1. // Coupe des confédérations
  2. // Groupe A
  3. // Brésil/Japon

De Sciglio, dans les pas de Maldini

Dans cette équipe d'Italie où brillent les étoiles de Balotelli et Pirlo, un joueur est en train de se faire une place de choix, sur son couloir gauche. Il s'agit de Mattia De Sciglio, tout juste latéral gauche du Milan AC, considéré comme l'héritier de Paolo Maldini. Rien que ça.

Modififié
80 23
Peut-être est-ce juste parce qu'il joue au Milan AC. Peut-être est-ce juste parce qu'il est formé au club. Peut-être est-ce juste parce qu'il est latéral gauche. Ou peut-être est-ce un peu plus… En tout cas, depuis le début de sa carrière, Mattia De Sciglio ne peut se débarrasser de cette étiquette. L'étiquette de « successeur » de l'immense Paolo Maldini. Même poste, même maillot et, dit-on, mêmes aptitudes et qualités. Forcément, une telle comparaison n'est pas facile à assumer. Maldini est, encore à ce jour, considéré comme l'un des plus grands défenseurs de l'histoire du football italien. Mais De Sciglio, du haut de ses 21 ans, a les épaules solides, et la tête sur ces mêmes épaules. Après une saison pleine au Milan AC, il a convaincu Cesare Prandelli de miser sur lui plutôt que sur Balzaretti, dont la saison à la Roma a été extrêmement décevante. Or, pour le moment, les prestations semblent donner raison au sélectionneur azzurro. Face au Mexique, De Sciglio a été excellent, étant un danger constant sur son flanc gauche. Contre le Japon, en revanche, il a été en difficulté, mais à vrai dire, tous les vieux briscards de l'arrière-garde italienne l'ont été aussi. Ce match contre le Brésil est une nouvelle occasion pour accumuler de la confiance, face à un adversaire de renom. Nouvelle étape d'une progression constante.

La loi du 27

De Sciglio porte le maillot du Milan AC depuis toujours. Sa famille a le cœur rossonero, et lui a rejoint les jeunes du club milanais à l'âge de 10 ans, après un passage chez les poussins de Cimiano, un quartier du Nord-Est de Milan. Il fait ses armes chez les catégories de jeunes du Milan AC, et commence à être sélectionné en équipe nationale U19 dès 2010, alors qu'il n'a que 18 ans. Avec la Primavera du Milan, il remporte la Coupe d'Italie la même année. La saison suivante, Massimiliano Allegri débarque à Milanello, et De Sciglio lui tape dans l'œil. Encore une année en Primavera, et Allegri, sacré entre-temps champion d'Italie, l'amène en équipe première, où il peut alors côtoyer des défenseurs extraordinaires, comme Thiago Silva ou Nesta. Il fait ses grands débuts le 28 septembre 2011, lors d'un match de Ligue des champions contre le Viktoria Plzeň. Au cours de la saison, Allegri lui donne petit à petit du temps de jeu, jusqu'à lui offrir une place de titulaire le 10 avril 2012, lors d'un match de championnat contre le Chievo.

Avec le fiasco Taye Taiwo, Milan a résolument besoin d'un arrière-gauche, et Allegri pense que De Sciglio, malgré son jeune âge, est l'homme de la situation. Le joueur intègre donc le groupe à temps plein pour la saison 2012/13, celle de l'explosion définitive au haut niveau. L'été 2012 est donc heureux, pour lui, pour qu'il célèbre également sa première convocation en équipe nationale A, pour le match amical post-Euro contre l'Angleterre. Une parenthèse heureuse avant des mois difficiles en Lombardie. De fait, privé de ses meilleurs éléments pendant l'été, Milan vit un début de saison calamiteux, mais le latéral gauche est l'un des seuls à surnager, avec un autre jeune du Milan AC, Stephan El Shaarawy. Milan remonte ensuite la pente, De Sciglio étant désormais un titulaire indiscutable de l'équipe, aussi bien en championnat qu'en Ligue des champions. Encore une curiosité : il termine sa première saison pleine avec 27 matchs disputés en Serie A. Soit exactement le même nombre que Paolo Maldini pour sa première saison complète à Milan, en 1985-86. La Coupe des confédérations lui tend alors les bras.

L'instinct du killer

À quelques mois de cette compétition, Prandelli a besoin de tester De Sciglio. Il lui offre ainsi sa première titularisation avec la Squadra Azzurra pour le match amical du mois de mars contre… le Brésil, justement. Un nul 2-2 rocambolesque, au cours duquel le joueur dispute 74 minutes de très bonne facture. Par la suite, il dispute toutes les rencontres de la Nazionale, face à Malte (2-0), Saint-Marin (4-0) et Haïti (2-2). C'est en toute logique que Prandelli le préfère donc à Balzaretti pour le match inaugural de la Coupe des confédérations, face au Mexique. Grand bien lui en a pris. Au Maracanã, il réalise un match magnifique, tant sur le plan défensif qu'offensif. Automatiquement, les comparaisons avec Maldini reprennent de plus belle. De là à lui monter à la tête ? Certainement pas. Ce n'est pas le genre du gamin, qui sait qu'il a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'atteindre le niveau de celui qu'il considère comme « son modèle » . Déjà, la saison dernière, lorsqu'il a dû choisir son numéro de maillot à Milan (le numéro 2), il avait semblé presque gêné vis-à-vis de ces prédécesseurs. « Je vais porter un maillot vraiment important, le 2. Ce numéro a appartenu à des joueurs comme Tassotti et Cafu. J'espère vraiment être à la hauteur » , avait-il affirmé sur Milan Channel.

Qu'il ne s'en fasse pas. Mattia De Sciglio a déjà la bénédiction de celui qui compte le plus pour lui, à savoir Paolo Maldini. « J'aime le voir jouer, j'aime comment il offre des solutions et comment il se déplace sur l'aile. Il est polyvalent et peut jouer aussi bien à gauche qu'à droite. Physiquement, il peut encore s'améliorer, mais moi aussi, à son âge, je n'étais pas encore au top, et je devais encore grandir. Je suis convaincu qu'il en fera de même. Le seul point où il peut s'améliorer, c'est avec le ballon. Il doit être moins tendre et avoir l'instinct du killer  » , a détaillé l'ancien capitaine du Grande Milan. L'instinct du killer, De Sciglio tentera de le mettre en application lors de ce match face au Brésil. Un match qui déterminera qui terminera en tête du groupe A et qui, du coup, se farcira l'Espagne en demi-finale. De Sciglio avait assisté à la défaite 4-0 lors de la finale de l'Euro 2012 depuis son canapé. Un an plus tard, il aimerait, si revanche il y a, en être l'un des protagonistes. À lui de s'en donner les moyens.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

caviardefootball Niveau : CFA2
C'est beau un jeune plein de potentiel qui garde la tête froide et qui fait pas n'importe quoi de ses cheveux !
Walter Blanc Niveau : Loisir
BRÉSIL/JAPON ?
Il a tout pour devenir très grand c'est vrai, bon défensivement et peut apporter beaucoup offensivement.
C'est un super joueur ! Qui plus est, un droitier qui flambe à gauche ...
Marek Hamsik Niveau : National
Très bon article, et justement, le fait qu'il joue a gauche en étant droitier lui offre des possibilités que d'autres n'ont pas, pour rentrer dans l'axe et faire des transversales a l'opposé. Je l'ai découvert lors de l'Italie-Brésil a Genève et je l'avais trouve excellent.
Il a une grande maturité pour un mec de son âge, notamment au niveau du placement, et il profite de la discipline tactique de son milieu de terrain pour monter à outrance, De Rossi, Montolivo ou un autre prenant alors sa place pour compenser. Et il s'inscrit vraiment dans le projet de jeu de Prandelli, a savoir un jeu tourné vers l'offensive sans pour autant perdre de rigueur tactique.

Arrière gauche performant, projet de jeu... Tout ce qu'il manque en EDF quoi !
Eh bien je trouve ce joueur monstrueux! Je le trouve très bon, il ne panique pas, défend bien, regarde toujours partout voir si il est bien placé défensivement, il semble vraiment très professionnel et c'est très appréciable. J'espère qu'il ne prendra pas la grosse tête en tout cas il semble avoir la tête sur les épaules et c'est bien. J'ai pas tendance à faire autant de compliment pour un joueur du Milan AC mais il les mérite.
De Sciglio joue à gauche pour la simple et bonne raison qu'à droite il y a Abate qui est indéboulonnable.
Son poste de prédilection est à droite.
Évidemment entre Abate ou Constant, le choix est vite fait pour "dépanner".
J'aime beaucoup ce joueur, humble et qui n'a pas l'air bling bling et ce côté "Jacky" (crêtes, tatouages, habits flashis, photo west coast...) à l'instar d'un Boateng par exemple.
Il est encore un peu tendre voire parfois naïf, ce qui est logique et qui va vite s'améliorer en jouant régulièrement.
Une défense Abate - Mexes ??? - De Sciglio, finalement ça peut-être pas mal à condition que le ??? soit un Zapata plus constant (sans mauvais jeu de mot!) ou un autre bon stoppeur.
On parle de Tevez ou autre pour remplacer la blessure de Pazzini mais pourquoi ne pas s'inspirer de la montée en puissance de De Sciglio pour faire confiance aux jeunes qui tapent à la porte de l'équipe première?! (Ganz voire Cristante)
La primavera coachée cette année par un certain Pippo Inzaghi, autant dire que niveau bons tuyaux pour les attaquants, ils seront servis!

Attention à la jurisprudence Santon.En tout cas depuis le début de cette coupe je me prends un panard pas possible, c'est génial c'est que d'l'amour.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Très prometteur en effet, ce qui est beau est que il est très polyvalent : il peut jouer latéral gauche , latéral droit et DC, sans faire la gueule pour autant.
Par contre je précise qu'il n'est pas encore titulaire indiscutable à milan, il y a Constant aussi qui a autant (pour l'instant) sa place à gauche que De Sciglio.
Message posté par Inzagoal
De Sciglio joue à gauche pour la simple et bonne raison qu'à droite il y a Abate qui est indéboulonnable.
Son poste de prédilection est à droite.
Évidemment entre Abate ou Constant, le choix est vite fait pour "dépanner".
J'aime beaucoup ce joueur, humble et qui n'a pas l'air bling bling et ce côté "Jacky" (crêtes, tatouages, habits flashis, photo west coast...) à l'instar d'un Boateng par exemple.
Il est encore un peu tendre voire parfois naïf, ce qui est logique et qui va vite s'améliorer en jouant régulièrement.
Une défense Abate - Mexes ??? - De Sciglio, finalement ça peut-être pas mal à condition que le ??? soit un Zapata plus constant (sans mauvais jeu de mot!) ou un autre bon stoppeur.
On parle de Tevez ou autre pour remplacer la blessure de Pazzini mais pourquoi ne pas s'inspirer de la montée en puissance de De Sciglio pour faire confiance aux jeunes qui tapent à la porte de l'équipe première?! (Ganz voire Cristante)
La primavera coachée cette année par un certain Pippo Inzaghi, autant dire que niveau bons tuyaux pour les attaquants, ils seront servis!



C'est déja prévu que Cristante monte en A, tout comme Petagna.
DeanWinchester Niveau : CFA2
Moi j'ai encore un peu de mal avec lui, sportivement je parle, car il a tout d'un futur grand, Potentiel, bonne mentalité, bonne gueule, il donne tout sur la pelouse etc.

mais bon pour l'instant ça reste un la "doublure" de Constant qui (ce dernier) est plutôt préfère dans les gros match, en Nazionale son bilan est moyen/bon, moyen contre la japon, mauvais contre le brésil en amical et très bon contre le Mexique, apres il est évident que vu qu'il joue a l'AC il aura le soutien des médias donc c'est une bonne chose mais faut pas non plus en faire ce qu'il est n'est pas encore.

cela dit encore une fois, énorme promesse, il peut devenir un super joueur, je lui souhaite vraiment de réussir et il a tout pour.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
c'est vrai que vu ce qui est arrivé à Santon, il faut éviter de crier trop tôt au génie... Mais premièrement Santon n'a que 21 ans, donc avant d'en faire un espoir gâché, il va falloir attendre que ce ne soit plus un espoir...
Ensuite Santon devait être le Capitaine des espoirs italiens lors de l'Euro espoir, une blessure l'a privé de l’événement. Donc tout n'est pas encore perdu pour lui.

Concernant De Sciglio, il a un potentiel fabuleux, très bon techniquement, grosse endurance, bon défenseur, gros apport offensif, son seul défaut c'est qu'il a encore quelques errements, comme on a pu le voir sur le premier but japonais où sa passe en retrait est typiquement ce qui ne faut pas faire...^^ Mais bon en demie de C1 j'ai vu un joueur expérimenté comme Hummels faire la même, comme quoi ça arrive même aux meilleurs... Il n'a que 20 ans il a tout le temps d'emmagasiner de l'expérience et de gommer ses petits défauts.
Message posté par DeanWinchester
Moi j'ai encore un peu de mal avec lui, sportivement je parle, car il a tout d'un futur grand, Potentiel, bonne mentalité, bonne gueule, il donne tout sur la pelouse etc.

mais bon pour l'instant ça reste un la "doublure" de Constant qui (ce dernier) est plutôt préfère dans les gros match, en Nazionale son bilan est moyen/bon, moyen contre la japon, mauvais contre le brésil en amical et très bon contre le Mexique, apres il est évident que vu qu'il joue a l'AC il aura le soutien des médias donc c'est une bonne chose mais faut pas non plus en faire ce qu'il est n'est pas encore.

cela dit encore une fois, énorme promesse, il peut devenir un super joueur, je lui souhaite vraiment de réussir et il a tout pour.



Mais il est pas la doublure de Constant... C'est juste que les médias français sont à fond sur ce mec et que tu as vu que les matchs contre le barça cette saison.
DeanWinchester Niveau : CFA2
j'ai surtout vu le Milan cette saison, je me base pas sur le match du Barca, niveau temps de jeu je pense que c'est kif-kif DS/Constant, mais dans les gros matchs, avec l'effectif défensif complètement dispo, j'ai souvent vu allegri préférer Constant

apres, Constant est pas un mauvais joueur également, tout le monde se fout de sa gueule car il est moche et qu'il vient de Châteauroux a la base, mais a coté de Mbaye Niang le surcoté qui n'a rien prouvé, lui c'est est pas mal je trouve, pour un poste qu'il n'a pas vraiment connu (arg) il est pas mauvais, la diff' c'est que DS est bien plus jeune et a plus de potentiel et plus de variétés dans son jeu, mais a l'heure actuelle ce sont justes 2 "bon" joueurs, faut pas forcer quoi.
Santon a été porté au pinacle par la presse, il nous a été survendu, ce n'est pas le cas de De Sciglio qui a fait son trou tout seul.
Si Santon avait eu l'étoffe d'un "nouveau Bergomi" il serait resté au club, or il a été vendu une poignée de figues. Je crois qu'il y a vraiment un monde entre les deux. Et entre De Sciglio et Abate aussi d'ailleurs. Abate c'est un peu comme Giacherini, courageux, bosseur, il fait son taf mais ce sont "juste" (avec plein de guillemets) des bons joueurs, pas des grands joueurs.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Je ne l'avais pas vu avant la Coupe des Confédérations, mais comme dit dans l'article il propose très souvent des solutions à ses partenaires et c'est un critère importantissime pour un latéral, encore plus en 2013 (le jeu passe beaucoup par eux).

@ aux Italiens du forum, que s'est-il passé vraiment avec Criscito que je trouve excellent ?

C'est vraiment à cause des paris truqués qu'il est blacklisté ?

Avec Buffon, ça fait deux poids, deux mesures.
dealerdefunk Niveau : District
De Sciglio un représentant du Milan old school. Maldini a a raison faut qu'il soit plus méchant dans les duels.

Sinon drole de similitude entre les deux. Maldini a commencé à droite avant de s'imposer coté gauche.
J'aime beaucoup son élégance , sa classe naturelle et son sens du placement.

Plus jeune Mattia jouait en défense central, il est évident que passé la trentaine il rejouera dans l'axe .

On voit que c'est un futur grand de part ses performances dans les grands matchs notamment dans le derby retour l'année dernière et contre la Juve cette année ( ou il musèle complètement le puissant Asamoah.

Le gars est sérieux et à l'écoute et quand on a un maestro comme Tassoti, c'est plus facile.

ps: il ressemble plus à Panucci version 93 94 qu'à Maldini.
ps2: rapatrier Santon qui est milaniste serait une bonne initiative

http://www.youtube.com/watch?v=c3-WtFEv8n0



DeanWinchester Niveau : CFA2
Buffon a été totalement "innocenté", c'était une bien belle histoire de ces fameux médias corrompues, tout ça pour des placements immobiliers vraisemblablement et surtout de paris sur la NBA également, bon après c'est l'Italie, un truc qui aurait fait 2 lignes en tant normal en fait 75 en Italie quand il s'agit du capitaine actuel de la Juve, il a fallu aller chercher au fond d'un truc pour pouvoir dire "bordel buffon n'a rien a se reprocher c'est bizarre. l'Italie quoi.

concernant Criscito c'est juste qu'il est bien payé, qu'il jouait la LDC, que vu l'argent en Italie concernant les transfert je vois pas qui pourrait le "rapatrier" (du moins parmi ceux qui en ont besoin) et surtout au moment ou ça a parlé de son retour au pays, le mec s'est peté les ligaments croisés il me semble.
DeanWinchester Niveau : CFA2
et Concernant le Calcioscomesse, je dit peut être une bêtise mais il me semble également que Criscito a été dédouaner, et qu'il n'avait rien a se reprocher, mais je suis pas sur a 100%.
milanello44 Niveau : CFA
Ça fait plaisir cette article sur ce joueur de classe au milieux des fashions victimes de ce Milan new look.
Grazie Maggiori:)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Top 10 : Dix de chute
80 23