1. //
  2. //
  3. // Interview de Cristian Flores

De champion du monde U17 à conseiller financier

En 2005, le Mexicain Cristian Flores est sacré champion du monde U17, en compagnie de Giovani dos Santos et Carlos Vela. Huit ans plus tard, l'ex-gardien de 25 ans a déjà pris sa retraite, et officie comme entraîneur-adjoint des Estudiantes Tecos, après avoir travaillé dans une compagnie d'assurances. Il revient sur son parcours accidenté.

Modififié
En 2005, une bande d'ados mexicains se rend au Pérou, dans l'indifférence générale, pour disputer la Coupe du Monde U17. Les sélections de jeunes aztèques n'ont jusqu'alors jamais véritablement brillé lors des tournois internationaux, et les médias locaux ne vont commencer à s'intéresser à Giovani, Vela et consorts qu'une fois l'obstacle de la phase de poules passé. Le 2 octobre 2005, El Tri version moins de 17 fait exulter le Mexique en écrasant le Brésil en finale (3-0). L’événement est majeur : il s'agit du premier titre mondial pour le football aztèque. Ces jeunes hommes inconnus quelques semaines auparavant deviennent subitement des héros nationaux, des pionniers qui ont montré la voie à un football national trop complexé. Un avenir radieux leur est alors promis. Huit ans plus tard, le bilan de cette génération rappelle qu'un titre de champion du monde U17 n'a rien d'une antichambre du succès, pour le Mexique comme pour les autres. Pour quelques réussites, beaucoup de carrières médiocres et de joueurs tombés dans l'oubli. Ainsi, à l'exception des « européens » Giovani, Vela et Moreno (Espanyol), la plupart des champions du monde 2005 évoluent en deuxième division ou sur les bancs de l'élite mexicaine. L'un d'eux a même arrêté sa carrière. Il s'agit de Cristian Flores, fils du formateur mexicain et éphémère sélectionneur d'El Tri, Efrain Flores. On le retrouve au sein des installations des Estudiantes Tecos de Guadalajara, club de Liga de Ascenso (D2), détenu en partie par Carlos Slim, l'homme considéré comme le plus riche du monde.

Cristian, on vient de célébrer les huit ans de votre sacre. Aujourd'hui, quel souvenir en gardes-tu ?
Ce fut avant tout une histoire de potes. Le mental était notre grande force. Le sélectionneur, Chucho Ramirez, était parvenu à créer une grande union au sein du groupe. Notre préparation avait vraiment été exigeante. Pendant deux mois, on s'entraînait trois fois par jour. Cette année encore, notre ex-sélectionneur nous a envoyé un mail collectif à l'occasion de l'anniversaire de notre titre. J'ai répondu à mes ex-coéquipiers que je les admirais beaucoup pour être parvenus à rester dans le circuit. Faire carrière dans le football, ça n'a rien de facile.

Dans quel état d'esprit étais-tu revenu au Mexique en 2005 ?
Je me sentais épanoui. Même si je n'ai pas joué une minute lors du Mondial, j'avais participé à cette grande première pour le football mexicain. Quand je suis revenu, ma famille pleurait de joie. Tu te sens fort. Dans l'euphorie du moment, on pensait même pouvoir changer la mentalité de tous les Mexicains, de nos coéquipiers. Mais au final, on était des gamins de 17 ans, que voulais-tu qu'on dise à nos aînés ? Enfin, la mentalité du footballeur mexicain a tout de même évolué. Les U17 ont à nouveau été champions en 2011, et aujourd'hui, ils sont en quarts de finale.

« 240 euros par mois »

Dans la foulée de ce titre, comment envisagiez-vous votre avenir professionnel ?
Franchement, on pensait qu'on se distinguerait davantage. On pensait aussi que nos clubs allaient nous appuyer, miser sur nous. Pour ma part, ce ne fut pas du tout le cas, bien au contraire. Certains dirigeants avaient une dent contre mon père qui avait dirigé le centre de formation de l'Atlas, et j'en ai subi les conséquences. J'étais titulaire depuis les moins de 15, et au retour du Mondial, les dirigeants m'ont proposé un contrat indécent : un engagement de cinq ans à 4000 pesos mensuels (240 euros !). J'ai refusé. Ils m'ont alors dit qu'ils me le feraient payer, que je ne retrouverais jamais un club. Ce ne fut pas le cas, mais ce fut vraiment douloureux de partir de l'Atlas dans ces circonstances. J'y jouais depuis mes 6 ans.

Quelle tournure prend alors ta carrière ?
Ce fut mouvementé. Tout d'abord, j'ai été transféré aux Tecos, où je suis aujourd'hui deuxième adjoint de l'entraîneur. Je jouais pour la filiale, qui évoluait alors en deuxième division. Je n'étais pas titulaire. A 20 ans, je rejoins un autre club de deuxième division, Hermosillo. Ce fut dur : on n'était pas payés, la logistique des déplacements était lamentable, et les repas étaient indignes. Enfin, au milieu de cet enfer, je finis par recevoir une offre des Jaguares Chiapas (première division, ndlr), que j'accepte avec enthousiasme. Je commence la saison comme troisième gardien, mais dès la quatrième journée du tournoi Clausura 2010, je me retrouve sur le banc. Le gardien titulaire, Oscar Perez (nda : gardien d'El Tri lors des Coupe du Monde 2002 et 2010) se blesse. Il reste trois à quatre minutes au sol, mais il finit par se relever. S'il avait cédé sa place, ma trajectoire aurait peut-être été distincte. De manière plus générale, j'ai un peu manqué de réussite lors de ma carrière. Je n'ai jamais joué un match de première division.

Quand décides-tu exactement de mettre fin à ta carrière de joueur ?
En fait, après les Jaguares, on m'envoie à La Piedad, en deuxième division. Ce fut sans doute le meilleur moment de ma carrière. J'étais titulaire, ça se passait très bien, mais tout d'un coup on n'a plus été payés, comme ça arrive souvent en deuxième division, je suis donc parti. A ce moment-là, je suis recruté par Pachuca. Le gardien et international colombien Miguel Calero (nda : décédé en décembre 2012), qui venait de prendre sa retraite, me sollicite pour devenir son adjoint comme entraîneur des gardiens. J'admirais énormément Miguel et je décide alors d'en finir avec ma carrière de joueur, à 23 ans. L'expérience fut éphémère, car j'apprends quelques semaines plus tard qu'une équipe de deuxième division, les Dorados Culiacan (nda : Guardiola y a terminé sa carrière) s'intéresse à moi. Je ne parviens pas à résister à l'appel, mais le jour où doit se faire la transaction, tout capote ... J'étais écœuré, j'ai alors décidé de m'éloigner du football et j'ai accepté l'offre d'un ami de venir travailler dans sa compagnie d'assurance.

Comment t'es-tu adapté à la vie de bureau ?
Au début, ce fut extrêmement dur. J'étais conseiller financier, j'avais poursuivi des études en administration d'entreprise, mais je n'avais encore jamais été enfermé dans un bureau. J'avais envie de sortir, de partir m'entraîner, mais je suis quelqu'un de tenace, et j'ai rapidement accepté ma nouvelle condition. Au final, j'ai reçu diverses récompenses pour la qualité de mon travail : des primes de vente, de ponctualité. Là je me suis rendu compte que je pouvais gagner ma vie autrement que balle au pied et j'étais heureux. J'ai travaillé pour cette compagnie pendant huit mois, avant de recevoir une offre des Tecos à la fin 2012 pour rejoindre le staff technique. Je n'y ai pas pensé à deux fois. Le foot reste ma passion, alors si je peux en vivre ...

« Dur de ne pas péter les plombs »

Pour revenir à 2005, en quoi ton quotidien a changé après le titre de champion du monde ?
Déjà, tu reçois des invitations en permanence : des fêtes, des interviews. Personnellement, j'ai essayé d'éviter les mauvaises fréquentations. A chaque invitation que je recevais, je me demandais ce qu'on attendait de moi. Si l'idée, c'était de m'exhiber dans une fête comme un trophée, pour se vanter d'avoir un ami champion du monde, j'évitais.

Pris dans ce tourbillon, as-tu quelque peu perdu le contact avec la réalité ?
Oui. Faut être honnête. Et personnellement j'ai sans doute beaucoup moins pété les plombs que d'autres car j'ai la chance d'avoir une famille consciente de ce que pouvait charrier un tel succès. Mes parents me rappelaient que j'avais atteint un objectif, mais qu'il me restait encore bien d'autres étapes à franchir avant de m'installer comme joueur professionnel. Franchement, si tu ne sais pas gérer ton nouveau statut, ta carrière peut s'effondrer. Beaucoup de mes ex-coéquipiers de la sélection sont aujourd'hui en deuxième division ou ne parviennent pas à s'imposer en première.

Giovani Dos Santos et Carlos Vela étaient les deux stars de cette sélection. Ils ont tardé à s'imposer en Europe ...
Je ne crois pas qu'ils aient été déstabilisés par ce titre. Giovani était mon pote. On était compagnons de chambrée. Bon, aujourd'hui, il est dans une autre dimension, mais je suis sûr que si l'on se croise, on passera un très bon moment. Au Mexique, il pourrait y avoir des milliers des joueurs comme Giovani et Vela, mais il faut que le joueur mexicain se convainque lui-même qu'il peut atteindre ce niveau, faire comme Vela et partir à 16 ans en Europe. Ici, un joueur de première division est très bien payé, cela peut donc se révéler risqué de tenter sa chance en Europe.

Au final, dirais-tu que ce titre de champion du monde t'a davantage porté préjudice qu'aidé ?
Oui. Car, quand tu es champion du monde, on pense que tu es un crack, que ton passage dans un club mexicain n'est qu'une étape, que tu vises bien plus haut. Ce n'est pas forcément facile à assumer dans un vestiaire. Enfin, aujourd'hui, même si je ne joue plus, beaucoup aimeraient se trouver à ma place.

Aujourd'hui, te rappelle-t-on encore souvent ton statut de champion du monde ?
Ça arrive fréquemment, mais si je me garde personnellement de le rappeler, sauf si on ne m'interroge sur le sujet. En général, les gens sont contents de côtoyer un champion du monde. Certains te demandent si tu connais Carlos Vela ou Giovani Dos Santos... Aujourd'hui encore, je peux recevoir des traitements de faveur grâce à ce titre.

En 2011, le Mexique U17 a remporté la Coupe du Monde à nouveau. Quels conseils donnerais-tu à cette génération ?
Ne pas perdre le contact avec la réalité, se rappeler que ton objectif principal est de devenir professionnel, que ce titre n'est qu'une étape. Il faut travailler dur au jour le jour, ne jamais renoncer. A Pachuca, j'ai connu deux champions du monde : Marco Bueno et Julio Gomez (nda : Ballon d'Or du Mondial 2011, Gomez s'est emporté contre son club où il ne joue jamais, la semaine dernière sur Twitter). Julio a un caractère fort, compliqué, mais il ne faut pas qu'il désespère. L'opportunité finira par se présenter. Mais le jour où elle arrive, il faut que tu sois préparé, sinon tu ne vas pas la saisir.

Propos recueillis par Thomas Goubin, à Guadalajara
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Ça c'est le genre d'interview qui me botte, merci SoFoot !
Toujours intéressant de voir comment ont évolué certains jeunes champions du monde à qui ont devinait un avenir radieux.
Maître Kanter Niveau : DHR
excellente interview, ça sort des sentiers battus

après il faut pas se leurrer : en U17, il est impossible de savoir qui va percer ou pas, et la plupart feront même pas de carrière (cf nos champions du monde 2011). Même quand tu regardes la finale de Gambardella, t'as des erreurs grossières, tu vois bien le fossé avec le haut niveau (que seuls 1 ou 2 joueurs de chaque équipe finiront par cotoyer). Tu peux vite te monter la tête pour rien

en U19 ou U20 tu y vois un peu plus clair, mais même là y a rien de sûr : dans nos champions d'Europe U19 2010, ceux qui s'en sont le mieux tiré sont Grenier, Lacazette et Griezmann, alors que les plus forts et les plus attendus pour la suite étaient Kakuta, Sunu, Tafer et Fofana
Maître Kanter Niveau : DHR
*je parlais de 2001 bien sûr, génération Le Tallec / Sinama Pongolle
nononoway Niveau : CFA
Note : 3
Une vraie interview "So Foot", ça faisait longtemps et ça fait plaisir.
Très intéressant comme toujours avec les trajectoires atypiques.
Et puis j'imagine la tête du type quand il a su qu'un magazine français voulait l'interviewer, 8 ans après le titre. Ca devait être mémorable ! Et ça a dû le toucher.
il y a 2 heures Des clubs de Ligue 1 punis pour des tribunes vides ? 20
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 16:29 Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 17 Hier à 14:21 Lampard entraîneur d'Oxford United ? 2 Hier à 10:32 Le superbe but d'Independiente 4 Hier à 08:40 Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 Hier à 08:35 Des matchs de C1 sur Facebook 11
mardi 27 juin Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 15 mardi 27 juin Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 mardi 27 juin Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 43 mardi 27 juin Stéphane Paille est décédé 37 mardi 27 juin La Ligue des champions reprend ce soir ! 27 mardi 27 juin Lugano prolonge à São Paulo 5 mardi 27 juin Falcao s'essaye au baseball 3 mardi 27 juin Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 60 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20