1. // CM 2010
  2. // Equipe de France/Anelka

De pire en pire

Après l'officialisation de l'éviction de Nicolas Anelka, on disait que le grand déballage ne faisait sans doute que commencer. Ben ça n'a pas tardé...

Modififié
0 0
Pourtant réputé pour son mutisme, Nicolas Anelka n'a toutefois pas tardé à réagir, pour une sorte de mise au point, diffusée sur le site de France-Soir : « Je tiens à préciser que les mots qui sont sortis dans la presse ne sont pas mes mots. (...) J'ai eu certes une discussion houleuse avec le sélectionneur mais elle s'est déroulée dans le secret du vestiaire, entre le coach et moi, devant mes partenaires et le staff. Cela n'aurait jamais dû sortir du vestiaire. Je ne sais pas à qui cela peut faire du bien de répandre de telle choses mais certainement pas aux Bleus. Mon but n'a jamais été de déstabiliser l'équipe de France, une institution que je respecte » .

Nicolas Anelka a ensuite précisé qu'il acceptait son « exclusion » et souhaitait « bonne chance aux Bleus contre l'Afrique du Sud. J'ai beaucoup de respect pour l'équipe de France, j'ai également beaucoup de respect pour tous mes coéquipiers sans exception, j'insiste là-dessus. L'équipe de France a une grosse échéance mardi prochain contre l'Afrique du Sud, avec encore une qualification possible dans cette Coupe du monde. C'est la raison pour laquelle je préfère ne pas m'exprimer pour le moment » , conclut celui qui vient pourtant de s'exprimer, chose rare, mais il s'agissait d'un cas de force majeure, alors Nico a parlé, avant tout pour se dédouaner.

Nicolas Anelka embarquera ce soir dans un avion qui se posera demain dans la journée chez lui, à Londres. Reste à savoir si la FFF aurait pris cette décision sans les révélations de L'Equipe. Sans doute pas.


D'ailleurs, Patrice Evra est tout énervé après les journalistes et plus encore après celui qui leur aurait fourni l'info. Le capitaine des Bleus, qui vient de regretter en conférence de presse le fait de « perdre un coéquipier » , rejette la faute sur "la taupe": « Le problème, ce n'est pas Anelka, c'est le traitre qui est parmi nous. C'est ce traître qu'il faut éliminer du groupe. C'est quelqu'un qui veut du mal à l'équipe de France » . Encore une belle prise de responsabilité de la part du capitaine des Bleus. Si la France a trouvé son bouc-émissaire avec Anelka, son équipe de France a trouvé le sien avec cette taupe. Décidément, cette équipe est vraiment capable de tout. Pourvu que ça dure...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Anelka radié des Bleus
0 0