En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Tirages
  2. //
  3. //

De minces chances

Le sort en est jeté ! En 8èmes de Ligue des Champions, l'OL retrouvera le Real comme l'an passé, et Marseille a tiré MU. En Europa League, tirage du tableau des 16èmes et 8èmes : en 16ème, le PSG hérite du Bate Borisov tandis que Lille affrontera Eindhoven. Comme disait Bérurier dans San Antonio : « C'est moins grave que si c'était pire... »

Modififié
Encore le Real pour l'OL!

Déception... Oui, le Real du Mou c'est une super affiche, mais on avait déjà eu la même l'an passé en 8èmes, avec même match retour au Barnabé. Bon, ben, Benzema est content, il la voulait : il l'a sa revanche contre son ex (pas Zahia, hein !) Soyons « réal-iste » : sportivement, les Meringués partent favoris. De la tête et des épaules ? Non. Parce que l'avantage psychologique est lyonnais. L'an passé, l'OL avait mérité sa qualif, tant au match aller où il avait globalement dominé et vaincu (1-0, superbe but de Makoun), qu'au match retour où après un début très hard (but de Ronaldo), les Gones avaient fait jeu égal puis finit très fort (1-1, but de Pjanic). Détail très important : en six confrontations de C1 depuis cinq ans, les Lyonnais ne se sont jamais inclinés contre les Madrilènes (trois victoires et trois nuls). D'où la déclaration pas très rassurée de Jorge Valdano, avant les tirages : « Les clubs français ne nous réussissent pas trop. Personne n'a oublié comment Lyon nous avait maltraité la saison dernière » . Côté Real, le coach a changé (Mourinhox à la place de Pellegrini) mais l'équipe est restée quasiment la même, hormis Özil, Khedira, Di Maria, Carvalho : pas des tanches, mais pas non plus des super héros. Ceci dit, la puissance de frappe du Real impressionne, même si l'équipe et le fonds de jeu ne sont pas encore 100 % au point. Et puis les Meringués refusent l'obstacle des 8èmes depuis des années... D'où petit blocage psychologique, encore. Le Real monte en puissance ? Lyon aussi ! Reste le combat des chefs : Mourinho contre Puel. Le Mou est plus fort. Mais Puel n'a peur de rien...

Chances de qualification pour Lyon : 45 %.

Red Devils pour Marseille

Rappel historique : les deux équipes s'étaient déjà croisées en C1, en phase de poules lors de la saison 1999-2000. MU, tenant du titre, avait gagné à l'aller, à Old Trafford (2-1), tandis que l'OM s'était imposé (1-0, but de William Gallas !) au Vélodrome. Donc avantage Marseille ? Pas vraiment, bien sûr... Manchester, juste leader de Premiership (invaincu en championnat et en C1 !), on connaît par cœur. Ensuite, objectivement, l'OM était en dessous de Chelsea. Chelsea est actuellement moins fort que Mancunia. Donc... De quel Marseille parle-t-on, surtout ? Si c'est l'OM de la deuxième mi-temps à Lille (3-1), surpuissant en attaque, ou bien l'OM à Moscou contre le Spartak (3-0), blindé en défense et perforant en attaque, alors là les choses s'équilibrent un peu. Autant Lyon sait gérer les matchs allers à dom, autant pour l'OM c'est moins évident. On le redit : sans attaquants marseillais efficaces pas de qualif en quarts. Et des occases, y'en n'aura pas 15 000... Incertitude en défense : Diawara sera-t-il suspendu par l'UEFA (coup de genou à Welliton, à Moscou) ? Oui ou non ? Un ou deux matchs ? Sacré handicap en perspective... Et Fanni ? Aura-t-il pris ses marques au sein de cette défense remaniée ? En face, c'est du lourd, avec un milieu qui a bousillé Arsenal (Carrick, Anderson, Fletcher) : si l'OM recule... Pour se rassurer, on pourra dire que Wayne Rooney, l'arme fatale offensive N°1, n'a toujours pas retrouvé son meilleur niveau et que Berbatov ne flambe que par intermittences. Noter aussi que MU fait beaucoup de matchs nuls : 7 sur 11 matchs en championnat et surtout 2 sur 6 en C1, à Old Trafford, 0-0 contre les Rangers et 1-1 contre Valence. Signe que Man-U n'est pas si dominateur... Une fois de plus, l'incertitude plane sur l'OM. Trop de doutes en L1 pour s'assurer définitivement qu'il sera bien costaud au rendez-vous européen, donc redoutable.

Chances de qualification pour Marseille : 40 %

[page]
Le Bate Borisov pour le PSG

A l'Est encore... Après Lviv en Ukraine, Borisov en Biélorussie. Si on se fie au tour de cochon que les Biélorusses avaient joué aux Bleus au Stade de France (0-1 en éliminatoires de l'Euro 2012), alors méfiance ! Tirage plutôt clément : le Bate Borisov, champion en titre de son pays, avait terminé deuxième de son groupe derrière le Dynamo Kiev. Ceci dit, les jaunes avaient fait 2-2 à Kiev et écrasé à dom l'AZ Alkmaar 4-1. Si on s'en tient aux clichés habituels sur les clubs de l'Est, un peu comme Lviv, c'est petit stade (6000 places), temps gelé et pelouse difficile. Donc éventuellement, un match aller là-bas pas facile. Mais retour qui devrait le faire...

Chances de qualification pour le PSG : 75 %

Le PSV pour le Losc

Tirage galère. Eindhoven n'est plus ce qu'il était, à savoir l'épouvantail de la C1 du début-milieu des années 2000 (remember Lyon...) mais il reste un client à prendre au sérieux. Actuellement, le PSV est leader de l'Eredivisie, meilleure attaque du Championnat néerlandais avec 50 buts en 18 rencontres. Les buteurs Toivonen et Dzsudzsak ont déjà marqué 28 fois à eux deux cette saison en Championnat et en C3. L'ancien gardien rennais Isaksson avait laissé un souvenir pas trop mauvais. Bien sûr, il faut relativiser la valeur du championnat hollandais, en net déclin sportif ces temps-ci. Mais une fois de plus, le PSV c'est toujours le même style rugueux et costaud. Sans génie, comme souvent, le PSV peut venir faire un 0-0 à Lille et l'emporter au retour avec une faible marge. L'aller sera déterminant. Bonne nouvelle quand même pour Lille, la star et leader technique Ibrahim Affelay rejoindra le FC Barcelone au mois de janvier. En C3, le PV avait fini premier de son groupe avec un bilan positif contre la Sampdoria (1-1 à dom et 2-1 là-bas). Client sérieux, mais au vu de la valeur d'un Lille en pleine bourre et surtout d'un championnat hollandais très dévalué, les Dogues devraient passer. En cas de victoire face au PSV, Lille retrouvera le vainqueur de l'affrontement entre le Sporting CP et les Glasgow Rangers

Chances de qualification pour Lille : 55 %


Chérif Ghemmour
.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner il y a 1 heure Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 3 Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 90 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20
À lire ensuite
C'est du lourd !