De la Serie D à la gloire

0 2
Parfois, dans la vie, il faut savoir saisir sa chance. Et Simone Quinteri l'a saisie.



A 28 ans, ce joueur formé à Livourne galérait depuis des années dans les méandres du football italien. Ancien joueur de Catanzaro, il avait fui le club à cause des histoires de salaires non-payés. Il avait rebondi à l'Hinterregio, équipe de Serie D calabrese.



Et puis Quinteri a pris son destin en mains. Marre d'entendre ses anciens potes, comme Giorgio Chiellini, dire qu'il mériterait de jouer en Serie A. Grâce à son agent, il entre en contact avec Semarang United, actuel deuxième du championnat indonésien. En quelques semaines, l'affaire est bouclée. Et la fable commence.



Dès son arrivée là-bas, le joueur découvre l'engouement des supporters. Pour eux, c'est un joueur italien, nation de football, et peu importe d'où il provient. Des centaines de tifosi l'attendent à l'aéroport, lui demandent des autographes, et surtout, une gigantesque photo de lui orne les maxi-panneaux publicitaires dans les rues de la ville. Pour son premier match, Quinteri est ovationné à chaque fois qu'il touche la balle. Comme Ronaldinho à Flamengo.



Ce week-end, son club se déplacera à Bali, pour affronter le leader du championnat. L'exilé italien essaiera d'inscrire son premier but pour permettre à son club de chiper la première place à son rival. S'il y parvient, les divinités locales n'auront qu'à bien se tenir.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Les divinités locales ... L'Indonésie est le plus grand pays musulman du monde.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Hernanes est dégouté
0 2