1. // Ligue 1 – J25
  2. // Angers-Lyon

De l'amour du maillot à Lyon

Si l'amour du maillot en tant que notion générale se perd dans le monde du football, il y a des clubs dans lesquels il symbolise encore quelque chose. Parmi eux, on retrouve bien sur Saint-Étienne et Lens, mais aussi l'Olympique lyonnais, qui souffre pourtant d'un déficit de crédibilité nationale à ce sujet.

Modififié
246 16
Lors de son arrivée à la tête de l'Olympique lyonnais en 1987, c'était son but. C'est désormais une réalité. Jean-Michel Aulas a réussi à faire de l'OL une institution. Ce mot un peu fourre-tout est le nouveau cheval de bataille du président depuis quelques années. Depuis la fin des années fastes, depuis qu'on a commencé à voir le fond du tiroir de la caisse enregistreuse sur la rive gauche du Rhône, on a tout misé sur cette institution, justement. Comme tous les organismes qui partagent ce joli nom, elle doit bien véhiculer des valeurs, cette institution. Il ne s'agit pas simplement de sortir des pépites du centre de formation, de les empiler et de voir si la mayonnaise prend. Et si, parmi les valeurs de l'institution OL, l'amour du maillot était la plus importante. L'hypothèse fera sans doute sourire la France, et surtout les « vrais » clubs historiques un peu pédants, qui moqueront le nouveau riche OL sans histoire. Pourtant, à Lyon, le maillot compte vraiment. Et quiconque ne le mouille pas s'expose à de nombreuses critiques des coéquipiers, des supporters et des dirigeants. Les joueurs peuvent actuellement en témoigner.

Bien avant les titres, le maillot avant tout


Non, l'amour du blason frappé du lion n'est pas né avec les sept titres de l'OL dans les années 2000. Il a toujours été là, même lorsque l'équipe se battait dans le ventre mou de la première division. Il faut dire que – parenthèse brésilienne exceptée – l'OL a toujours fait confiance aux garçons du cru. « Moi, je jouais avec Bruno Génésio, Rémi Garde, Bruno N'Gotty : que des purs Gones » , se souvient Patrice Ferri, qui a porté la tunique rouge et bleu en 1992-1993. « Ils étaient tous capables d'aller très loin pour ce maillot. C'est assez paradoxal. Ce n'est pas ce qu'on connaît de Lyon. C'est un phénomène plus souvent lié à Saint-Étienne, à Marseille. Mais croyez-moi, les Gones ont ça en eux » , poursuit-il. Bien avant cette génération-là, l'OL pouvait déjà compter sur des joueurs fortement attachés au club. Fleury Di Nallo était, par exemple, déjà très ancré dans cet esprit très lyonnais. La nomination de Bruno Génésio au poste d'entraîneur principal il y a quelques semaines s'explique alors logiquement.

Youtube

« Bruno ne supportait pas qu'on ne mouille pas le maillot. Il ne baissait pas les bras et motivait en permanence ses coéquipiers » , se souvient Patrice Ferri. Ce n'est plus à prouver, « Mobylette » a été choisi parce qu'il était au club depuis longtemps, parce qu'il entretient de bonnes relations avec Bernard Lacombe et parce qu'il n'est pas trop demandant niveau salaire. Mais s'il y avait plus que ça ? S'il avait été aussi choisi parce qu'il symbolise un tant soit peu cet amour du maillot lyonnais ? Pas impossible. « Je pense que Lyon veut se construire une histoire 100% lyonnaise. Dans ce cas-là, le choix de Bruno me semble assez logique » , analyse l'ancien défenseur de l'Olympique lyonnais. Le choix de Rémi Garde s'inscrivait dans une logique assez similaire. Et il faut bien reconnaître que l'ancien joueur avait pris son poste au sérieux. Trop, même. Et c'est sans doute ce qui l'a poussé à arrêter. « L'amour de Rémi pour le club l'a transformé. C'est quelqu'un d'assez calme dans la vie de tous les jours, mais quand il était sur le banc de l'OL, il devenait plus agressif, plus soupe au lait. Il voulait gagner pour l'OL » , explique Patrice Ferri.

Même pour les étrangers, le blason compte


« Quand je parlais de ça à Saint-Étienne, on ne me croyait pas forcément. C'est normal en même temps, on n'imagine pas du tout Lyon comme un club où l'amour du maillot peut être si fort » , raconte Patrice Ferri. Ce manque de crédibilité, l'OL l'a sans doute développé dans les années 2000, justement lorsque le club est allé glaner tant de titres avec beaucoup de joueurs étrangers. Pourtant, même ces derniers ont fini par faire une place de choix à l'OL dans leurs cœurs. « Moi, je travaille avec Sonny (Anderson, ndlr) à beIN, et il est très attaché au club et à la ville. Les Brésiliens sont dans l'affectif à 100% et tous ceux qui sont passés à Lyon sont tombés sous le charme de cette ville qui est pourtant assez froide au premier abord. Sonny y vit encore ! » , explique son collègue, Patrice Ferri. Au-delà de Sonny Anderson, impossible de penser à l'esprit gone sans penser à Cris et bien sûr à Juninho.


En ayant retrouvé son label 100% lyonnais, l'OL a renforcé ce côté institution. La deuxième place de l'équipe majoritairement issue du centre de formation la saison passée est un aboutissement incroyable en ce sens. Et la méforme actuelle de l'équipe ne serait pas si gênante si les supporters ne voyaient pas dans l'attitude des joueurs un certain manque de respect vis-à-vis du maillot et du blason. De quoi expliquer, au moins en partie, la très mauvaise greffe de Claudio Beauvue et, bien que la saison ne soit pas terminée, les difficultés de Mathieu Valbuena. Quoi qu’il en soit, les joueurs sont désormais sommés par leurs supporters de retrouver cette hargne et cet amour de la tunique qui caractérisent l'Olympique lyonnais depuis des années désormais.

Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Article vraiment sympa.

Alors que la qualité des articles sur le site a quand même bien baissé depuis quelques temps, tu vas à l'inverse de cette tendance. Merci Gabriel !
Intéressant cet article, mais il te vient pas à l'esprit d'écrire sur d'autres sujets que l'OL Gabriel ?
Pour renforcer l'amour du maillot rien ne vaut un beau tas après un but marqué : https://pymzoubar.wordpress.com/2016/02 … apres-but/
ToxikCheese Niveau : Loisir
Note : 1
et on peut rajouter LISANDRO concernant les étrangers qui ont joué pour l'OL et qui ont vraiment marqué le club récemment.
Et donc c'est par Amour du maillot et de l'OL que la prolongation et les négociations salariales de Lacazette ont duré aussi longtemps?

A Lyon il y a un "amour" de l'institution pour l'ancienne génération (Garde, Génésio, Junhi, Anderson,...) et tout les autres qui sont revenus dans l'organigramme du club, mais chez les jeunes??

Fekir, Lacazette, Ben Arfa je sais pas?

Lyon est un club spécial j'admire le travail d'Aulas, mais des moments on dirait qu'il force le trait pour faire paraitre l'OL pour ce qu'il n'est pas.

Après L'OL est un grand club de L1 oui, populaire oui car il ne laisse pas indifférent mais de là à parler institution je ne sais pas. Il n'y a pas vraiment de club qui mérite ce statut d'institution.
Car aucun club n'a su retrouver un deuxième cycle de vie..

Hormis le PSG même si leur cas est un peu différent. L'ASSE c'est arrêté aux années 80, Nantes après 95, Bordeaux début année 90, OM après l'affaire VA-OM. Et l'OL "galère" a retrouvé un statut depuis le départ de Puel.. Mais semble le club des "grands clubs" du championnats le plus à même à enfin connaitre un 2ème cycle.
Message posté par paranoid
Intéressant cet article, mais il te vient pas à l'esprit d'écrire sur d'autres sujets que l'OL Gabriel ?


T'es dur c'est lui qui fait la série sur les blasons je crois
Article baclé de supporter ( Je rappelle encore que ce gabriel nous appelle les "chiens verts" sur twitter.

Entre la vidéo de Bastos ( ce mec est censé representer l'amour du maillot de l'OL, on blague là ?), les vieux sous-entendus tombant dans la caricature grossière " et surtout les « vrais » clubs historiques un peu pédants, qui moqueront le nouveau riche OL sans histoire.", je vois pas comment cet article peut faire une une.

Autant les articles sur les logos sont géniaux, et grand merci pour ça, autant la main mise de gabriel sur tout ce qui touche la région Rhône-Alpes commence sérieusement à être agaçant.

Le sujet est intéressant, mais pourquoi faut-il avoir pris ce biais "victimisant", récurrent chez l'OL et ses supporters. Complot sur l'arbitrage, complot contre le nouveau stade, et maintenant "une france" qui se moquerait de l'idée que Lyon puisse être une institution qui transmettre l'amour du maillot ?

Pourquoi ces affirmations, à base de phrases courtes? ponctuées, et n'appellant aucunes justifications. C'est comme ça et pas autrement. exemple : "Pourtant à Lyon, le maillot compte vraiment." Bam ! Point barre, vous qui osiez en douter.

Personne, et aucun article, ne doute que l'amour de l'OL et son histoire est née uniquement de la période des années 2000.

Pourquoi ne pas avoir fais simplement un article de fond sur le rapport des jeunes avec l'OL, être allé enquêter sur le terrain, au centre de formation, en région Rhône-alpes justement, pour déceler par exemple où se trouvent les limites géographiques qui font que les jeunes de petits clubs vont s'orienter d'avantage vers le centre de formation de l'OL plutôt que celui de sainté, ou vice-versa. Bref essayer d'aller comprendre un peu plus loin, ce phénomène incontestable de l'excellente qualité de la formation lyonnaise, et son rapport avec les jeunes ( cela date de la période Aulas ?. Pourquoi on ne retrouve pas ça à sainté ? Le rapport de la banlieue lyonnaise avec l'OL, l'impact de la mairie socialiste etc. Bref y'avait quand même de quoi faire ! et je suis pas journaliste !

Bref vois tu, on peut être supporter de sainté, et être pourtant super intéressé par l'histoire et l'organisation de son voisin.
Gabriel Cnudde Niveau : District
Note : 1
Salut DoubleR,

Tout d'abord, merci pour le gentil mot sur la série des blasons. Je m'amuse beaucoup en l'écrivant, et si je peux partager ça avec vous et que ça vous plaît, c'est encore mieux !

Ensuite, je vais essayer de répondre à ton long commentaire dans l'ordre. Entre nos deux clubs, tu le sais, ce n'est pas l'amour fou. Alors parfois, on s'emballe un peu et on utilise des petits noms d'oiseaux, comme je peux le faire sur Twitter. Allez, toi aussi tu dois avoir un petit truc pour les Lyonnais, non ? Même pas une petite insulte qui traîne dans ton coeur de supporter ? Promis, à l'avenir sur Twitter, je vais faire plus attention.

Pour ce qui est de la vidéo, je vais être obligé de me défiler : ce n'est pas moi qui l'ai incorporée à l'article... Et pour le coup je suis assez d'accord avec toi, elle ne sert pas vraiment le propos du papier.

Ensuite, sache que j'ai fait ce papier à partir d'un entretien très sympa avec Patrice Ferri. Puisqu'on est sur le site internet et que les papiers doivent être plus courts que les longs reportages du magazine, je dois choisir des angles assez forts, quitte à ce que ça ne plaise pas à tout le monde. Ici, je suis parti d'un constat partagé avec Patrice Ferri qui est le suivant : il y a à Lyon un certain amour du maillot, un certain attachement au club, alors que, de l'extérieur, ce n'est pas vraiment l'image que renvoie le club. Et même en tant que supporter je le vois bien : l'OL n'a pas bonne presse et ne fait rien pour. Et j'insiste sur ce point parce que je ne voulais justement pas tomber dans la victimisation. C'est apparemment raté, mais je voulais que tu comprennes le cheminement de l'écriture de l'article.

Toutes les idées de reportage que tu donnes ensuite sont très bonnes, et je t'assure que si je pouvais me pencher sur ne serait-ce que la moitié d'entre elles, je le ferrais avec grand plaisir. Malheureusement, je suis à Paris avec trop peu d'opportunités de redescendre en Rhône-Alpes (Auvergne maintenant, attention !)

Et si j'écris majoritairement sur l'OL, c'est que je suis lyonnais et que de ce fait, je connais super bien le club. Mais ça ne veut pas dire que je ne fais que ça ! J'ai écrit sur Sainté des articles qui ont été plutôt bien reçus (je te retrouverai les liens). Seulement, vu ma connaissance de l'ASSE, difficile d'écrire un truc sans avoir peur de dire une bêtise ou de mal interpréter quelque chose...

Quoiqu'il en soit, merci pour ton retour, j'espère que mes quelques éclaircissement pourront adoucir ton point de vue sur le papier !

Bonne lecture sur So Foot, et à bientôt !

PS : je m'excuse d'avance pour les quelques fautes qui doivent traîner par là, mais la journée a été longue.
ThomasDandy Niveau : CFA2
En quoi le fait de dire qu'à part à Lyon, peu de gens semblent croire que l'OL est un club gravé dans le coeur de ses supporters ? Que "l'institution OL" n'est pas qu'un mot mais un vrai "concept" ?
L'OL a bien souvent cette image de club sans âme, un peu à l'instar de Paris, même si c'est dans une moindre mesure. Lorsqu'on pense amour du maillot, supporters fervents on a immédiatement en tête des clubs comme Lens, Saint-Etienne, Marseille.
C'est comme lorsqu'on dit que Monaco est autant chez lui à l'extérieur qu'à Louis II. :)
Je ne pense pas que ce soit victimisant, c'est juste pour montrer que les lyonnais aiment leur club et ainsi introduire aussi le fait que ce qui nous énerve, ce n'est pas tellement le fait qu'une jeune équipe n'ait pas le même rendement que celui qu'elle avait la saison dernière mais que certains joueurs de cette équipe parle d'aller en Angleterre, en Espagne, et qu'on n'a pas l'impression que jouer à l'OL est un rêve pour eux alors que c'est ce qu'on aimerait.
Quand on voit l'attachement pour le club qu'on eu des Sonny, des Lisandro, Juni, Cris, Bastos, des Coupet, Malbranque, Violeau, Caveglia, Govou (je parle que pour ceux de mon époque) qui étaient une classe au dessus (je dis pas que Lacazette deviendra pas un immense joueur attention, mais Coupet c'était quelque-chose par exemple).
C'est pour ça qu'on adore Lopes, il a l'air d'aimer ce club d'amour.
Bref, tout ça pour dire que je ne pense pas que le but de l'article soit de se victimiser ^_^
ThomasDandy Niveau : CFA2
Message posté par ThomasDandy
En quoi le fait de dire qu'à part à Lyon, peu de gens semblent croire que l'OL est un club gravé dans le coeur de ses supporters ? Que "l'institution OL" n'est pas qu'un mot mais un vrai "concept" ?
L'OL a bien souvent cette image de club sans âme, un peu à l'instar de Paris, même si c'est dans une moindre mesure. Lorsqu'on pense amour du maillot, supporters fervents on a immédiatement en tête des clubs comme Lens, Saint-Etienne, Marseille.
C'est comme lorsqu'on dit que Monaco est autant chez lui à l'extérieur qu'à Louis II. :)
Je ne pense pas que ce soit victimisant, c'est juste pour montrer que les lyonnais aiment leur club et ainsi introduire aussi le fait que ce qui nous énerve, ce n'est pas tellement le fait qu'une jeune équipe n'ait pas le même rendement que celui qu'elle avait la saison dernière mais que certains joueurs de cette équipe parle d'aller en Angleterre, en Espagne, et qu'on n'a pas l'impression que jouer à l'OL est un rêve pour eux alors que c'est ce qu'on aimerait.
Quand on voit l'attachement pour le club qu'on eu des Sonny, des Lisandro, Juni, Cris, Bastos, des Coupet, Malbranque, Violeau, Caveglia, Govou (je parle que pour ceux de mon époque) qui étaient une classe au dessus (je dis pas que Lacazette deviendra pas un immense joueur attention, mais Coupet c'était quelque-chose par exemple).
C'est pour ça qu'on adore Lopes, il a l'air d'aimer ce club d'amour.
Bref, tout ça pour dire que je ne pense pas que le but de l'article soit de se victimiser ^_^


J'ai oublié Max Gonalons dans les joueurs actuels. Je pense qu'il aime aussi beaucoup ce maillot et il mérite donc d'être cité.
Bien cool d'avoir ton retour Gabriel, du coup je me sens un peu con d'avoir été agressif dans mon post ( c'est vrai que des fois on a tendance à oublier que c'est po de machines qui écrivent les articles).

Pour les blasons, c'est cool encore une fois de l'avoir pris dans ce sens, et très sincèrement je remettais pas du tout en doute tes compétences de journaliste, je visais plus sur tout ce qui touche à la région. Mais bon je crois avoir compris que tu l'as reçu comme ça ! Quand aux insultes, bon on s'y donne tous entre voisin hein. C'est juste des fois, on sent un peu le manque d'objectivité sur les articles traitant de sainté. Mais bon ils ont qu'à se bouger à l'EJ de sainté pour placer un supporter/journaliste à sofoot hein !

J'insiste vraiment sur ce point là, avoir des retours sur vos articles est vraiment une super chose, merci et encore merci pour ton retour.

Pour ce qui est de l'article, oui victimisation le mot est surement un trop fort, et je reconnais que mon point de vue sur l'histoire de lyon et de l'OL est relativement peu partagé à sainté, et parmi les supporters. Je me souviens d'un derby récent, ou le tifo des gones ( un des rares qui m'ait marqué hahah) parlait de l'histoire de l'OL, avec une phrase ( de mémoire), qui était en gros " nous aussi on a une histoire". Donc j'en déduis que le sentiment doit surement être légitime pour être autant partagé ! Je l'imaginais pas à ce point simplement !

Je pense que retrospectivement ça pourrait aussi nous permettre à sainté de lâcher un peu la pression sur l'histoire et le passé. Le coup de l'achat des poteaux carrés, bon le musée est bien, mais déjà à l'époque j'avais un peu tiqué. Il serait temps de concurrencer l'OL non plus sur le terrain du supporterisme, de l'attachement au maillot et à des valeurs ou à l'histoire de l'institution, mais bien sur le vrai terrain : celui du jeu !
Bon gabriel j'avais fais une très longue réponse, mais vos fichus commetaires ont buggé une fois de plus.... Je suis deçu j'ai perdu tout ce que j'avais écris...

Je peux que synthétiser et te dire un grand grand merci pour ta réponse, et le suivi de ton article. J'ai vraiment apprécié.
Je suis d'accord avec ton message dans l'ensemble mais je souhaiterais tout de même défendre Lacazette.

Non seulement parce qu'il a toujours clamé son amour du club et du maillot et a souvent répété, notamment à des médias qui ne voulaient pas l'entendre, qu'il était très heureux au club et n'avait pas pour intention de le quitter.

Maintenant, l'incroyable et absurde déclaratioin d'Aulas cet été pendant la renégociation de son contrat a mis le feu aux poudres. Alors que Lacazette avait déjà dit 147 fois qu'il resterait et qu'il resignerait. Et des supporters benets ont commencé à le prendre en grippe et le siffler dès août. Donc je comprend que le garçon soit déçu et cogite un peu. Cependant, si par miracle on fini deuxième et qu'il n'a pas d'offre d'un top club anglais, je ne suis pas sûr qu'il signe à Newcastle plutôt que de rester à l'OL.

Et pour revenir sur la nouvelle génération, ils l'ont complètement l'amour du maillot! Des Kalulu, Bahlouli, Lopes, Tolisso et, je me répète, Lacazette le répète suffisament à qui veut bien l'entendre.
Gabriel Cnudde Niveau : District
Note : 1
Ne t'en fais pas, j'ai bien vu la version longue de ta réponse ! C'est bien normal de vous répondre, surtout quand quelque chose vous dérange. C'est grâce à vos remarques que je deviens meilleur d'article en article donc hors de question de vous ignorer.

Bon dimanche et bon match à Bordeaux !
Gab t'as la classe, on a beau t'en mettre plein la gueule tu réponds toujours avec courtoisie et intelligence. Change rien !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
246 16