1. // Les restes du monde

De Russie en Israël

Second volet de notre point sur les principaux championnats mineurs européens. Au programme cette semaine : l'est et le sud du continent.

Modififié
0 0
Russie – Premier League

Le Zenit Saint-Pétersbourg a déjà pris seul les devants, avec 2 victoires et un nul (le CSKA, 4 points et un match en retard, peut néanmoins revenir). Derrière, Volga Novgorod, Rubin Kazan et Kuban Krasnodar suivent avec 6 points. Le Spartak, adversaire de Porto en C3, a mal démarré avec déjà deux défaites. A noter qu'Anzhi Makhachkala (Roberto Carlos, Diego Tardelli, Jucilei, Joao Carlos, Mbark Boussoufa...) et le Terek Grozny de Ruud Gullit ont dernièrement décroché leur première victoire de la saison, respectivement face au Rubin Kazan et Tom Tomsk.

Pologne – Ekstraklasa

Le champion d'hiver, Jagielloni Bialystok, a totalement manqué son retour à la compétition, avec aucune victoire en 2011. Du coup, le Wisla en a profité pour s'installer confortablement en tête. Lech Poznan, le champion en titre drivé par José Mari Bakero, grignote petit à petit son retard et vise la deuxième place. Pour la première, ça semble déjà plié.

Ukraine – Premyer Liha

Pas de suspense en Ukraine, puisque le Shakhtar dispose de 12 points d'avance sur le Dynamo Kiev. Mircea Lucescu et les siens vont conquérir leur sixième sacre et peuvent déjà se concentrer sur la prochaine intersaison (la colonie brésilienne est courtisée).

République Tchèque – Gambrinus Liga

La surprise est confirmée : le Viktoria Plzen compte une avance confortable de 8 points sur son plus proche poursuivant, le Sparta Prague. Depuis la reprise en mars, le leader est invaincu et a accru son avance en dominant son dauphin lors de leur confrontation du 12 mars. Dans la charrette cet hiver, le Slavia prague devrait finalement pouvoir s'en sortir (0 défaite en 2011).

Autriche – Österreichische Bundesliga

En revanche, finies les conneries en Autriche, avec les trois gros qui ont pris les devants. Pas forcément dans l'ordre attendu, en revanche : 1. Austria, 2. Sturm Graz, 3. RB Salzburg. Ried, le champion d'hiver, rentre logiquement dans le rang. Une petite pensée enfin pour le SK Linz d'Alexander Zickler, qui se traîne lamentablement à la dernière place avec 13 malheureux points. Seulement un de plus qu'Arlavignon.

Roumanie – Liga I

Coaché par Dorinel Munteanu, Otelul Galati conserve la tête du classement, talonné par Timisoara. Le FC Vaslui suit à quelques longueurs, puis on retrouve les clubs de Bucarest et enfin Cluj, champion sortant. Rien n'est encore joué, donc, en Roumanie, où il reste encore 10 journées à disputer. 10 calvaires de plus pour le champion 2009, Unirea Urziceni, qui se traîne dans le bas du classement, au bord de la faillite et amputé de la quasi-totalité de ses joueurs. La deuxième partie de saison se dispute avec des seconds couteaux prêtés par d'autres clubs du pays, principalement le Steaua et le Dynamo Bucarest.

Croatie – T-com Prva HNL

Avec 10 points d'avance entre les deux premiers à 7 journées de la fin, il ne devrait pas y avoir de suspense quant à l'issue de la saison en Croatie. Le Dinamo Zagreb va conserver son titre devant son seul vrai rival, Hajduk Split. C'est une vraie réussite pour Halilodzik, qui va logiquement offrir à l'ancien club de Luka Modric et Dejan Lovren son 13e titre. Seul problème : l'intersaison devrait être agitée, puisque coach Vahid a des envies d'ailleurs (un come-back en France ?) et le meilleur joueur, le Brésilien Sammir, est courtisé (notamment par le FC Valence).

[page]

Serbie – Super Liga Srbije

C'est plus serré chez les voisins serbes, l'Etoile Rouge suçant la roue du leader, le Partizan, à l'affût du moindre faux pas du tenant. Vojvodina complète le podium. Côté Partizan, la bonne pioche se nomme Prince Tagoe, recrue ghanéenne venue cet hiver en provenance d'Hoffenheim et qui a inscrit 4 buts en 4 matchs. Son compatriote Dominic Adiyiah, propriété du Milan AC, n'a en revanche toujours pas marqué.

Bulgarie – TBI A Football Group

Le Litex Lovech distance assez facilement (8 points), le Levski Sofia, malgré un très bon Garra Dembélé à la pointe de l'attaque du club de la capitale (18 buts en 20 journées). Avec 13 victoire d'affilée et le Français Alexandre Barthe titulaire en défense, le Litex est bien parti pour conserver son titre.

Turquie – Süper Lig

Dans le duel de haute lutte que se livrent le Fener et Trabzonspor en tête du classement, ce dernier a repris les devants en obtenant sa 4e victoire de suite samedi face à Konyaspor (1-0). Sous pression, Fenerbahce n'a pas pu faire qu'un résultat nul et vierge le lendemain face à la meilleure défense du pays, le champion en titre Bursaspor, qui complète le podium. La fin de saison s'annonce passionnante. Du côté des autres clubs stars d'Istanbul, c'est nettement moins glorieux : Besiktas et Galatasaray se sont récemment défaits de leurs entraîneurs, respectivement Bernd Schuster et Gheorge Hagi.

Grèce – Super league

Sacré dès le 20 mars grâce à une éclatante victoire 6-0 face à l'AEK, l'Olympiakos de François Modesto et Kevin Mirallas en est désormais à 38 titres en championnat. Le Pana, qui a longtemps cru pouvoir se succéder à lui-même, a finalement lâché sur la fin, en s'inclinant lors de la confrontation directe du 19 février (2-1 pour l'Olympiakos). Une rencontre marquée notamment par un envahissement et des bousculades en fin de rencontre. « Je ne peux pas continuer ici dans ces conditions » , a d'ailleurs déclaré Djibril Cissé, une nouvelle fois meilleur buteur en Grèce. Une dernière fois certainement.

Chypre – First Division

La saison régulière s'est terminée mi-mars avec la qualification pour le tour final de l'APOEL, de l'Omonia Nicosie, d'Anorthosis et de l'AEK Larnaka de Jordi Cruyff. L'APOEL, qui a battu ce weekend l'AEK, est tout proche d'un 21e titre. Seul l'Omonia, vainqueur de l'Anorthosis de son côté, peut encore lui contester ce sacre. Les deux rivaux en sont pour l'instant à 20 titres chacun (le dernier en 2009-2010 pour Omonia).

Israël – Ligat Ha'Al

Grâce à 4 victoires de suite, le Maccabi Haïfa dispose désormais de 4 points d'avance sur son seul adversaire dans la course au titre, l'Hapoël Tel-Aviv, tenant. A seulement deux journées de la fin, cela pourrait suffire au Maccabi pour être sacré pour la 12e fois.

Par Régis Delanoë

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le fantôme de Torres
0 0