1. //
  2. // Barrages Retour
  3. // Lille/Copenhague

De rouille et de LOSC

Battus à l'aller, au Danemark (0-1), les Lillois n'ont pas le droit à l'erreur pour le match retour face à Copenhague, ce soir, dans leur Grand Stade. Les hommes de Rudi Garcia ont 90 minutes pour donner un autre futur à leur saison. Sinon, ça va chier.

3 22
« Une non-qualification ne serait pas une catastrophe industrielle, mais serait bien sûr extrêmement dommageable. » Michel Seydoux, le président lillois, met mollement la pression sur ses joueurs dans la presse avant le match retour du barrage de Ligue des champions contre Copenhague. Pourtant, Lille n'a pas le droit de se rater. Bizarrement très moyen en Scandinavie la semaine dernière, le LOSC s'est considérablement compliqué la tâche et doit absolument se reprendre au risque de rater le train qui file vers le Graal. Parce que mine de rien, une élimination sèmerait le bordel dans les finances du club (on parle d'un manque à gagner compris entre 15 et 20 millions d'euros). Un coup dur dans les comptes. C'est pourquoi Frédéric Paquet, le directeur général adjoint du club, a détaillé l'opération sur les antennes de France 3 tel Jamy Gourmaud dans son camion : « C’est 20% de notre budget, c’est bien sûr très, très important, ce n’est pas un secret. Quand un club se donne les moyens de jouer le haut du tableau de la Ligue 1, il faut participer à la Ligue des champions le plus souvent possible, parce que c’est une source de revenus très importante. L’impact d’une qualification est primordial. Si, par malheur, on ne se qualifiait pas pour cette phase de poules cette saison, on vivrait, mais ce serait compliqué. La participation à l’Europa Ligue, ça rapporte entre 3 et 5 millions d’euros. C’est le jour et la nuit avec la Ligue des champions, deux choses complètement différentes, tant financièrement que sportivement. »

Autrement dit, il serait de bon ton de passer ce barrage. Ne serait-ce que pour le moral des joueurs. « La Ligue des champions conditionne notre saison. On a construit notre équipe en fonction de ça. Tout le projet du club est autour de ça. Alors, on ne va pas se mentir : il y a beaucoup d'enjeux » , reconnaît Franck Béria, en conférence de presse. Si les Lillois se loupent, il faudra tenir dix mois sans la petite musique de la C1 avec la Ligue Europa et W9 en guise de réconfort. Mentalement, c'est compliqué. Il serait quand même dommageable que les Nordistes se ratent l'année où ils viennent de prendre possession de leur stade. Un vrai. Un Grand Stade estampillé catégorie 4 par l'UEFA (la plus prestigieuse). C'est un processus qui arrive au bout et qu'il faut valider : pour faire de Lille un acteur régulier de la Champions et non un banal intermittent.

Retrouver une base arrière

Pour ce faire, il suffit de battre le FC Copenhague. Dit comme ça, ça a l'air simple, en fait. Ça avait déjà l'air facile la semaine dernière. Après tout, Copenhague est une sympathique équipe habituée aux barrages, puisque les Danois vont tenter pour la troisième fois, après l'avoir fait lors des saisons 2006-2007 et 2010-2011, de franchir le tour à élimination directe. Sauf que, depuis 2000, les Danishs se sont également viandés six fois à ce même stade de la compétition. Finalement, Lille n'a pas trop de pression. Il suffit de jouer le jeu. Justement, le jeu. Lille n'arrive plus à le retrouver. Le départ d'Eden Hazard a forcément affaibli la qualité technique du groupe, mais les nouvelles recrues sont là pour compenser ce manque (Martin, Kalou). On sent l'escouade lilloise un peu paralysée depuis deux matches alors que la première sortie, à Saint-Étienne, avait accouché d'une bonne impression d'ensemble. Depuis, la guigne s'en est mêlée et Basa et Debuchy ont connu des pépins physiques. Une vraie tuile, notamment pour le Monténégrin, tant son remplaçant, David Rozenhal, ne tient pas la comparaison. Pour ce soir, Rudi Garcia a bon espoir de récupérer Basa, son stabilisateur de défense. Pour Debuchy, la décision sera prise au dernier moment.

Une fois soulagé derrière, Rudi Garcia doit regarder devant, chez ses attaquants, où l’alchimie met du temps à se trouver. Nolan Roux commence à trouver les minutes longues sur son côté droit et/ou sur le banc. Salomon Kalou a une cuisse qui le démange un peu trop souvent et Dimitri Payet doit encore se faire pardonner de son match aller, complètement raté. Ce genre de rencontre, dans un stade qui sera plein à craquer (guichets fermés, comme contre Nancy), doit servir de tremplin pour lancer la saison des Dogues et celle de ses attaquants. Trouver un match référence, en somme. C'est aussi l'occasion de faire vibrer une première fois le nouvel écrin avec un « exploit » . Parce qu'en cas de qualification, il faudra se pencher sur l'après. Et l'après, ça veut dire la fin de mercato. « Ce match est économiquement et sportivement important. Il aura plein de conséquences, a reconnu Seydoux sur RMC. Le mercato ferme le 4 septembre en France et l'impact d'une qualification peut être positif sur le mercato. » Ou négatif. Ça marche dans les deux sens, cette saloperie. Autant le répéter donc : Lille doit absolument gagner. Alors, y a plus qu'à ?

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Gentil Ghana Niveau : DHR
So Foot qui annonçait une qualification hyper facile avant le match aller...

"il suffit de battre Copenhague" bah non, il faut gagner par deux buts d'écart au moins.
Le LOSC à pas intérêt à se rater cette fois... Il va falloir recruter devant encore un joueur.

J'ai une question d'ailleurs, l'hiver dernier Lille avait recruté un jeune joueur sud américain, de 19-20 ans mais impossible de retrouver son nom ... Quelqu'un se souvient comment il s'appelle ? Je l'ai pas trouvé dans l'effectif Lillois.
Je voudrais pas faire preuve d'arrogance envers Copenhague, mais si Lille se rate, il mériteront de se faire allumer correctement. Même si les Danois ont déjà fait une campagne en LDC correct je sais plus quand, notamment contre le Barça, le LOSC doit quand même être d'un niveau au dessus.
'tain je sens venir la malédiction en France pour les clubs qui se font pousser un nouveau stade. Je crains le 2-1
@Zhenord

Il s'agit de John Jairo Ruiz (Costa Rica). Il a été prêté au Royal Mouscron-Péruwelz (D2 belge), dont le LOSC est actionnaire.
« Tout va bien se passer. Tout va passer. Tout va. Va. Tout. Bien. Se passer bien, tout va. Passer. Se. Se passer bien, tout va. Va passer, bien. Tout va se. Va tout !» Michel Seydoux, en bon président, passe toutes les hypothèses en revue. Il avale un verre d'eau, quand même loin d'être persuadé que ce soit bien l'heure de prendre ses médicaments. Pour rester concentré, il feint de ne pas remarquer le personnel du Losc en blouse blanche. Il note : « Rappeler Hazard ». Tout ça va passer ou tout va y passer ?
Le partenariat entre le LOSC et le Royal Mouscron-Peruwelz est au passage d'une grande originalité.

http://www.losc.fr/actualite-foot-lille … n-peruwelz
Ah merci de ta réponse je cherchais et impossible de le trouver que ce soit dans l'effectif pro ou dans l'effectif de CFA.
allezgunnaer Niveau : Loisir
Clairement, si Lille ne se qualifie pas, Debuchy peut commencer à faire ses cartons.
Et Payet aussi parce que sur les 3 dernières saisons, c'est vraiment lui, l'accident industriel. Je ne dis pas cela par rapport au match aller, mais il n'a pas su s'adapter. Quand on pense qu'on l'a acheté 8 millions à Sainté et que le petit Sako part jouer en D2 anglaise, ça laisse rêveur...
Pourtant Payet a fait une très bonne préparation... Mais sur le match aller il a été nul. Sinon sympa de reprendre le titre de rouille et d'os.
Le LOSC a connu beaucoup de réussite dans ses recrutements mais ils ont eu vachement de casseroles aussi !!! kluivert, moussilou, jelen, l'affaire park etc

mais ils sont quand même doué les lillois... leur ratio flop/top doit être clairement positif.

finalement, c'est niveau formation qu'ils sont irréprochables avec les hazard, debuchy, cabaye !!! j'crois aussi que les cheyrou bros ont été formés au LOSC etc...
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Note : 1
Moussilou a été formé au losc Buddy, et c'est plutot quand il est parti qu'il s'est planté, au Losc il était plutôt bon.
Payet est trop irrégulier et pas suffisamment décisif.

En fait c'est Eden hazard mais en nul.
Lamouchi59 Niveau : CFA
J' étais convaincu à l' époque que Moussilou était aux portes de l' équipe de France.

Et oui, les Cheyrou ont bien été formés chez nous...

Je sais pas ce que vous en pensez les gars, mais pour être paré cette année, il nous faudrait tout de même un vrai buteur: j' ai pas le sentiment qu' on ait ce type de joueur dans l' effectif... j' demande pas un Berbatov, mais Gameiro serait bienvenu, si tant est que les parisiens soient pas trop rancuniers quant à Eden...
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Ouai Sabri, manque une vraie pointe devant , De Melo me semble hors de forme, des bruits annoncent un intérêt pour Hoarau. Quiqu'il en soit le résultat de ce soir conditionnera la suite du mercato.
totenfest Niveau : DHR
Je me souviens d'un temps où lorsqu'on parlait d'une qualification pour la C1, seul le prestige et la beauté de la compétition était évoquée.
Aujourd'hui, tout ça ne semble plus être qu'une affaire de gros sous, c'est un peu triste.
Houla, c'est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre ça...
Lamouchi59 Niveau : CFA
Merci d' abonder Johnny Dramma, mais si les parisiens nous refourguent Hoarau, c' est qu' ils sont VRAIMENT rancuniers... et ça ferait doublon avec De Melo qui reste bien plus utile à mon sens...
*somagic* Niveau : CFA
Je pense pas que l'attaquant (Demelo ou Roux) soit un problème. il y a vraiment un problème au niveau de l'animation et la relation entre les milieux et les ailiers. Martin est la meilleure recrue depuis le début de la saison mais sa position trop haute brime balmont dans son rôle preferentiel de piston...je suis pour un retour au 4-3-3 et l'abandon de ce faux 4-2-4..
totenfest Niveau : DHR
@Molinier : Ben je sais pas, il me semble pas que ce soit si vieux pourtant...
Autant je trouve ça vraiment intéressant que l'aspect financier des clubs soit moins occulte qu'auparavant et qu'on apprenne un peu comment ils gèrent leurs comptes, autant faudrait voir à pas non plus tout résumer à ça.

Je pense aussi à ça parce que la presse belge a été hallucinante avec la qualification d'Anderlecht : tout le monde n'a parlé QUE des 16 millions empochés, et PERSONNE de la "consécration" (ou au minimum de la reconnaissance) que cela constitue. Vraiment, personne.
Et aujourd'hui, Mbokani qui fait discrètement monter les enchères pour demander probablement au final un contrat plus juteux, c'est pas joli-joli.

M'enfin, on s'en fout allez, vive le sport !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Kaká nerveux
3 22