De Melo aime toujours la Fio

Modififié
0 0
Cesare Prandelli avait dégainé le premier.


A peine vendu à la Juventus, l'entraîneur de la Fiorentina avait déclaré que son ancien joueur ne valait pas le chèque de 20 millions d'euros qu'il avait reçu en contrepartie.

Depuis, le joueur s'est révélé être une arnaque, tout le monde lui est tombé dessus.

Mais lui s'en fout, il n'est qu'amour : « La Fiorentina m'a aidé à devenir international et à jouer à la Juventus. Je ne pourrai jamais oublier les 12 mois que j'ai passés là-bas » .

Sinon, en prévision des retrouvailles du week-end, le joueur s'est tatoué le prénom de ses trois enfants sur le pied.

RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les métaphores de Gentili
0 0