De Laurentiis revient sur la Supercoupe

Modififié
0 10
Le Napoli l'avait mauvaise, après sa défaite face à la Juventus en Supercoupe d'Italie (2-4 ap). Ce sont surtout les trois expulsions (Pandev, Zuniga et coach Mazzarri) qui ont révolté le clan partenopeo, qui n'a pas participé à la cérémonie de remise des prix, avant de décréter le silenzio stampa.

Finalement, Aurelio De Laurentiis, président du club, s'est chargé de briser le silence. Et comme d'habitude avec le bonhomme, c'est croustillant : « Cette Supercoupe ne vaut rien telle qu’elle est organisée. L’amertume persiste, car il y avait ici une grande occasion d’exporter une image irréprochable du Calcio à l’étranger. Et il y a deux responsables : la Ligue et l'arbitre Mazzoleni. Son comportement fait du mal à notre football. Je voudrais dire que si nous rejouons la Supercoupe, je demanderai des arbitres internationaux. Si c’est pour organiser une autre compétition de la sorte, sachez que ça ne m’intéresse pas. »

Et dire qu'à la base, le président était contre l'idée d'aller à Pékin...
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
Cette Supercoupe à Pekin est une mascarade, ça donne envie de vomir tout ces chinois avec leurs maillots de la Juventus à 90€ alors qu'ils connaissent rien a l'histoire Bianconeri. Cette Supercoupe doit avoir lieu dans la capitale au Stadio Olimpico tout simplement sinon pour revenir au match il a pas tort Mazzoleni a été très sévère avec eux mais le comportement des Napoletani est a revoir aussi, ils étaient trop nerveux ils se sont mit une pression qui n'avait pas lieu d’être...
Déçu! On a connu meilleur punchline de la part de De Laurentiis
Comme tous ces touristes japonnais dans les travées de Villa Park hier aprem, c'était des copier-coller les mecs, des brebis qui suivent la hipe
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Napoli sur Pereira
0 10