1. // Euro U19
  2. // Finale
  3. // France-Italie (4-0)

De grands Bleuets remportent leur Euro

Six ans après la promotion 2010 de Griezmann et Lacazette, les Bleus U19 rentrent à la maison avec un Euro dans leur sac. Un trophée remporté haut la main, après une finale très largement maîtrisée, face à des Italiens qui n'avaient pas envie de jouer.

Modififié
11k 43

France 4-0 Italie

Buts : Jean-Kévin Augustin (6e), Ludovic Blas (19e), Lucas Tousart (82e) et Issa Diop (92e) pour la France.

Comme ces publicités clinquantes présentant plein de bonnes nouvelles, et qui annoncent les inconvénients et conditions de l'offre en tout petit, en bas à gauche du panneau, la France pourra donc dire : « On a gagné l'Euro 2016. » La partie « il s'agissait de l'Euro U19  » étant celle qui passe très vite en bas de l'écran pour que personne n'ait le temps de la lire. Et ce soir, pas question d'attendre une prolongation ou une 108e minute pour être délivré par un improbable remplaçant. Dans la chaleur de la Rhein-Neckar-Arena, c'est dès la 6e minute que Jean-Kévin Agustin – vous savez, l'actuelle doublure de Cavani au PSG – y est allé de sa fougue pour montrer la voie à ses coéquipiers. L'affaire d'une passe d'Amine Harit, de deux ou trois mouvements de feu et d'autant de défenseurs italiens dans le vent, le tout conclu par un but de grande classe. En prenant au passage la tête du classement des buteurs, histoire de cumuler les maillots distinctifs. La musique était lancée, la piste chauffée, les Bleus n'avaient plus qu'à enfiler leurs dancing shoes les plus brillantes pour lui emboîter le pas.

Les notes de l'Italie

Roi Blas


Quelques minutes plus tard, c'est l'autre buteur fou de ces Bleus qui ont à peine le permis, Kylian Mbappé, qui était à deux doigts d'en planter un, montrant que les verrous de la défense italienne pouvaient sauter à tout moment. Tant pis pour le but, Mbappé réserve sa classe pour servir parfaitement Clément Michelin, seul sur le côté droit. Plus fin que le bibendum des pneus, le latéral envoie son ballon directement sur la tête de Ludovic Blas, qui terrasse une deuxième fois Alex Meret, le gardien formé à l'Udinese. Ça fait 2-0 en 20 minutes, logique vu l'entame de match impeccable des gars de Ludovic Batelli, qui ne laissent aucune chance d'exister aux Italiens.

Des duels remportés, des touches de 35 mètres de Michelin, des petits ponts de Ludo Blas, un Onguéné qui bétonne derrière, et c'est toute une équipe qui se met à dérouler, en pleine confiance. Les prétendus futurs cadors de la défense italienne, Romagna et Dimarco en tête, subissent, sans qu'aucun des leurs ne se décide à sonner le tocsin. Mbappé et Blas se permettent de nouvelles tentatives, et les Français ont la bonne idée de ne pas sombrer dans la suffisance. Quand les Italiens se sentent pousser des ailes en fin de première mi-temps, c'est Capitaine Tousart qui s'occupe du ménage. Et ses gars peuvent aller se reposer à la mi-temps en commençant à serrer victorieusement les poings dans leurs poches.


L'étape des Champs-Élysées


Ces deux corners italiens coup sur coup dans les dernières minutes de la première période auraient pu être des débuts de dangers, et montrer une amorce de révolte. Ils ne sont que des pétards mouillés, malgré toute la rage mise dans sa frappe du gauche par Minelli. Au retour des vestiaires, les Français squattent toujours le ballon, avec les mêmes vedettes en haut de l'affiche, Harit, Mbappé, Augustin. La reprise est moins intense, sans pour autant que le match ne sombre dans un rythme de sénateurs. Comme chez leurs aînés, les Italiens peinent à trouver un numéro 9 qui fait la différence comme le prouvent les lacunes de Favilli. Côté Bleu, Mbappé puis Augustin tentent de gigantesques coups de pétard depuis l'extérieur de la surface, mais c'est Onguéné, de la tête, qui passe à un cheveu – bouclé et teint en blond en ce qui le concerne – de planter le troisième.

La suite ressemble au spectacle offert par les cyclistes sur les Champs un peu plus tôt : un jubilé, de la gestion, et quelques accélérations nerveuses par intermittence. Meret répond aux Français par des parades pour les posters, car ses collègues se montrent incapables du moindre sursaut d'orgueil. Pour que le chef de bande participe à la fête, un défenseur italien dévie une frappe de Tousart dans son but, puis Issa Diop vient gâcher le trop facile « Et 1, et 2, et 3-0 » en fusillant Meret de la tête dans les arrêts de jeu. Et que ça fait du bien d'entendre un « Ça y est, la France est championne d'Europe » .





Par Alexandre Doskov
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Ça fait plaisir de gagner un titre, même dans les catégories de jeunes !
Note : 2
Rarement vu un match aussi bien géré par une équipe de jeunes. Bravo.
Des bleuets deux crans au dessus techniquement et qui ont tenu physiquement.
Bravo à eux, gros match de ces gosses. Souvent lucides et collectifs, régulièrement incisifs et propres, parfait pour eux !

Après, évidemment, beaucoup d'entre eux resteront en L1-L2 mais Jean-Kévin Augustin est un très beau joueur ainsi que Mbappe devant, qui ont encore tout à prouver. Mais ils ont de solides arguments pour se faire une petite place.
Diop derrière c'est costaud aussi. Les deux latéraux aussi, Maouassa et Michelin qui savent centrer.

Le vrai putain de joueur pour moi dans cette équipe ça reste Amine Harit. Toujours juste, il trouve toutes les passes qu'il tente, et le seul dribble qu'il plante dans le sable c'est à la 88e. J'espère que Girard le fera jouer avec le FNCA, grosse découverte et très beau joueur.
Faudra m'expliquer comment le dernier but peut être accordé à Diop...

Bravo à eux en tout cas, maintenant faut faire pareil avec les grands !
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Merci pour l'article Alex, dommage que tes collègues n'aient pas fait de live.

Donc une victoire nette.

La question qui me reste est : Que vaut Harit ? Est-ce qu'il peut prétendre a un peut de temps de jeu cette année ?
PierreFanFanJoséKarl Niveau : DHR
Bravo !

Rien de plus à dire.

Espérons que ces ptits jeunes aient du temps de jeu cette saison.

Par contre ils ont échoppé de prison ferme les parents Augustins pour avoir appellé leur fils Jean Kevin ?
Très agréablement surpris par cette équipe. Par contre, question: c'est la 1ère fois que je vois jouer Blas. Il en a fait beaucoup des matches énormes comme ça?
Charles K'est bourré Niveau : DHR
C'est une maigre consolation par rapport au "vrai" Euro, mais ça fait plaisir qu'on obtienne se titre.

Nos jeunes étaient nettement supérieur, il n'y a pas eu match, on les a dominé de la tête et des épaules. Même si physiquement on était au-dessus, je trouve que techniquement on ne s'est pas mal débrouillé.

Pour les lyonnais présent sur le site, quelqu'un pourrait me parler de Amine Harit, je ne le connaissais pas du tout et je l'ai trouvé assez intéressant.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Bravo les gars ....

Le plus dur les attend maintenant : passer le cap en pro (là où tu ne joues plus contre des mecs de ton âge mais contre des joueurs plus complets, plus aboutis et qui ont des années d'avance sur toi)
Note : 1
Message posté par PierreFanFanJoséKarl
Bravo !

Rien de plus à dire.

Espérons que ces ptits jeunes aient du temps de jeu cette saison.

Par contre ils ont échoppé de prison ferme les parents Augustins pour avoir appellé leur fils Jean Kevin ?


Écoper je crois, non ? :)

Ouais, bah t'as pas mal de blases dans le genre en L1, Georges-Kévin, Jacques-Aleixys, Jean-Joël, Charles-Edouard, il y aurait une liste à dresser !
Sidney ★ Niveau : CFA2
Note : -1
Pas de débat autour de la physionomie du match, les italiens se sont fait concasser.

Je demeure sceptique sur le potentiel de Jean-Kévin Augustin qui fait l'objet de l'emballement de la presse française. Il semble en avance physiquement par rapport à la moyenne des joueurs de sa catégorie d'âge. Mais techniquement il est somme toute basique et à l'échelle de la Ligue 1 ses qualités athlétiques sont relativement ordinaires.

J'espère pour lui qu'il aura d'une manière ou d'une autre la possibilité d'enchaîner très vite les matches en Ligue 1 pour progresser
Note : 1
Message posté par Charles K'est bourré
C'est une maigre consolation par rapport au "vrai" Euro, mais ça fait plaisir qu'on obtienne se titre.

Nos jeunes étaient nettement supérieur, il n'y a pas eu match, on les a dominé de la tête et des épaules. Même si physiquement on était au-dessus, je trouve que techniquement on ne s'est pas mal débrouillé.

Pour les lyonnais présent sur le site, quelqu'un pourrait me parler de Amine Harit, je ne le connaissais pas du tout et je l'ai trouvé assez intéressant.


Je voudrais bien t'en dire quelque chose mais je pense que les nantais auront plus de facilité à t'en parler!
PierreFanFanJoséKarl Niveau : DHR
Message posté par MetekoO
Écoper je crois, non ? :)

Ouais, bah t'as pas mal de blases dans le genre en L1, Georges-Kévin, Jacques-Aleixys, Jean-Joël, Charles-Edouard, il y aurait une liste à dresser !


Ouais tu as raison pour l'orthographe...

Oui après pour les prénoms composé faut faire la différence entre les blazes

- qui font très cathos versaillais (Charles Edouard...)
- ceux qui sont vraiment des prénoms de blacks (y'avait un Christ Emmanuel dans la compo ce soir)
- ceux qui relèvent du craquage total : Jean Kevin, Paul Bryan, Jacques Alexys, José Karl, Alpha Junior et tout
Pour ceux qui se demanderaient si ces jeunots ont des chances de finir en Bleus dans quelques années, côté italien, on sait déjà que le gardien U19 n'est pas destiné à remplacer Buffon : mon Dieu, quelle passoire...
Charles K'est bourré Niveau : DHR
Message posté par mlkp
Je voudrais bien t'en dire quelque chose mais je pense que les nantais auront plus de facilité à t'en parler!


My bad! Je pensais qu'il était Lyonnais...
En tout cas, c'est un peu le style de joueur que vous formez d'habitude.

Pour le peu que j'ai vu dans ce tournoi, il m'a vraiment l'air au dessus, que ça soit dans la vision de jeu ou la technique. J'aimerais bien le voir en ligue 1, histoire de voir ce qu'il donne fasse à des joueurs plus "durs sur l'homme".

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
11k 43