En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Les restes du monde
  2. // Maghreb

De Casa à Tunis via Alger

Cette semaine, traversons la Méditerranée pour une étape au Maghreb, avec les championnats marocain, algérien et tunisien au programme, à mi-saison.

Modififié
Maroc – Botola

Le Maghreb Fès s'est hissé en tête pour la première fois de la saison, grâce à la belle victoire 3-0 décrochée dimanche soir lors du derby face au Wydad. Invaincu en championnat depuis août, le MAS peut légitimement prétendre décrocher en fin de saison son premier titre depuis 1985. Il faudra néanmoins compter avec l'OC Khourribga, nouvelle place forte du football marocain depuis quelques années et qui avait surpris tout son monde en 2007, dominant largement les débats. Rétrogradé à la seconde place après deux résultats nuls lors des deux dernières journées, le club des mineurs va affronter le Raja à domicile samedi, avant une trêve d'un mois et un nouveau duel au sommet face au Maghreb Fès.

Club le plus puissant et le plus populaire du Maroc, le Raja Casablanca suit à la troisième place, malgré un parcours chaotique (récentes défaites face au rival Wydad et plus récemment face à l'Olympic Safi). Le match de samedi face à Khourrigba est important pour espérer recoller au classement, alors qu'il se murmure qu'Omar Najdi, un élément majeur du secteur offensif des Aigles Verts, serait actuellement pisté par des recruteurs de Ligue 1. Suit ensuite l'Olympic Safi, qui possède le même nombre de points que le Raja, puis deux points derrière on retrouve le Wydad Casablanca. Le champion en titre est entraîné par le technicien franco-italien Diego Garzitto, qui doit composer avec une équipe en manque de confiance (série de quatre matchs sans victoire depuis celle acquise lors du derby début décembre).

Algérie – D1 Nedjma

L'élite algérienne compte également un surprenant leader, l'ASO Chlef, qui a accru son avance en tête en dominant l'ES Chétif, son dauphin, lors de la dernière journée disputée le 24 décembre. Vice-champion en 2008, l'ASO compte désormais quatre points de plus que l'équipe des hauts-plateaux, qui peut néanmoins ambitionner de prendre la tête avec encore deux matchs en retard à disputer. La défaite de vendredi met fin à une série d'invincibilité qui durait depuis la mi-octobre. Vice-champion la saison passée, le club du fameux gardien Faouzi Chaouchi (écarté de la sélection depuis la Coupe du monde) a récemment perdu son entraîneur, Gianni Solinas, démissionnaire. Moussa Saïb pourrait le remplacer. A la troisième place, on retrouve le MC Oran, dont les derniers grands moments de gloires remontent au début des années quatre-vingt-dix, à l'époque d'Abdelhafid Tasfaout. Le Mouloudia s'appuie cette saison sur une défense réputée solide.

Vient ensuite un étonnant promu, le MC Saïda. Plus loin, en huitième position, la JS Kabylie est en mauvaise posture. Demi-finalistes de la C1 face au TP Mazembe en octobre, les Canaris sont dans une sale passe et ont également perdu leur entraîneur, le Suisse Alain Geiger. La récente victoire face à l'USM Alger fait du bien, dans un contexte difficile, alourdi encore plus par le probable prochain départ du meilleur buteur Mohamed Aoudia pour le club de Zamalek en Egypte. Plus mal encore, le MC Alger se retrouve à l'avant-dernière place au classement. Mais le champion en titre compte quatre matchs de retard et peut donc assez rapidement basculer dans la première moitié du classement. C'est souhaitable pour les supporters, particulièrement nerveux ces derniers temps.


Tunisie – CLP 1

Deux formations se détachent à mi-championnat : l'Espérance Tunis (32 points) et l'Etoile du Sahel (28). Les Sangs et Or de la capitale, tenants du titre, sont les grands favoris à leur propre succession. Récents finaliste de la C1, ils comptent dans leur rang un atout offensif de poids, l'international nigérian Michael Enemaro, ainsi qu'une palanquée d'internationaux prometteurs (Khaled Korbi, Majdi Traoui, Saber Khelifa, proche d'Evian TG). Un nouvel entraîneur vient de signer pour redémarrer l'année 2011 : Nabil Maâloul, ancien adjoint de Roger Lemerre en sélection. L'Etoile du Sahel peut aussi compter sur un effectif très solide, d'où se détache le Brésilien Danilo Bueno, le néo-international Ahmed Akaichi, le gardien Aymen Mathlouthi ou encore les vieux Adel Chedli et Santos. Le club de Sousse va néanmoins devoir composer avec le départ de Mohamed Nafka, pièce maîtresse du milieu de terrain en partance pour le FC Zürich. A la troisième place, on retrouve l'étonnant Stade Tunisien, entraîné par le Français Patrick Liewig, puis le CS Sfaxien, qui vient de virer Pierre Lechantre, et le Club Africain, qui n'avait mis que trois journées pour sacquer François Bracci cet été. A la dernière place se trouve l'Olympique Beja, vainqueur 2010 de la coupe nationale.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Et si Barton était bon ?