En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es de finale retour
  3. // Chelsea/PSG (2-2 ap)

De l'art d'avoir des couilles

Elles ne sont pas vraiment rondes, ne rebondissent pas comme des ballons, et ont depuis toujours la phobie des coups de pied. À première vue, les couilles ne sont donc pas faites pour jouer au foot. Et pourtant, on ne cesse de les associer au courage et à l'ambition de jeu des entraîneurs. À tort.

Modififié
Des couilles, des couilles, et encore des couilles. Voilà ce que demandent depuis toujours les supporters de football, naturellement avides de rondeurs. Si le public francophone est trop poli pour exiger autre chose que le classique « mouillez le maillot ! » , les autres langues n'ont pas attendu Luis Fernandez pour faire des mots coglioni et huevos les plus grands habitués des gradins italiens, espagnols et sud-américains. Le principe est guerrier : ne jamais reculer face à un duel, tacler avec vigueur, mettre sa tête avec courage, jouer des épaules avec virilité. Du côté de la Bombonera et de Boca Juniors, il est même dit que tout sera pardonné à un joueur qui « laissera ses œufs sur le terrain » . Résultat : les joueurs courent comme des poules dont on aurait coupé la tête. Et le jeu s'évalue en nombre de kilomètres parcourus plutôt qu'en plaisir et prouesses footballistiques. Mais alors, ça veut dire quoi, avoir des couilles en football ?

Les boucles de David Luiz


Lorsque Laurent Blanc a choisi de titulariser David Luiz devant la défense lors du match aller contre Chelsea au Parc des Princes, alors qu'il ne l'avait jamais fait auparavant, une bonne partie du public parisien a salué le choix de l'entraîneur pour son courage, son audace et l'usage soi-disant approprié de ses couilles, portées disparues depuis le suicide tactique de Stamford Bridge l'an passé. Après un an et demi de travail sur l'un des jeux de possession les plus efficaces du continent, après avoir fait de la paire Verratti-Motta l'un des milieux les plus redoutés au monde, on aurait cru qu'il devenait tout à coup « courageux » d'improviser en plaçant un défenseur central en plein milieu du jeu. Comme si le physique, tôt ou tard, finissait toujours par l'emporter sur la technique dans ce monde qui préfère la Premier League à la Liga. Finalement, Laurent Blanc titularisait le Brésilien et obtenait un match nul peu satisfaisant, perdant l'occasion d'écraser des Blues trop prudents. Mais tant pis, les Parisiens s'étaient puérilement laissés séduire par la vigueur offerte par le jeu de David Luiz.

Mais qu'est-ce que ça veut dire, entraîner avec ses couilles ? Et si, justement, Laurent Blanc était un entraîneur qui écoutait bien trop son bassin ? Ancien joueur à l'élégance rare, défenseur raffiné et même buteur, Lolo s'est formé pour devenir un entraîneur tout aussi classe. Un coach qui demanderait à ses joueurs de ne jamais trahir le ballon, de ne jamais abandonner le jeu face à la pression, et de toujours opter pour la construction. Parce que les plus belles choses requièrent du temps, et que les raccourcis sont souvent trompeurs. Seulement, une fois le costume enfilé, Blanc n'a jamais su tenir le cap face à la première difficulté. Comme un mari aimant cédant trop rapidement face à des courbes tentantes, Lolo a oublié ses principes le temps de quelques soirées de trop : contre l'Espagne à l'Euro 2012, où il avait trahi le renouveau esthétique de l'équipe de France en spéculant sur la solidité du duo Debuchy-Réveillère (?), puis à Stamford Bridge en 2014, où il s'était trahi lui-même en optant pour les contres et les dégagements plutôt que pour l'initiative et la construction. Idem cette saison au moment de se battre pour la première place du groupe au Camp Nou : quand cela devenait trop chaud, Blanc pensait avec ses couilles et faisait jouer son équipe avec le bassin, à l'instinct, au flair, sur la défensive. Comme s'il n'y avait plus de coach, en fait. Une confusion qui a jusque-là coûté très cher à sa réputation. Rongé par le poids de sa paire, Blanc semblait même parfois condamné à la médiocrité.

Principes et tentation


Mais cette fois-ci, trois semaines après avoir cédé une dernière fois, Lolo s'est retenu au dernier moment. Finalement, ces principes, il les aimait trop pour les lâcher une nouvelle fois. Au diable le repli, le physique et l'envie étonnamment générale de revoir David Luiz au milieu. À Londres, Blanc a mis en place son onze préféré, celui du jeu au sol, de la possession et de la défense par anticipation et non par réaction. David Luiz derrière, bien haut sur le terrain, Javier Pastore devant, complètement libre, et Marco Verratti et Thiago Motta partout. Il est facile de faire entrer trois attaquants dans la dernière demi-heure, mettre le plus de poids possible dans la surface adverse, et espérer que le ballon rebondisse au bon endroit au bon moment. Il est facile de placer un défenseur destructeur au milieu pour espérer contrer les attaques adverses. Mais est-ce vraiment ça, être un entraîneur courageux ? Prendre un risque démesuré et renoncer à ses idées ? Non, faire preuve de courage, c'est se livrer totalement à ses idées. En Italie, Vincenzo Montella a les couilles de faire confiance à la technique tous les week-ends, et sa Fiorentina joue toujours de la même manière, malgré le budget limité et les blessés, et surtout malgré les défaites. En Espagne, Paco Jémez est certainement l'entraîneur le plus courageux de Madrid. Et il pousse le Rayo Vallecano comme s'il avait à sa disposition Xavi et Iniesta.

Écouter ses idées, c'est exactement ce qu'a fait Laurent Blanc à Londres mercredi soir. D'ailleurs, si jamais Lolo avait choisi d'improviser une autre composition plus « rassurante » ou « défensive » , l'expulsion de Zlatan Ibrahimović lui aurait certainement coûté très cher : au mieux, un changement de joueur difficile, au pire, un changement d'organisation impossible. En faisant confiance à ses hommes, Lolo a fait confiance à son jeu, à son travail et au projet parisien. Et même à dix, ses joueurs sont restés fidèles à la partition. À l'image de Marco Verratti, qui a continué à jouer et provoquer comme s'il était en supériorité numérique, le PSG est resté lui-même, en toute circonstance. Être courageux, c'est se construire une identité et s'y coller, et être jugé pour ce qu'on est, dans la victoire et dans la déroute. Si les supporters des Blues peuvent nourrir des regrets, ce n'est pas à cause de l'élimination, mais parce qu'ils n'ont pas pu voir de quoi était capable leur équipe dans leur configuration habituelle. Perdre est acceptable, se trahir est intolérable.

La vigueur des idées


Les entraîneurs sont des cuisiniers dont la première qualité doit être de savoir cuisiner avec des ingrédients qu'ils ne choisissent pas : les joueurs. Avec Luka Modrić à la place de Ramires, José Mourinho aurait-il refusé le jeu mercredi soir ? Avec Alou Diarra plutôt que Marco Verratti, Laurent Blanc aurait-il vraiment ordonné à ses hommes de construire le jeu systématiquement au sol, avec patience et vers l'avant ? Non, et non. Si le football est surtout pensé par les entraîneurs, il est seulement joué par les joueurs. D'où la mission d'entraîner : pour que les joueurs apprennent à jouer avec leur tête. Blanc n'a pas été audacieux en alignant David Luiz au milieu, il a été courageux en faisant le choix de convaincre ses joueurs que ses propres idées étaient les bonnes pour vaincre Chelsea.

Mais alors que les performances des entraîneurs devraient être analysées en fonction de la production de leurs idées, les coachs sont jugés sur leurs résultats. Marcelo Bielsa le rappelle tous les week-ends : en football, les acquis sont éphémères, et la vérité réside seulement dans le dernier match. Oui, le football a tendance à penser avec ses couilles : on gagne et on continue, on perd et on recommence tout. Comme Laurent Blanc l'a dit, il sera de nouveau jugé dimanche contre Bordeaux. Mais à la place de crier à leurs joueurs de jouer avec leur bassin, les supporters devraient prendre le temps de demander aux dirigeants de leur club de diriger avec leur tête, à long terme, pour mettre en place des projets de jeu fondés sur des (bonnes) idées. Virer un gamin d'un centre de formation parce qu'il est trop petit, c'est gratuit. Le conserver malgré les mauvais résultats jusqu'à qu'il atteigne une certaine maturité, ça, c'est avoir du courage. Et il en faut, des couilles, pour refuser de se plier devant la toute puissance du résultat. Parce que même si le PSG avait fini par s'incliner à Stamford Bridge, Laurent Blanc aurait été tout aussi fier du jeu de ses hommes.


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:11 Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! il y a 29 minutes Le missile de Guedes avec Valence
Hier à 16:01 Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 8 Hier à 09:59 Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 9 samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 3 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2 mardi 26 septembre Xabi Alonso bientôt entraîneur 24 lundi 25 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 32 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner ! lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 47 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6 lundi 25 septembre 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham lundi 25 septembre La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 30 lundi 25 septembre Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 29 dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4