En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

De Farnolle à Nivet, la Ligue 2 en folie

Vingt-deux buts en huit matchs, dont sept dans le dernier quart d'heure et trois dans les arrêts de jeu. Reims qui marque le pas devant, Auxerre et le Red Star qui restent scotchés en bas. La Ligue 2 fait péter le suspense à l'amorce du sprint final.

Modififié

Laval 1-1 AC Ajaccio

Buts : Coutadeur (20e) pour Laval // Madri (22e) pour Ajaccio

De Lorient à Laval, Mathieu Coutadeur porte toujours aussi bien l'orange. Et n'a rien perdu de sa superbe frappe, qui termine dans la lucarne de Mandanda pour l'ouverture du score. Une joie rapide comme la carrière internationale de l'ancien Monégasque, puisque Lionel Cappone boxe le ballon sur le dos de son défenseur, ce qui remet en jeu un Madri qui n'en demandait pas tant pour conclure. Laval pousse, mais n'arrive pas à effriter la muraille Mandanda. Résultat, les Mayennais restent bons derniers.


Tours 3-1 Red Star

Buts : Miguel (3e), Diarra (29e), Bouanga (90e+4) pour Tours // Keita (37e) pour le Red Star

Match de la peur au stade de la Vallée du Cher entre 16e et 17e. Une peur qui excite les Tourangeaux, premiers buteurs de la soirée par Miguel qui trompe un Lembet mal payé de son bel arrêt l'instant d'avant. Le gardien est moins inspiré dans son placement à la demi-heure de jeu et ne peut que constater les dégâts quand Diarra arme de loin. Le constat s'impose pour Ngamukol en plateau sur beIN Sports, le Red Star « a mal débuté le début de match » . Mais Keita relance son équipe d'une bonne tête-de-là-où-vient-le-ballon chère aux entraîneurs. Un Red Star en mode flèche rouge ? Un peu trop pour Demel, coupable d'une faute sur Bergougnoux qui vaut un deuxième jaune et un retour anticipé aux vestiaires, avant l'heure de jeu. Et comme Bouanga vient inscrire son onzième but de la saison dans les arrêts de jeu, c'est Tours qui respire et le Red Star qui transpire.


Niort 1-0 Auxerre

But : Dona Ndoh (90e+3) pour Niort

Pour Niort, 9e, le championnat est terminé. Mais Auxerre ? À la lutte pour le maintien, les Bourguignons devraient être morts de faim à l'heure d'entrer sur la pelouse de René-Gaillard. Sauf que la première période est plus propice à la sieste digestive qu'à l'apéro au chablis frais et festif. En seconde période, les Auxerrois finissent par se réveiller doucement. Quelques actions pour lever un sourcil, mais pas de quoi se mettre debout sur son lit. Un lit de malade que les Auxerrois devront faire attention à ne pas quitter pour le cercueil. Oui, car avec le passage fatal de Dona Ndoh dans les arrêts de jeu, Auxerre reste encore et toujours relégable.


GFC Ajaccio 2-3 Bourg-en-Bresse Péronnas

Buts : Benrahma (5e, 89e) pour le Gazélec // Hoggas (75 e), Boussaha (78e), Heinry (90e+3) pour Bourg

À gauche, Court s'envole seul, regarde tranquillement au centre. En retrait dans la surface, Benrahma n'a même pas à se défaire d'un marquage inexistant. Oui, les Burgiens ne sont pas encore sortis des vestiaires qu'ils sont déjà menés 1-0. Sympa, Benrahma manque le break dans la minute suivante et laisse une chance aux invités de se rattraper de leur retard. Ses coéquipiers aussi, jusqu'à Elana qui repousse mal une frappe sur Hoggas, à la conclusion. Jusqu'à Diedhiou, qui perd le ballon derrière et se fait punir par Boussaha. Alors Benrahma décide de prendre les choses en main : un débordement le long de la ligne, à gauche, et une frappe sans angle pour l'égalisation. Hop, un bisou à maman, des points partagés, la main sur le ventre mou, et tout le monde va passer un bon petit week-end ? Bah non. Parce que les Burgiens ne sont toujours pas disposés à défendre. Heinry a le temps de contrôler dans la surface, de se retourner et d'armer pour ramasser les trois points dans les arrêts de jeu.


Le Havre 1-1 Reims

Buts : Gimbert (17e) pour Le Havre // Chavarría (79e) pour Reims

Reims veut monter. Mais Reims reste sur une défaite contre Lens et s'en va jouer dans un stade Océane où il n'a jamais gagné. Et Reims va tomber sur un Farnolle en feu dans les bois havrais, quand ce n'est pas sur la barre pour ce délicieux coup franc de Diego juste avant de rentrer aux vestiaires. À ce moment, Le Havre mène au score grâce à Gimbert, qui reprend de la tête un corner consécutif à un super arrêt de Carrasso et qui a désormais marqué les trois derniers buts du HAC. Mais les Rémois poussent, de plus en plus fort, jusqu'à faire céder leurs hôtes. Chavarría vient glisser au ras du poteau un ballon qu'avait encore détourné Farnolle. Un but qui risque de compter à la fin du bal.


Nîmes 1-0 Valenciennes

But : Ripart (27e) pour Nîmes

En attendant les Chinois, Valenciennes doit se farcir les Nîmois. Sauf que les Crocodiles préfèrent croquer que se retrouver avec un bouquet garni dans le fondement. Les Nîmois dominent sans partage leurs visiteurs, domination validée sur corner, d'une reprise de volée plat-du-pied-premier-poteau imparable de Ripart. Valenciennes va tenter (un peu) de se révolter. Sans succès : avec cinq points d'avance sur le premier relégable, les Nordistes n'arrivent pas à s'élever au-dessus de la lutte pour le maintien.



Amiens 0-1 Clermont

But : Thiam (75e) pour Clermont

Avec sa Licorne, Amiens veut aller chercher la Ligue 1. Alors Junior Tallo déborde, mais personne n'est là pour conclure. Alors Kamara est servi seul face au but vide, mais il parvient inexplicablement à ne pas attraper le cadre. Un manque de réussite bientôt complété par un handicap de bourrin, quand Ndombele ramasse son deuxième jaune trois minutes après le retour des vestiaires. Fondamentalement, ça ne change pas grand-chose dans le jeu : les Amiénois veulent la victoire, emmenés par un Junior Tallo de gala. Forcément, le scénario est prévisible : une glissade, un contre, et une belle frappe de Thiam pour conclure.


Troyes 4-2 Orléans

Buts : Dingomé (3e), Azamoum (38e), Niane (40e), Ben Saada (41e) pour Troyes // Nabab (56e), Bouby (68e) pour Orléans

La Ligue 2 où le plaisir de voir jouer Benjamin Nivet semaine après semaine. S'il n'est pour rien sur le premier but de Dingomé, au rebond sur corner, le maestro va ensuite entrer en scène. Première, une passe dans l'intervalle pour lancer Darbion qui remet instantanément sur Azamoum à la finition. Deuxième, talonnade pour permettre à Niane d'envoyer un sol-air téléguidé, et bien brossé, dans la lucarne de Sissoko. Troisième, passe en retrait devant le gardien pour Ben Saada qui n'a plus qu'à conclure. L'artiste a joué pour sa 600e en pro, 4-0 à la mi-temps. Rideau ? Pas exactement. Orléans va y croire à la catalane, de deux jolies reprises de volée, l'une de Nabab, l'autre de Bouby. Sauf que 1+1=2 et 2<4. En d'autres termes, insuffisant. Pour Troyes en revanche, la Ligue 1 est plus que jamais dans le viseur.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 21 minutes 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 2 il y a 1 heure Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger
    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 35 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
    À lire ensuite
    Guingamp enfonce Nancy