1. //
  2. // 16e journée
  3. // AS Roma/AC Milan

De Rome à Milan, la revanche de JM7

L'ancien attaquant du Paris Saint-Germain retrouve ce samedi Rome et la Roma où il a évolué pendant trois saisons. Désormais à Milan, Jérémy Ménez entend bien prendre sa revanche sur un club qui ne lui a pas fait que des cadeaux.

Modififié
Jérémy Ménez a 27 ans. 27 ans, un CV déjà bien fourni et une carrière qui ne cesse de s'enrichir à mesure que passent les saisons. À Milan depuis cet été, l'homme que l'on a coutume d'appeler par ses initiales et son numéro de maillot semble vivre une seconde jeunesse en Lombardie, après trois années en dents de scie au PSG. Titulaire et plébiscité sous Kombouaré puis Ancelotti, Ménez a ensuite difficilement négocié les arrivées des monstres Ibrahimović, Cavani, Lavezzi et Lucas, ne récoltant que des bribes de matchs sous l'égide de Laurent Blanc. Parti vexé de la capitale, JM a posé bagages à Milan au début de l'été, lassé d'être devenu la doublure des stars parisiennes. Six mois et un demi-championnat plus tard, le Français a retrouvé les terrains, le sourire et surtout la confiance d'un entraîneur. Devenu indispensable au onze de Pippo Inzaghi, Ménez se remet à planter, à dribbler et à faire lever les stades. Ce soir, sous ses nouvelles couleurs et dans la peau du vice meilleur buteur de Serie A, Jérèm retrouve l'Olimpico et les tifosi romains. Trois ans après les avoir quittés. Vénère, comme très souvent.

Truand de la galère


L'histoire de Jérémy Ménez est faite de hauts, de bas, de coups de gueule, de coups de génie, d'insultes, d'embrouilles, puis de nouveau des hauts, des bas, des coups de gueule... Comme un cycle qui s'achève et reprendrait exactement de la même manière. Août 2008. Pour la première fois de sa carrière, Jérémy, 21 ans, quitte la France et le Rocher où il évolue depuis deux saisons pour rejoindre Rome et l'équipe de Luciano Spalletti. Le projet est alléchant. Le résultat ? Plutôt moyen. Sa première année, l'enfant de Longjumeau la passe la plupart du temps sur la touche. Ménez termine souvent les matchs, mais ne les commence jamais. Ou inversement. Vučinić et Totti font la loi, Jérémy observe et attend son heure. Saison 2, épisode 1. Le club à la peine, Spalletti prend la sage décision de quitter le navire giallorosso. Claudio Ranieri débarque en août 2009 et change radicalement les plans. Quatre ans après la fin de ses exploits sochaliens, Jérémy Ménez connaît enfin le succès avec un grand d'Europe.

Petit à petit, le coach lui donne sa chance, le fait jouer de plus en plus et se fendra même de quelques dithyrambes dans la presse italienne : « Il progresse à pas de géant depuis l'an passé. Plus important que les résultats, c'est le feeling qu'il y a entre nous. Il a compris que ce que je lui disais, je le disais pour son bien. Tout le monde l'aime et c'est très important pour lui, car c'est un garçon sensible. Il se pose beaucoup de questions, il doit être encore plus serein. Il a encore une grosse marge de progression, nul ne sait jusqu'où il pourra aller. » Réponse : dans le mur. Suite à de mauvais résultats et après un odieux revers 4-3 face au Genoa, Ranieri met les voiles à son tour. Nous sommes en février 2011 et la Louve est sixième de Serie A. Vicenzo Montella prend l'intérim et la procédure de divorce s'enclenche. Ménez regoûte au banc de touche, s'énerve et, logiquement, se prend le bec avec l'entraîneur. Coup de grâce : après une défaite en finale de Coupe d'Italie contre l'Inter (1-0), la voiture du Français se fait caillasser alors qu'il regagne tranquillement son domicile avec le frangin. C'en est trop, le vase déborde. JM parle de « fous » , de « ville de merde » et ne cache plus son désir de déguerpir. Personne ne le retiendra, et surtout pas Montella.

La dolce vita


Quelque trois années après ce départ houleux, voici Jérémy de retour sur les prairies italiennes. Désormais papa de deux beaux enfants et fou amoureux de la bimbo Émilie Nef Naf, l'ex-Parisien semble apaisé, posé et de nouveau heureux. Neuf fois sur dix titulaire dans le Milan de Super Pippo, JM7 enchaîne les matchs pleins et les prestations de haute volée. Encensé par la Gazzetta après cette talonnade dantesque face à Parme en début de saison, le Français a connu un léger passage à vide avant de revenir très fort depuis novembre. Avec ses huit réalisations en quinze matchs, Jérémy a déjà fait mieux que lors de ses trois saisons romaines réunies (7 buts marqués pour 84 apparitions en Serie A avec la Roma). En plus de retrouver le chemin des filets, Ménez a aussi récupéré sa place de prédilection : celle de faux numéro 9, là où il fait parler sa vitesse, son sens inouï du dribble et de l'anticipation.

Exit les quarts de match, les sifflets du public, les parpaings dans le pare-brise, les 4-3-3 de Laurent Blanc et les matchs passés à être le bouffon du Z. Bref, exit les galères. Son départ du Paris Saint-Germain a semble-t-il fait un bien fou à Jérémy Ménez qui retrouve du tonus et du temps de jeu chez les Rossoneri. Non sélectionné en Bleu depuis le 26 mars 2013 et la défaite 1-0 face à l'Espagne en phase de qualification pour la Coupe du monde, JM7 pourrait réintégrer le groupe France dans les prochains mois, à condition de s'investir et de ne pas penser qu'à soi. « Il n'est pas venu au Mondial, car il jouait peu et était souvent blessé, mais il fait partie des 50 joueurs que je suis. J'aime les joueurs à forte personnalité, mais il doit comprendre qu'en sélection, le collectif vient avant les individualités, je ne sais pas s'il changera de ce point de vue » , déclarait récemment Deschamps dans la Gazzetta dello Sport. Et si le changement, c'était finalement maintenant ?


Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Ouai enfin Ménez c'était pas vraiment le bouffon du Z. Dans le 4-4-2 d'Ancelotti il s'entendait super bien Ménez et Ibra, c'était un régal!
J'arrive pas à comprendre pourquoi tout le monde oublie cette période.
Parce que les gens aiment retenir ce qu'ils ont envie de retenir...
Regarde pas beaucoup de monde pour le critiquer la avec la belle saison qu'il fait. Ils attendent patiemment qu'il retombe dans ses travers pour dire et ben voila vous avez vu, rien dans le cerveau celui la.
JuanSchiaffino Niveau : Ligue 2
Je dois reconnaître que les prestations de Menez sont, en ces temps difficiles, comme des bouées de sauvetage auxquelles je m'accroche avidement.
Menez a dégagé car Lucas:
1) est brésilien (merci l'aura national)
2) a coûté 40 millions d'euros

Mais objectivement il n'a jamais foutu Menez sur le banc grâce à ses prestations (c'est même plutôt le contraire qui aurait dû arriver, même si le brésilien à pas mal progressé). Sinon je pense malgré tout qu'il en a pas beaucoup dans la caboche (niveau Ribéry quoi) mais ça n'a rien d'incompatible avec une carrière réussie.
Message posté par Okxyd
Menez a dégagé car Lucas:
1) est brésilien (merci l'aura national)
2) a coûté 40 millions d'euros

Mais objectivement il n'a jamais foutu Menez sur le banc grâce à ses prestations (c'est même plutôt le contraire qui aurait dû arriver, même si le brésilien à pas mal progressé). Sinon je pense malgré tout qu'il en a pas beaucoup dans la caboche (niveau Ribéry quoi) mais ça n'a rien d'incompatible avec une carrière réussie.





et sur quoi tu te bases pour dire qu'il a rien dans la tête menez ? si tu peux donne moi des exemples concret. merci
Moi je tiens juste a dire, qu'il me régale ce joueur, comme peu le font, faites le jouer en attaque a deux ou en faux 9, c'est un régal a voir.
il y a 7 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! il y a 1 heure Callejón calme les Niçois 2
il y a 8 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 100 il y a 9 heures Le rap des ultras de Genk 5 il y a 9 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 10 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 16 il y a 11 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15
À lire ensuite
Cadres bancals