De Bâle à Barcelone, l'histoire du bleu et du grenat

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de récré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, place à la tunique du FC Barcelone.

Modififié
240 20
Il est le club le plus supporté dans le monde, devançant de peu le Real Madrid, son rival de toujours, et Manchester United. Il est pour beaucoup le plus grand club du XXIe siècle, et son équipe actuelle est déjà considérée par certains comme la meilleure de tous les temps. Une chose est sûre, la tunique du Barça est actuellement portée par l'un des plus grands génies du football mondial en la personne de Lionel Messi. Une petite puce au service d'un maillot de légende, qui a toujours su s'entourer de joueurs d'exception pour écrire son histoire. Si 90% des joueurs du dimanche arborent un maillot du Barça sur les terrains de la municipalité ou dans les five de France, ce n'est pas pour rien. Cette tunique représente un rêve. Cette tunique représente le FC Barcelone.

Histoire d'un maillot


Si la Liga est aujourd'hui l'un des championnats les plus compétitifs du monde, le football a pris son temps avant de s'implanter en Espagne. Rares sont les clubs nés avant la toute fin du XIXe siècle. À cette époque, la ville de Barcelone est en plein essor commercial. Son port lui offre une croissance rapide et de la matière grise de toute l'Europe afflue rapidement en son sein. C'est comme ça que Hans Gamper, expert-comptable suisse, débarque en Catalogne. Amoureux du ballon rond, il joue régulièrement avec ses amis à Bonanova et tente même de rejoindre un club local, le Gimnasio Tolosa. Pas de chance pour lui, au GT, on n'est pas fan des étrangers. Un peu vexé, le Suisse veut alors créer son propre club, où il pourra évoluer avec ses amis de toute l'Europe.


En octobre 1989, l'expert-comptable fait alors publier une annonce dans le magazine Los Deportes. Il en appelle à tous les sportifs motivés pour fonder un club de football. Le 29 novembre de la même année, onze autres joueurs et lui fondent le Futbol Club Barcelona avec des valeurs simples : ouverture à tous, une certaine idée de l'intégration sociale par le football et une structure démocratique. Très rapidement, on fait éditer un jeu de maillots. Les shorts sont blancs, et les maillots sont rouges d'un côté, bleus de l'autre, avec les manches de couleurs opposées. La division est verticale, au centre du maillot, qui se ferme avec une rangée de boutons, comme une chemise.

FC Bâle et Joan


Le choix des couleurs du premier maillot n'est pas anodin. Avant de débarquer en Catalogne pour ses raisons professionnelles, Hans Gamper était le capitaine du FC Bâle, et évoluait sous une tunique bleu et grenat. Ainsi, le Blaugrana n'est donc pas vraiment né en Catalogne, mais bien à Bâle, en Suisse. Cette version des faits a été racontée par Narciso Masferrer, proche de Gamper, dans un article datant de 1924 : « On traita longuement le choix des couleurs qu'adopterait le club. (…) Les couleurs bleu et grenat sont les mêmes que celles du FC Bâle, auquel a appartenu jusqu'à récemment Gamper, notre ami estimé. » Hans Gamper est bien évidemment le joueur phare de cette nouvelle équipe. Sportif amateur de bon niveau, il a pratiqué le football en Suisse, à Bâle et à Zurich, et le rugby à Lyon, où il a vécu quelque temps avant de s'installer à Barcelone. C'est le doyen du groupe fondateur, Walter Wild, un autre Suisse, qui prend la présidence du club.

Pour le tout premier match de son histoire, le FC Barcelone se rend au Vélodrome de Bonanova et affronte une équipe d'expatriés anglais. Par définition bons footballeurs, ces derniers battent la nouvelle équipe (0-1) pour sa grande première. Qu'importe, le Barça s'en remet plutôt bien et commence à enchaîner quelques victoires avant d'intégrer, en 1900, la première édition de la Copa Mayaca (le championnat de Catalogne). Pour sa première saison au sein d'une compétition relevée, le Barça termine second, derrière l'Hispania Athletic Club. Dès la saison suivante, les hommes de Gamper battent les champions en titre et s'adjugent la Copa Mayaca, premier titre officiel de l'histoire du club. Les maillots sont toujours les mêmes, et beaucoup de joueurs décident de les sublimer avec de superbes moustaches. La même année, les Blaugrana éliminent le Real Madrid en demi-finales de la Coupe du Roi avant de s'incliner en finale face au Club Vizcaya de Bilbao (1-2).


Avec son joli maillot emprunté au FC Bâle, le Barça continue d'ajouter, année après année, des lignes à son palmarès. Le club remporte le championnat de Catalogne à nouveau en 1905, 1909, 1910 et 1911. En 1910, les Blaugrana parviennent même à réussir leur premier doublé, puisqu'ils remportent également la Coupe du Roi, en battant en finale le Club Español de Madrid (3-2). Dévoué et jusqu'au-boutiste, Hans Gamper décide carrément de changer de prénom et d'en choisir un plus à la mode catalane. Hans devient Joan, et le Barça poursuit sa folle ascension vers les sommets. La gestion financière catastrophique du club pousse toutefois Joan à en prendre la présidence, en 1909. C'est à cette période que le club commence à se forger une véritable identité catalane et à s'associer systématiquement aux revendications du peuple de cette région de l'Espagne. Ce n'est pas pour rien que le drapeau catalan flotte aujourd'hui dans l'emblème du FC Barcelone de Joan Gamper.

Maillot mythique


Pour un club comme le FC Barcelone, difficile de choisir un seul maillot mythique. Toutefois, celui arboré lors de la saison 2008/2009 semble pouvoir prendre place tout en haut de la liste. D'abord, parce qu'il se rapproche beaucoup des maillots des premières années du Barça. Ensuite, parce qu'il symbolise une saison parfaite. La première de Pep Guardiola, la première avec le n°10 pour Lionel Messi, le premier triplé (championnat, Coupe du Roi, Ligue des champions) d'un club espagnol et des statistiques hallucinantes (42 victoires, 12 nuls et 5 défaites). Et quelle équipe... Les shorts sont bleus, les maillots rouge et grenat et le sponsor Unicef trône au milieu de la poitrine. Nike avait assurément fait du beau boulot pour cette saison hors normes. Un bien beau maillot pour une équipe qui est peut-être la plus grande de tous les temps.

Maillots extérieurs et autres maillots collectors


Si le passage aux rayures horizontales n'a pas été du goût de tous les supporters du Barça, le club catalan s'était parfois bien planté avant même ce changement. La faute à la mode des maillots extérieurs et third aux couleurs fluo qui s'est abattue sur l'Europe comme la peste depuis le début des années 2000. Mention spéciale au maillot Tequila Sunrise de la saison 2012/2013 avec son superbe dégradé du jaune au orange. Un jaune repris la saison passée pour le troisième jeu de maillots. Et ça fait mal aux yeux.


Pour la saison du centenaire, en 1998/1999, Nike avait préféré la simplicité à la prise de risques. Le maillot est, comme les maillots originels, divisé verticalement au milieu, rouge à droite et bleu à gauche. Le blason est incrusté au milieu de la poitrine et entouré des dates 1899-1999. Les manches sont elles bleues et de fins liserés bleus et grenat viennent souligner de manière très classe le col du maillot et la fin des manches.

Ils se sont inspirés du maillot du FC Barcelone


Des clubs inspirés par le FC Barcelone et ses couleurs, il y en a plusieurs. Et généralement, le club catalan n'est pas des plus amicaux avec ces derniers. Le Barcelona Sporting Club de Guayaqui, en Équateur, l'a appris à ses dépens, en 2013. Fondé par des migrants catalans, le club a dû essuyé plusieurs attaques judiciaires du FC Barcelone, qui n'appréciait pas qu'on se serve de sa notoriété ailleurs que sur ses terres. Pas très Unicef, tout ça...



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Toujours merci Sofoot pour ces beaux articles sur l'histoire des maillots et des blasons !
 //  14:18  //  Passionné de l'Ukraine

"En octobre 1989, l'expert-comptable fait alors publier une annonce dans le magazine Los Deportes. Il en appelle à tous les sportifs motivés pour fonder un club de football"

Plutôt Octobre 1889 non?
Putain j'adore cette rubrique
1899 même ! c'est marqué sur le maillot dans la photo de l'article...
Le maillot du centenaire de 1999 est mythique aussi.

À noter que Gamper n'a pas seulement joué à Zurich, mais il est l'un des fondateurs du FC Zurich
Brooklyn Olympic Niveau : CFA2
Article au top! Merci!
Y a pas à dire, ce genre d'articles, c'est (avec ptet les tu sais que) mes préférés de tout Sofoot :D
Oui c'est vraiment bon de réintroduire un peu de culture et d'histoire dans le monde du foot. C'est pour ça qu'on est là.
Franchement il n'y a pas à dire cette rubrique est top, c'est vraiment intéressant d'apprendre l'histoire des maillots, merci SoFoot
Pour ceux qui comme moi ne voient pas les photos et trouvent ça bizarre : j'ai trouvé la solution, faut désactiver adblock.
Lefootologue Niveau : DHR
Le maillot du GD Chaves ! Quel oubli ! Haha
Massimo69 Niveau : DHR
J'ai jamais été fan de l'alliance de ces deux couleurs mais je trouve le 2014/2015 vraiment joli. Celui de la saison actuelle par contre... Perso je le prendrais très mal si la Juve jouait avec un maillot à rayures horizontales.
Tellement de similitudes qu'un commentateur suisse (merdique il est vrai) a réussi à confondre les deux clubs lors d'une rencontre au Camp Nou : « Nous jouons depuis cinq minutes de jeu ici au Camp Nou et le FC Bâle réussit un bon début de match. Les Bâlois monopolisent le contrôle du ballon et Barcelone n’a pas encore touché la balle. Ah, on vient de m’apprendre que le Barça joue en bleu et grenat à domicile, je vous prie de m’excuser, c’est donc bien Barcelone qui domine et le FC Bâle qui n’a pas encore touché le ballon.»
Mes maillots préférés sont ceux vierges de tout sponsor.
un mec derrière son PC Niveau : National
Je dis peut-être une bétise, mais le barça n'est-il pas le seul club dont les couleurs du maillots n'ont pas changé depuis sa création?
Message posté par Massimo69
J'ai jamais été fan de l'alliance de ces deux couleurs mais je trouve le 2014/2015 vraiment joli. Celui de la saison actuelle par contre... Perso je le prendrais très mal si la Juve jouait avec un maillot à rayures horizontales.


Merci pour le soutien. :'(

Des supporters d'autre clubs me disaient en début de saison que ce n'était pas si grave car en soit, le maillot n'est pas si moche que ça. Et c'est le cas, si c'était un autre club qui a pour habitude d'avoir ces couleurs et les rayures horizontales ce serait un beau maillot, mais là c'est juste une insulte à l'histoire de ce maillot sans oublié au dégradé de 2013 et à moindre mesure les bandes escaliers de 2012. Nike nous sodomise grave ces dernières années. Vous avez bien fait de passer chez adidas.
Tellement plus agréable que les 247 articles sur Zidane en 3 jours...
Moi ce que je ne m'explique pas c'est que le maillot extérieur dégueulasse "tropico" est porté par plein de gens.. JE vois énormément de jeunes avec.
Massimo69 Niveau : DHR
@ FC K: Je suis d'accord avec toi. Et c'est vrai que Nike vous a fait quelques misères lol.
Conçernant la Juve et Adidas, c'est exclusivement une question d'argent: Adidas donnait beaucoup plus que Nike. Et même si je crains énormément Adidas et ses maillots trop chargés, je dois avouer que le maillot est pas mal (à part cet énorme carré blanc derrière). Je trouve par contre le maillot extérieur noir magnifique.
Super article, grand kif merci.
L'histoire du maillot de l'Atletic Bilbao est sympathique aussi, sûrement la semaine prochaine...
Je n'ai jamais compris ce que vous lui trouviez à ce maillot tequila sunrise/tropico.

95% des maillots de foot ne sont pas très classes par définition, celui-là ne dénotait pas particulièrement par rapport à d'autres maillots "extérieur" (voire domicile pour certains). Je trouvais même qu'il était joyeux et amenait un sentiment de fête, de soleil et d'apéro tout en restant assez propre, le dégradé étant bien réalisé.

Bref, je l'aimais bien.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
240 20