Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Debuchy, objectif Russie

Disparu des radars depuis 2016 à Arsenal, Mathieu Debuchy s’offre une seconde jeunesse, à trente-deux ans, dans le Forez. À la suite de la blessure de Djibril Sidibé, il s’impose comme un candidat crédible en vue du Mondial russe cet été.

Modififié
À quoi pouvait bien penser Djibril Sidibé au moment d’être évacué sur civière de la pelouse du Parc des Princes, dimanche dernier ? Victime d'une lésion du ménisque externe du genou droit, le latéral droit de l’AS Monaco visualisait probablement son ticket pour la Russie s’effriter peu à peu, serrant les dents pour masquer sa douleur et son inquiétude. Léonardo Jardim a confirmé la mauvaise nouvelle, jeudi, en conférence de presse : « Est-ce qu'on le reverra cette saison ? Je pense que non. Pour ce genre de blessure, dans les cas les plus graves c’est sept semaines, dans les moins graves, quatre semaines. »


S’il compte mettre toutes les chances de son côté pour participer au Mondial cet été, en évitant éventuellement l’opération, Djibril Sidibé sait pertinemment qu’il aura du mal à gagner sa course contre la montre pour figurer dans les 23 retenus par Didier Deschamps, le 15 mai prochain. Un casse-tête de plus pour le sélectionneur des Bleus qui ne dispose pas d’un très large réservoir de joueurs au poste de latéral droit. Ainsi, la surprise de cette liste pourrait venir de Mathieu Debuchy, en grande forme avec Saint-Étienne, qui n’a plus été appelé à Clairefontaine depuis septembre 2015.

Défenseur le plus prolifique d’Europe en 2018


Alors qu’il n’entrait plus dans les plans d’Arsène Wenger (une seule petite entrée en jeu en Premier League entre août 2016 et janvier 2018), l’ancien Lillois est libéré de son contrat par Arsenal le 31 janvier dernier et s’engage avec l’ASSE dans les dernières heures du mercato. Ce transfert s’inscrit dans la logique hivernale des Verts de renforcer leur effectif en recrutant d’anciens internationaux (M’Vila, Ntep, Subotić) après une première partie de saison manquée. Et la mayonnaise prend rapidement. Debuchy offre la victoire aux Stéphanois pour son premier match contre Amiens (0-2), égalise dans les arrêts de jeu du derby contre l’OL (1-1) et se voit décerner le titre de meilleur joueur du mois de février. « Il a traversé une période si difficile à vivre en ne jouant pas, que le fait d’avoir aujourd’hui la confiance de son staff, ça le met dans des dispositions positives, analyse Jean-Marc Chanelet, latéral droit double champion de France avec l’OL (2002, 2003). Il joue sans se poser de questions, il est porté vers l’avant, dans un état d’esprit conquérant et ça se concrétise par des buts marqués. »


Et des buts, Mathieu Debuchy en a déjà claqué quatre depuis son arrivée dans le Forez, devenant ainsi le défenseur le plus prolifique des cinq grands championnats européens en 2018. « Il a toujours eu ce tempérament offensif, observe Matthieu Chalmé, qui l’a côtoyé à Lille puis dans le staff à Bordeaux. Quand il a commencé au LOSC, il jouait milieu droit et j’étais derrière lui dans le couloir. C’est un joueur qui sent bien les coups, très adroit et opportuniste. Quand il démarre une action, il va toujours au bout et se retrouve parfois dans des positions où il peut marquer. Encore faut-il faire le bon geste et pour le moment, il le fait plutôt bien. »

« Il sait ce qu’est le haut niveau international »


S’il brille dans le secteur offensif, Mathieu Debuchy apaise également la défense des Verts. Depuis son arrivée, les hommes de Jean-Louis Gasset ont encaissé sept buts en dix matchs ; sur les douze matchs précédents, les pensionnaires de Geoffroy-Guichard en avaient pris vingt-huit. « Il est à l’initiative de la remontée de Saint-Étienne au classement, affirme Chalmé. Il a toutes les qualités requises pour être un top latéral droit. Il est agressif dans le bon sens du terme, il n’a pas peur d’aller au duel, il est très costaud, va très vite, il est bon de la tête, précis dans ses relances, il centre bien et il a la capacité de se projeter vers l’avant. » Autant de qualités qui pourraient lui ouvrir les portes de l’équipe de France pour le Mondial russe, quatre ans après avoir disputé la Coupe du monde au Brésil dans le costume de titulaire. « L’équipe de France, il la connaît bien (27 sélections, N.D.L.R.). Il connaît très bien le groupe et le sélectionneur, commente Matthieu Chalmé. C’est un garçon avec un état d’esprit irréprochable, sur qui on peut tout le temps compter. Il sait ce qu’est le haut niveau international, donc pour moi, il part avec un gros avantage sur certains de ses concurrents directs. »


S’il parvient à maintenir son niveau actuel avec Saint-Étienne jusqu’à la fin de saison, Mathieu Debuchy peut donc avoir une belle carte à jouer pour pallier l’éventuel forfait de Djibril Sidibé. Son expérience du plus haut niveau pourrait peser lourd dans la balance vis-à-vis de ses concurrents Pavard ou Corchia pour Didier Deschamps. « Il montre de belles choses, il est dans une dynamique positive et ça peut séduire un sélectionneur, témoigne Jean-Marc Chanelet. Attention toutefois à ce qu’il n’arrive pas sur-fatigué en fin de saison. Il est certes dans une période euphorique, mais il n’a pas enchaîné les matchs depuis très longtemps et c’est une donnée qui pourrait avoir son importance dans les mois à venir. » Ballottage favorable, tout de même, pour Mathieu Debuchy dans ce remake des primaires de la droite.

Par Maxime Feuillet Propos de Jean-Marc Chanelet et Matthieu Chalmé recueillis par MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:53 La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 93
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 12:43 La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 Hier à 12:34 River Plate devrait quitter El Monumental 14 Hier à 11:41 Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 15 lundi 13 août Rooney, héros de la 95e minute 18 lundi 13 août Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27