1. //
  2. // 1/2 finale aller
  3. // Naples/Dnipro (1-1)

De Laurentiis allume l'arbitrage et Platini

Modififié
2 14
Hier soir, le Napoli a fait 1-1 à domicile face aux Ukrainiens du Dnipro. Un résultat qui n'arrange pas ses affaires puisqu'il est en en ballottage défavorable en vue du retour à Kiev. Les Napolitains sont malheureux puisque non seulement ils ont dominé tout le match, mais le but des Ukrainiens est clairement hors-jeu.

Aurelio De Laurentiis, le président de Naples, était fou furieux hier soir en conférence de presse d'après-match et l'a fait savoir : « C'était un arbitre indigne d'une demi-finale de Ligue Europa. […] Peut-être que Naples dérange et que Séville doit gagner. » Au cours de cette conférence, De Laurentiis en a aussi profité pour attaquer directement le président de l'UEFA, Michel Platini, remettant en cause la façon dont il gère l'arbitrage : « En demi-finale, vous ne pouvez pas designer six arbitres officiels incapables de tenir le match. Platini a fait une très mauvaise impression. Il pensera à ça dans l'obscurité de sa chambre à Nyon » . Qualifiant Platini de « monarque » , le président napolitain ne cache pas son envie de neuf à la tête de l'UEFA : « C'est peut-être préférable qu'il parte » .

Avec la règle du but à l'extérieur, les conséquences pourraient être fâcheuses pour le club azzurro. GO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PirloVerratti Niveau : DHR
On peut pas vraiment dire qu'il a tort pour une fois De Laurentiis, je me demande comment l'arbitre de touche n'a pas pu voir ce hors-jeu, même Seleznyov n'y croit pas au début. Deux joueurs largement devant la ligne de défense de Naples, je sais pas je suis arbitre je me pose des questions.

Pour aller plus loin, on pourra également dire que l'arbitrage de Séville - Fiorentina n'était pas extraordinaire non plus, deux pénos auraient pu être sifflés (Trémoulinas retient Salah par le bras, Joaquin plus que bousculé par Coke..). Les espagnols n'avaient pas besoin de ça pour gagner hier et c'est dommage.
Note : 9
Ça me fait toujours rire le coup du "C'est de la faute de Platini". Car c'est bien connu, Platini décide d'absolument tout. C'est lui qui décide à quelle hauteur sera coupée la pelouse, qui nomme les arbitres, et qui crie "yapéno/yapapéno" dans leurs oreillettes. Et cela pour tous les matchs en Europe.
Comme dirait le seigneur Bohort, Naples a été "victime d'un odieux larcin".
Excusez moi pour ma vulgarité.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 14