1. // Les restes du monde

De Beckham à Mamadou Niang…

… en passant par la finale 100 % maghrébine de la C1 de la CAF, Jean-Alain Boumsong, Sebastián Leto, Charles Itandje, Felipe Melo, Ricardo Quaresma, Samuel Eto’o, Lacina Traoré, Seydou Doumbia, Kader Keita et Nadir Belhadj, c’est le tour du monde de l’actu football d’en bas en 5 701 signes. Espaces compris.

0 3
États-Unis – Major League Soccer

Débarrassé en demies des New York Red Bulls de Thierry Henry, L.A Galaxy s’est défait plus difficilement d’un Real Salt Lake accrocheur, lors d’une finale de conférence disputée en un seul match. Les trois stars de la franchise californienne se sont distinguées, Donovan ouvrant le score sur pénalty, Beckham offrant le second but d’une belle passe décisive et Robbie Keane clôturant la marque d’un joli numéro de soliste, pour un score final de 3 buts à 1. Déception à l’Est pour le Sporting Kansas City, en tête de la saison régulière et qui s’incline à domicile face à Houston Dynamo par 2 buts à 0. Le défenseur français Aurélien Collin, auteur d’une saison encourageante dans le Missouri, ne sera donc pas de la super finale de la MLS 2011, qui aura lieu dimanche 20 novembre au Home Depot Center de Carson, en banlieue de Los Angeles. A domicile, L.A Galaxy part largement favori, d’autant que la franchise texane sera privée de son meilleur joueur, Brad Davies, sur blessure.

Afrique – Ligue des champions de la CAF

La finale aller entre le Wydad Casablanca et l’Espérance de Tunis s’est déroulée dimanche au Maroc dans une ambiance de feu, avec un splendide tifo célébrant l’entrée des joueurs sur la pelouse. Partant légèrement favoris lors de cette double confrontation 100 % maghrébine, les Sang & Or de Tunis ont tenu le choc, réussissant à obtenir le nul 0-0. Il ne reste plus qu’à s’imposer dimanche à domicile pour conquérir un deuxième sacre continental, après celui de 1994. Attention néanmoins au précédent lors de l’édition 1999, contre l’autre club de Casablanca, le Raja, qui l’avait finalement emporté avec pareil scénario aux tirs au but, après 90 minutes + 120 minutes sans but. Le Wydad attend de son côté le titre depuis 1992.

Grèce – Super league

La saison 2011-2012 a débuté dans l’agitation, après un été marqué par les scandales. Conséquence la plus visible : le championnat se déroule exceptionnellement à 14 au lieu de 16, deux équipes exclues dans la précipitation n’ayant pas été remplacées. Difficile par conséquent d’y voir clair, avec pour certains clubs jusqu’à deux matchs de retard par rapport à la normale. C’est le cas des favoris, le Panathinaïkos et l’Olympiakos, qui s’en tirent néanmoins bien en assurant la tête du classement, respectivement en première et seconde positions. Le Pana de Jean-Alain Boumsong s’est trouvé un buteur, en la personne de Sebastián Leto. L’Argentin a marqué à chaque journée, dont trois doublés, affichant déjà 10 buts au compteur. Chez le rival rouge et blanc, on mise beaucoup sur une forte colonie de joueurs francophones : François Modesto, Jean II Makoun, Djamel Abdoun, Rafik Djebbour et Kevin Mirallas. Atromitos surprend à la troisième place, grâce notamment à la défense la plus hermétique du championnat. Une défense drivée dans les buts par… Charles Itandje. A peine croyable. L’AEK Athènes se classe pour l’instant 4e, le PAOK est 7e.

Turquie – Süper Lig

Le voisin turc a aussi dû composer avec une intersaison compliquée. Fenerbahçe, passé tout proche d’une relégation administrative et exclu de la C1, occupe actuellement la tête du classement, malgré une première défaite concédée vendredi dernier sur la pelouse de Sivasspor. Trabzonspor en profite et recolle à deux unités, grâce aux 13 buts en 10 journées inscrits par l’international Burak Yilmaz. Troisième, Galatasaray possède l’effectif le plus tape à l’œil (Muslera, Ujfaluši, Felipe Melo, Riera, Eboué, Baroš, Elmander), tandis que le Besiktas mise sur un groupe très lusophone (Carvalhal entraîneur, Quaresma capitaine, entre autres). Des prétendants au titre, seul Bursaspor, en deuxième partie de tableau, semble largué.

Russie – Premier League

La première partie de la saison de transition en Russie s’est achevée le weekend dernier. La reprise aura lieu le 18 mars prochain en petit comité, à 8 au lieu de 16, avec des compteurs remis à zéro. Une aubaine pour l’Anzhi Makhachkala d’Eto’o et Roberto Carlos – entre autres… -, dernier qualifié, qui va pouvoir continuer à dépenser cet hiver pour tenter de combler son retard de niveau sur les équipes de tête. En première position on retrouve le Zénith, champion en titre, qui termine devant la meute de clubs moscovites, dans l’ordre le CSKA, le Dinamo, le Spartak et le Lokomotiv. Rubin Kazan est là également, ainsi que le Kuban Krasnodar du géant ivoirien Lacina Traoré, auteur de 14 buts pour sa première expérience en Russie (en provenance du CFR Cluj). Mais c’est un autre Ivoirien qui termine largement meilleur buteur : Seydou Doumbia, ancienne terreur du championnat suisse, 23 buts au compteur en Premier League russe depuis le début de l’année.

Asie – AFC Champions League

Tout sourit décidément en ce moment au Qatar en football. De plus en plus implanté sur le vieux continent, il impose également sa patte en Asie, par l’intermédiaire d’Al Sadd. Le club de Mamadou Niang, Nadir Belhadj et Kader Keita remporte la deuxième Ligue des champions de l’AFC de son histoire, après celle conquise en 1989. L’ancien milieu offensif lillois et lyonnais a été à l’origine du premier but des siens et a inscrit le second lors de la finale, disputée en Corée du Sud face à Jeonbuk Motors, qui s’est soldée par un score de parité 2-2, les Qataris l’emportant lors de la séance des tirs au but (avec un dernier tir réussi par Belhadj). Jeonbuk Motors peut encore se consoler en allant chercher le titre national en K-League (play-offs en cours).



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

J'ai vu le finale de la Champions AFC et Al Sadd a été anti fair play au possible avec beaucoup de simulations et un "mauvais" état d'esprit. En face; l'inverse, avec des coréens courageux mais malchanceux.
Les supporters coréens ont même sorti une banderole WE WANT FAIR PLAY c'est dire !
Al Sadd ne méritait pas du tout ce titre.
zakariya1111 Niveau : District
InMind: Les supporters coréens ont sorti la banderole WE WANT FAIR PLAY pour exprimer leur solidarité avec leurs compatriotes de Seongham Ilhwa, à qui Al Sadd avait fait le mauvais coup de marquer un but sur une action où les coréens attendaient que Niang leur rende le ballon par Fair-Play.
Et non, en finale il n'y a pas eu de simulation de la part des Qataris.
J'ai parié 50 euros que 6 supporters Marseillais contesteront la victoire d'Al Sadd en AFC CL, j'en suis à 4 donc si t'es Marseillais veux-tu bien me le confirmer pour que j'en sois à 5. Merci
Ah non là franchement tu es de mauvaise foi. Tout le match a été pourri et ralenti par leurs comportements. Toujours là à rester bien longtemps par terre, mettre des coups vicieux. Je m'en fous de Al Sadd ou des coréens au final. Je dis juste ça objectivement. Ça plus donc l'histoire de la touche en demi, ils n'ont pas donné une bonne image du club.
Je ne suis pas marseillais.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3