Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Man. City (0-1)

De Bruyne se paye Chelsea

Dans une rencontre marquée par sa dimension tactique, Manchester City est allé chercher la victoire sur le terrain de Chelsea. Kevin De Bruyne, seul buteur, a su concrétiser la domination de son équipe grâce à une belle inspiration.

Modififié

Chelsea 0-1 Manchester City

But : De Bruyne (67e)

La frontière entre un bon joueur et un grand joueur est parfois obscure. Et l'on dit souvent que le second se distingue du premier par sa capacité à marquer de son empreinte un grand rendez-vous par la seule grâce de son talent. Si cette dernière affirmation est vraie, Kevin De Bruyne fait indéniablement partie de la catégorie des top players. Pour le prouver, il suffit de s'arrêter sur la 67e du Chelsea-Manchester City de ce samedi. En quelques secondes, le milieu a renversé la rencontre qui promettait de s'arrêter sur un score vierge : à l'origine d'un une-deux, le rouquin aux pieds d'or utilise son arme de prédilection, à savoir son membre inférieur gauche, pour atteindre la cible finale. Et pour faire gagner son équipe, qui avait disputé le même genre de partie la saison dernière tout en s'inclinant (1-3).

City ne change rien, Chelsea le craint

Face aux gros bras de Guardiola, Conte la joue petit musclé avec un onze assez défensif : Azpilicueta prend le couloir droit à la place de Moses, et Fàbregas est préféré à Pedro ou Willian. En face, City joue l'offensive, multiplie les passes et garde la balle, comme d'habitude. Sans oublier le gros pressing, histoire de gêner des Blues qui s'obligent à relancer court. Conséquence : Courtois est très proche de la boulette devant Jesus. Morata, lui, tente de se débrouiller tout seul dans le camp adverse et parvient à se créer quelques situations chaudes (avec, quand même, l'aide d'Hazard). Manque de bol : l'Espagnol se blesse et doit laisser sa place à... Willian, plutôt que Michy. À croire que Chelsea joue le nul. Mais paradoxalement, c'est City qui optimise le mieux ses contre-attaques et ses coups de pied arrêtés. Sans toutefois faire la différence décisive, la faute à un Courtois impeccable sur sa ligne.

La clé KDB

Le football de Manchester est travaillé pour gagner, celui de Chelsea pour faire déjouer. Dans ce contexte, comment s'étonner de voir City dominer dans une rencontre puant le 0-0 ? Mais malgré un Silva taille patron et des vagues régulières sur les cages de Courtois, les Sky Blues ont d'immenses difficultés à bouger le bloc bleu foncé. Surtout, ils savent pertinemment que ce Londres-là peut ouvrir le score sur une demi-opportunité. Alors, personne ne s'enflamme. Personne ne s'emballe. Et personne ne se laisse aller à des risques inutiles. Après tout, le point du nul n'est une mauvaise affaire pour personne, les Mancuniens et les Blues restant respectivement à deux et cinq unités de United, le leader qui n'a pas encore rencontré de concurrents directs. Sauf que De Bruyne n'est pas de cet avis. Peu après l'heure de jeu, le Belge envoie une merveille de frappe dans les filets de Stamford Bridge. Pas immérité, en vérité. Avec un KDB de ce niveau, Manchester City, qui a bien grandi et qui reprend la tête de la Premier League, est supérieur cette saison, et Chelsea n'a d'autres choix que de s'en accommoder.


Chelsea FC (3-4-3) : Courtois – Rüdiger, Christensen, Cahill – Azpilicueta, Kanté, Bakayoko (Batshuayi, 72e), Alonso – Hazard (Pedro, 72e), Fàbregas, Morata (Willian, 35e)

Manchester City (4-3-3) : Ederson – Walker, Stones, Otamendi, Delph – Fernandinho, De Bruyne (Danilo, 89e), D. Silva (B. Silva, 76e) – Sané (Gündoğan, 85e), Sterling, Jesus


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 9 il y a 1 heure River Plate devrait quitter El Monumental 1
    il y a 2 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 23
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9
    À lire ensuite
    Les notes de Paris