Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

De Laurentiis, les Rolex et la crise

Modififié
Depuis son arrivée à la tête du Napoli en 2004, Aurelio De Laurentiis a découvert comment apprivoiser ses drôles d’oiseaux de supporteurs.

Après avoir connu une belle année en Serie A, avec à la clé des retrouvailles avec la Ligue des Champions, l’homme de cinéma, qui reçoit la Juventus ce soir, profite de la fin de l’année 2011 pour flamber sur la scène européenne. Presque qualifié en huitième de finale de C1, au nez et à la barbe du grand Manchester City, De Laurentiis n’en oublie pas pour autant où il travaille et d’où il vient.

Jamais le dernier à distiller ses conseils savants, le président du Napoli a tenu à réagir à l’agression dont a été victime la belle Yanina Screpante, femme d’Ezequiel Lavezzi, braquée à l’arme à feu. Sollicitée pour la Rolex qu’elle avait au poignet, Madame Pocho est la deuxième victime en une semaine, après la compagne de Marek Hamsik. Pour le président du club, un seul mot d’ordre : sobriété.

De Laurentiis a tenu a répondre à la déclaration de Yanina sur Twitter, qui évoquait le fait que Naples était « une ville de merde » : « Parfois, on commente les choses à chaud, quand on est encore dans l’émotion. Je voudrais lui dire que pendant la crise, on ne devrait pas se balader avec une Rolex au poignet. Sa réaction est justifiée, mais peut-être qu’elle n’est pas assez napolitaine pour se sortir de ce genre de situation. Peut-être croyait-elle qu’être la compagne de Lavezzi la rendait intouchable. Ce n’est pas le cas » .


Compris, Yanina ? SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié