De Laurentiis heureux comme un gosse

0 0
Mieux vaut une petite travailleuse qu'une grosse fainéante.

Au jeu aristocratique de « qui a la plus grosse » , le président du Napoli Aurelio De Laurentiis a logiquement dû s'incliner face au Cheikh Mansour. Manque de bol pour les Citizens, le Ritale ne s'est pas avoué vaincu et son équipe, bien coachée par Walter Mazzarri, a presque eu raison du flegme mancunien. Presque, parce qu'avec un peu plus de réussite, les Italiens auraient pu l'emporter.

Heureux du résultat, le président napolitain a profité de la visite en Angleterre pour parler du développement futur de son club, sans pour autant oublier de féliciter ses ouailles. Attrapé par le Mirrorfootball à la sortie des tribunes, De Laurentiis n'a pas caché sa fierté après ce bon résultat (1-1) : « Nous méritons le respect. Les gens insistent sur le fait que City et leurs cousins de United sont les grands favoris pour le titre en Premier League, et que de ce fait, ce serait extrêmement difficile pour le Napoli. Mais ça ne s'est pas passé comme ça, et sans quelques erreurs, nous aurions pu gagner. Cela étant, leur stade est très beau, il y a une cellule spécialement dédié aux débordements. Je n'ai jamais compris la raison pour laquelle nous n'avons pas ça en Italie. Le San Paolo doit être repensé » .

Pas certain que les 3000 tifosi présents hier pensent la même chose.

SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Xavi mécontent
0 0