1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid

De l'art de préparer une finale de Ligue des champions

Ce soir, c'est la finale de la Ligue des champions, ce soir c'est aussi la 59e finale de la C1. Pourtant, un peu plus d'un demi-siècle plus tard, la ferveur autour de l'événement est toujours la même. Une passion qui excite, transcende et paralyse même parfois les principaux intéressés. De quoi nous donner l'envie de se plonger dans l'intimité des préparatifs. Entre grosse déconne et mises au vert prolongées.

Modififié
Il est des consécrations européennes qui passionnent plus que les autres. À l’heure où les électeurs des 28 états membres s’apprêtent à désigner les représentants d’une assemblée dont ils n’ont jamais compris l’utilité ni le fonctionnement, d’autres suivront avec le plus grand intérêt les débats qui accoucheront du vainqueur de la Ligue des champions. Au moins, cette finale ne sera jamais marquée par l’abstention. Parce qu’elle réunit la crème du football mondial, parce que son hymne fait frissonner dès les premières notes, parce que les larmes de Sammy Kuffour restent comme l’une des plus émouvantes déceptions jamais filmées, cette Ligue des champions demeure une compétition à part. Une compétition convoitée de tous qui, depuis des décennies, a sacré les plus grands sans oublier de les faire trembler. Car bien loin des joutes du championnat, cette finale est un moment singulier et chargé d’histoire. Entre la surexposition médiatique, la pression populaire et l’envie de se hisser sur le toit de l’Europe, chaque joueur supporte sur ses épaules le poids d’un mastodonte. De Ludovic Giuly à Bruno Germain, en passant par Bernard Casoni et Jean-Marc Ferreri, tous ont connu l’attente qui précède ces 90 minutes de summum footballistique. Ces journées interminables passées à cogiter. Seul ou en bande, à la maison ou à l’hôtel. Entre stress et excitation, entre l’envie d’en découdre enfin et la peur de mal faire surtout. Bref, un moment de latence unique.

La bande de potes

Déconnecter ou rester sous tension ? Se relâcher ou maintenir les esprits en alerte ? S’il n’est pas de solution miracle pour aborder au mieux une rencontre si décisive, les dirigeants marseillais avaient en 93 fait le choix de l’isolation : «  On s’était mis à la campagne en mise au vert, mais vraiment au vert. On était à 30 ou 40 kilomètres de Munich, perdus en pleine Bavière. Je me souviens de la volonté de Bernard Tapie de dédramatiser l’événement. Donc on avait un climat vraiment très convivial, ça rigolait beaucoup. On était vraiment très bien. On parlait du match entre joueurs, mais pas tellement avec le staff  » , se souvient Jean-Marc Ferreri. Une tactique heureuse qui sourit cette année-là aux Olympiens. Onze ans plus tard, c’est au tour des Monégasques de s’essayer à la détente, comme le confirme Ludovic Giuly : « C’était vraiment de la déconnade en 2004. Le but, c’était de ne pas penser à cet évènement. Je me rappelle, on était en Allemagne, on avait trois ou quatre jours de stage. On parlait de tout sauf de ça. C’était une obligation.  » Avant de mettre en exergue le retour de bâton : « Le problème, c’est que quand arrive le jour J, tu te prends tout dans la gueule. Tu vois tous les gens autour, tu vois le prince qui arrive avec son père, la ferveur dans les rues, ça arrive à grands pas. Tu reçois des textos, des encouragements. Et tu sais plus faire autrement que d’y penser. »

Étrillé par Porto (3-0), l’ancien joueur de l’ASM n’en garde pas moins de beaux souvenirs : « On vivait le truc au naturel. Il n'y a pas eu tricherie. Comme tu vois dans le DVD, on était nous-mêmes...  » D’ailleurs, preuve que chaque expérience est unique, Ferreri rappelle que lui et ses compères phocéens avaient un goût prononcé pour la déconne à quelques encablures de l’évènement : «  On était très décontractés et je me souviens même que TF1 était venu pour un reportage avec Roger Zabel et on lui avait lancé un seau sur la tête pendant qu’il faisait son émission. C’était super convivial. Ça devait être à deux jours du match…  » 48 heures plus tard, l’OM remportait sa première Ligue des champions contre le Milan (1-0). Et faisait subir d’autres douches, de champagne cette fois-ci.

Les tours de l’esprit

La bonne ambiance ne suffit pourtant pas à évacuer tous les démons. Car si, en apparence, le groupe vit bien, il n’empêche pas chacun de cogiter plus ou moins. Dès lors, chacun sa méthode : «  Le stress, surtout pas, en tous les cas, il faut l’éviter. Non, c’est l’excitation. C’est le maximum de concentration, de plaisir aussi. Celui de disputer une finale de Champions League. Ça excite plus que ça stresse. C’était une bonne pression, parce qu’à ce moment-là, tu es content d’appartenir au plus grand club français. C’est dans ces moments-là que tu fais en sorte d’être encore meilleur » , analyse Bruno Germain, participant malheureux de la finale 91 face à l’Étoile rouge. Bernard Casoni, qui a connu les deux finales européennes de l’OM, n’a pas la même approche : «  Il n’y a pas de stress, ni de l’excitation, parce que l’excitation c’est pas bon, et le stress, ça veut dire que tu es trop. Alors que tu dois être concerné, tu dois être concentré sur ce que tu fais. Pour être pro et performant au haut niveau, il faut passer par là. Si tu te fais prendre par les émotions, t’es mort.  » Moins maître de ses émotions, Ludovic Giuly concède avoir parfois cédé aux démons de la projection : « Tu rêves de tout. Du positif. Que tu fais un bon match, que tu marques, que tu gagnes, que tu soulèves la coupe. Forcément. Et puis tu te poses plein de questions : « Est-ce que tu vas être bon, comment ça va se passer ? » » Pour Casoni, c’est bien là que se situe le danger : « Le plus important, c’est de rester dans l’action. Une finale de Coupe d'Europe, c’est une finale, mais c’est pas pour ça qu’il faut tout changer non plus. Il faut se concentrer sur ce que tu sais faire. Pas se dire : « Putain, je vais faire ça ! » Il ne faut pas faire le match à l’avance. Surtout pas. » Finalement, Jean-Marc Ferreri tempère le débat : « De toute façon et inévitablement, le jour du match, la concentration, elle est là. C’est comme tous les grands matchs, c’est un mélange de stress et d’excitation. »

De l’importance de l’expérience

Ces grands matchs, rares sont ceux à avoir pu les appréhender plusieurs fois dans leur carrière. Certains, armés d’une précédente expérience, ont pu aborder leur nouvelle opportunité avec plus de recul. C’est le cas de Ludovic Giuly qui, après sa campagne monégasque, a connu les fastes de l’Europe sous le maillot blaugrana : « La première, c’est l’inconnu. Je me rappelle à l’échauffement, j’étais tendu. Tu regardes les parents ou la famille pour te détendre, mais ça ne venait pas. Tu dormais mal toute la semaine et puis j’ai eu la chance de pouvoir faire la même chose avec Barcelone. Et alors là, j’ai été vraiment plus détendu la semaine, au niveau de l’échauffement j’avais mon corps qui était vraiment relâché. Je prenais mon temps pour respirer. J’avais appris à mieux gérer la pression. » Bernard Casoni était des deux campagnes de l’OM en 91 et 93. Lui aussi se souvient : « C’étaient deux finales et deux contextes très différents. C’est pour ça que ce n’est pas évident. Contre Belgrade, c’est très fermé, la deuxième contre le Milan, c’est beaucoup plus cool. La première, on était favoris, la deuxième on n’était pas favoris, ça joue déjà. Et puis la deuxième, on est aussi en pleine affaire OM-VA, donc ça a permis de masquer un peu la pression.  » Un dernier souvenir qui confirme à lui seul qu’une finale se joue souvent à un détail.

Par Martin Grimberghs et Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Rakamlerouge Niveau : National
De toute facon la coupe ce soir elle est pour Madrid.

Désolé.
Note : 1
Je pleure encore le but refusé à Giuly au Stade de France contre Arsenal. Quel couronnement ce but aurait été pour le petit lutin ! Sans aucun doute, une des décisions arbitrale les plus stupides que je n'ai jamais vu. Au lieu de laisser avantage + but de Giuly, il siffle faute (en dehors de la surface) de Lehmann sur Eto'o, carton rouge. Finale faussée direct. Naze.
Jack Facial Niveau : CFA
Note : -2
Arrêtez avec votre putain d'hymne de la Ligue des Champions. Ce machin ampoulé et grandiloquent ne fait frissonner que les beaufs.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Bernard Casoni: Si tu te fais prendre par les émotions, t’es mort.

Boli avait d'ailleurs fini par craquer sous la pression, se rendant coupable d'un violent coup de tête.



il y a 12 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 8 heures Nantes, la mascotte et le plagiat 25 il y a 10 heures Brian Fernández arrive à Metz 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8
Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)