Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. // So Foot n°114 en kiosques le 28 février

De Rossi et la lumière de Batistuta

Modififié
La fidélité n'a jamais été un vain mot pour Daniele De Rossi. Dans le numéro 114 de So Foot à paraître le 28 février, le milieu de terrain nous parle de son amour pour la ville éternelle et son club de toujours, l'AS Rome : « Quand j'étais môme, je n'étais pas supporter de l'équipe d'Italie. C'était Rome, Rome, Rome. Quand t'es ici, tu crois que Rome est la plus grande et la seule équipe au monde. » Un coup de foudre.

C'est aussi une osmose, la sensation d'entrer dans un grande écurie avec des aînés qui l'ont fait rêver, comme Il Capitano : « Quand Francesco a commencé, il y avait beaucoup de Romains dans l'équipe. Scarchilli, Beretta, Di Biagio, Petruzzi. (…) Mais lui est resté. Il est devenu un symbole. J'avais 16-17 ans, ce qui veut dire qu'assez vite, je me suis retrouvé assis à côté de lui, dans un rapport mi-idole, mi-coéquipier. Entrer dans le vestiaire et l'entendre dire : "De Rossi, passe-moi la bouteille", ça a été un choc. Et il y avait aussi les autres : "De Rossi, tu me donnes une pomme", tu te retournais, et tu voyais Batistuta. C'était lui qui me faisait le plus d'effet, d'ailleurs. Quand Batistuta arrivait il y avait une lumière... Une lumière merveilleuse. »

Après avoir suivi la même trajectoire que l'ancien numéro 10 de la Nazionale, le joueur n'oublie pas de garder les pieds sur terre : « Je lis parfois des interviews de jeunes joueurs de 18 ans qui débutent en Serie A, au poste de milieu de terrain. "Qui est ton joueur préféré, qui est ton idole ?" demande le journaliste. Et il arrive que le gars réponde : "De Rossi." Et là... Je n'ai même pas besoin que ce soit Iniesta qui le dise, en fait. » Derrière son rôle de capitaine meneur d'hommes, Daniele a aussi un cœur tendre.


Retrouvez l'intégralité de cet entretien, rendez-vous dans vos kiosques le 28 février prochain. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 135
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Mourinho se paye Mancini