (7) : Ses montées rageuses balle au pied le sacre « nouveau Souleymane Diawara de Ligue 1 » .

Gervinho (7) : Il n'a pas toujours fait les bons choix, mais il a tenté de jouer chaque ballon. Il a été récompensé à la fin, obtenant un penalty alors qu'il était lancé dans la surface.

Mouko (7) : Au coup de sifflet final, alors que tous les Lillois se ruent sur la pelouse, on en voit un faire des cabrioles dans tous les sens. Un équilibriste ? Presque, le gardien remplaçant.

ELEVES ASSIDUS

Chantôme (6) : Des fautes, des croche-pattes, des tacles, des tampons, des coups et des taquets.

Gueye (6) : L'invité surprise du onze lillois s'est parfaitement mis au diapason en balayant les Parisiens dans l'entrejeu. De toute façon quand une équipe est euphorique, on peut mettre n'importe qui au milieu, ça tourne. Vous vous souvenez de Grégory Sertic à Bordeaux ?

Sow (6) : Il a fait le sale boulot dans l'axe avant de se montrer efficace sur le côté. Le débat sur la bi-nationalité n'est pas fini.

Camara (6) : Une étourderie en début de partie, classique, mais derrière, il s'est surpris à dégoûter Moussa Sow.

Mavuba (6) : Dans le top 3 des meilleurs passeurs latéraux d'Europe. Comme c'est dans une équipe qui tourne, ça va.

Landreau (6) : Il ne faut pas trop en faire. Oui, Landreau a été bon, il a repoussé toutes les tentatives parisiennes. Mais celles-ci n'étaient pas bien folles non plus. Jérôme Alonzo et ses manchettes auraient suffit. Et ça aurait été plus marrant.

Giuly (6) : De l'envie, de la malice, Giuly a profité à plein du fait de se retrouver sur le côté de Béria et Gervinho. Bon, il n'a pas été super dangereux non plus.

Hazard (6) : Il a joué en électron libre, à faire des petits gris-gris aux quatre coins du terrain, selon son humeur. Rien de bien fou là aussi.

Rami (6) : Un début de match un peu en dedans. A voir sa coupe de cheveux, on se dit qu'il a déjà la tête à l'Espagne et à sa Costa Brava.

PEUVENT MIEUX FAIRE

Sakho (5) : De toute façon, la Coupe, avec son plâtre, il n'aurait pas pu la soulever.

Tiéné (5) : C'est en faisant le ménage sur son côté qu'il amène Obraniak à tirer un coup franc.


Nenê (5) : Provoquer c'est bien. Mais quand les autres ne tombent pas dans le panneau et que tu continues, tu passes un peu pour un con.

Béria (5) : Le pendant de Gaël Clichy. Un mec vif, sûrement gentil mais avec qui Giuly a pu se régaler avec deux-trois gestes techniques sans être sanctionné d'un gros tacle.

Makélélé (5) : Très vite handicapé par une pointe aux adducteurs, il a raté la quasi-totalité de ses transmissions. Il fera mieux l'an prochain, voilà tout. (sic)

Cabaye (5) : Le fantôme de Lorient, où il loupe un penalty décisif lors de la dernière journée l'an dernier, doit encore trotter dans sa tête. Ses coups francs étaient dix mètres au dessus.

SUR LA MAUVAISE PENTE

Bodmer (4) : On a enfin trouvé un meneur de jeu plus lent que Riquelme.

Hoarau (4) : Il a eu tous les ballons aériens. Reste plus qu'à apprendre à jouer de la tête.

Sammy Traoré (4) : Normalement, les mascottes, on les fait rentrer en cas de victoire.

Par Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
À lire ensuite
Lille, et de un !