David Villa, retour en grâce ?

Enfin. Après une vilaine fracture qui l’a mis sur la touche huit mois durant, David Villa va refouler les prés sous la liquette blaugrana. Avec son Guaje, le Barça de Vilanova a sans doute trouvé la solution aux derniers maux de l’ère Guardiola.

1 15
« Désormais, David Villa n’est plus entre les mains des docteurs mais dans celles des préparateurs physiques. Néanmoins, le joueur n’est pas tout à fait prêt pour jouer. » La sortie du 31 juillet est signée Ramon Cugat, druide émérite de l’hôpital de Barcelone. Avec ses quelques mots bien choisis, il vient d’officialiser le retour du Guaje sous la liquette blaugrana. Par la même occasion, le chirurgien catalan offre au néophyte Tito Vilanova une recrue que beaucoup avait oubliée. Surtout, il permet au tacticien catalan de rajouter une belle corde à son arc. Avant sa vilaine blessure, la flèche Villa était la seule pointe aiguisée de l’effectif azulgrana. Alors un temps dans les petits papiers de l’émissaire Leonardo, la direction du Barça a mis un bash au boss du recrutement du PSG. Le fils de mineur a un contrat à honorer, des titres à gagner et un toque à redorer. Car en sa présence, la machine catalane a tout raflé. Tout sauf une coïncidence.

Pas de tibia, pas d’Arena

Flash-back. Le 15 décembre dernier, à la 39ème minute d’une demi-finale face à Al Sadd, les Catalans oublient leur tiki-taka le temps d’un cri. Une botte de terre, de mauvais appuis, une lourde chute, et des larmes : le natif de Langreo vient de laisser son tibia au Nissan Stadium de Yokohama. Les comparses de Carles ont beau soulever une seconde Coupe du monde des clubs quelques jours plus tard, c’est bien la fracture de Villa qui fait les gros titres. Et Guardiola ne s’y trompe pas : « On l’adore dans notre groupe à la fois pour ses qualités humaines et sportives. On lui souhaite un bon rétablissement. J’espère qu’il va revenir rapidement dans l’équipe. » Sauf que le diagnostic tombe : les protèges n’ont pas supporté, le tibia est fracturé. Fin de saison officialisée : El Guaje ne refoulera plus les prés ibériques et européens de la temporada. Dans cet océan de miséricorde, le seul rayon de soleil reste sa fidélité quelque peu forcée au jersey blaugrana. Car depuis les prémisses estivales, Villa n’était plus vraiment en odeur de sainteté dans les petits papiers guardiolesques.

Aussi génial soit-il, Pep va brusquement goûter à l’absence de sa pointe. Certes, le semblant de remuntada sur l’ennemi madrilène se fera sans lui. Certes, Messi trustera tous les records individuels seul. Mais lors de matchs couperets, la machine blaugrana ne règle pas la mire. Dans une pièce qui se joue en trois actes, le premier a lieu un 18 avril. A Stamford Bridge, Barcelone a dégainé à 24 reprises, soit six fois plus que son adversaire du soir. Au final, les Blues de Di Matteo s’imposeront sur la plus petite des marges. S’ensuit le samedi suivant, le Clasico du titre. Cette fois, le Real s’impose sans fioriture. Pour finir en apothéose cette semaine de dingo, la bande à Drogba s’invite pour la seconde manche : un 22-7 aux tirs pour un famélique 2-2 au tableau d’affichage. Pour faire court, ce n’est pas tant par son jeu mais par son manque d’efficacité que le Barça a failli. De là à penser qu’avec un goleador de la trempe de David Villa, les Blaugranas auraient été du rendez-vous de l’Allianz Arena, il n’y a qu’un pas…

Tito compte sur lui

Alors voilà, le grand débarras estival est passé par là. Exit Pep, bonjour Tito. Lorsque le board du Barça propose au nouvel homme fort du Camp Nou un attaquant, la réponse fuse, c’est non : « Il va mieux et on espère qu’il sera prêt rapidement, car c’est un joueur important. Toutefois, il ne faut pas lui mettre la pression. Nous ne cherchons pas à recruter un attaquant. David récupérera. » Une marque de confiance que le meilleur buteur de la Roja pourra bientôt honorer. Forcément absent de la furia rouge qui s’est abattue sur le ciel ukraino-polonais, El Guaje s’est remis. Absent lors de l’exhibition face au PSG, l’ancien Valencian fait partie du groupe qui s’en va affronter les Red Devils à Gothenburg. Manchester, justement, qui reste un bon souvenir pour le champion du monde 2010. Il avait inscrit le dernier but encaissé par sa majesté Van Der Sar. Et ça aussi, c’est tout sauf une coïncidence.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
fernandollorientais Niveau : CFA
je suis évidemment d'accord sur tout en davidvilliste convaincu.

J ajouterais juste qu'avant de se blesser, villa avait déja reculé dans la hierarchie des forwards blaugrana. On peut penser notament au classico aller, dans lequel villa n'entre qu'à la 88e je crois. J aime beaucoup sanchez mais je crois que son émergence au détriment du guaje s'inscrivait dans une logique de tricot extrême voulue par le Pep, et pas forcément bénéfique pour le barca. Avec un villa, les touches de balles sont moins nombreuses, le jeu est plus pur.

la barca a été orphelin de sa qualité exceptionelle de finition (des deux pieds, son point fort) mais aussi et surtout de sa relation technique avec messi. notament cette fameuse passe en diagonale de messi avec finition carré/r2 de villa comme ceci :

http://www.youtube.com/watch?v=mZUetSx7T3o

pour le pied gauche :

http://www.youtube.com/watch?v=KHiLQzccTN0

ca marchait aussi avec :

http://www.youtube.com/watch?v=a_l_waDcGos

je dirais même plus au risque de provoquer moult hurlements que si Messi a marqué autant de buts cette année, au delà de son talent, c'est aussi par ce qu'il n'était pas entouré d attaquant du calibre d etoo, d henry ou de villa.
fernandollorientais Niveau : CFA
pensez à virer les espaces !

1. http://www.youtube. com/watch?v= mZUetSx7T3o

2. http://www.youtube. com/watch?v= KHiLQzccTN0

3. http://www.youtube. com/watch?v= a_l_waDcGos
C'est un joueur monstrueux et un profil indispensable au barça, point barre. Aussi bon soit-il Messi fera pas des saisons à 70 buts chaque saison... Quoique ?
Ses appels de balles doivent manquer à Xavi ... Par contre, je doute que Casillas ressente la même chose à l'aube des Clasico qui se profilent ...
"Pas de tibia, pas d’Arena": héhé..
fernandollorientais Niveau : CFA
ils doivent aussi manquer à messi.

j'ai choisi ces trois buts parce que, sur ces trois buts, le passeur décisif, c'est messi.
J'ai jamais compris que Guardiola ne lui fasse pas confiance avant qu'il se blesse. Certains disaient même que Villa avait fait une mauvaise saison au barca. En même temps, c'est un attaquant axial de classe mondial, et guardiola l'a fait joué sur le coté (comme henry, comme ibra si je ne m'abuse) , et ses stats sont restées plus qu'honorables.

Alors Messi est super fort dans l'axe on l'a tous vu, et compris, mais pour moi si villa avait été là en numéro 9 contre chelsea ils auraient été en finale. Messi peut tout à fait jouer sur un coté, et Villa est plus efficace dans l'axe que sur un coté, mais bon aucune chance que quelqu'un aille à l'encontre de la volonté de Messi... malheureusement.
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
Sanchez ? Le mec qui provoque un pénalty bidon en match amical ? En effet, 'espère que le Guape va le ramener au banc. Et puis cette intolérable resemblance avec Faudel, m*rde quoi !
anti-madridista Niveau : DHR
Faut pas oublier qu'avant sa blessure Villa était en train de faire un sale début de saison. Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, son efficacité devant le but était digne d'un Fabregas en fin de saison. Mais il payait surement pour tout les efforts qu'il a fait lors de sa 1ere saison.

Mais voilà, maintenant il doit de nouveau péter le feu, et devant il y a de quoi faire souffler les gars. Les défenses vont de nouveau devoir se focaliser sur d'autres joueurs que Messi. Faut pas oublier le grand retour en forme de Pedro, qui comme Villa a payer pour touts ses efforts.

Bref, Pedro, Villa, Sanchez et bien sûr Messi, ça va faire mal. Le retour d'une grande attaque.
Pour moi c'est simple c'est le meilleur du monde face au but. Peut etre Eto'o devan lui car il a une vitesse d'exécution supérieure. Mais Villa a un meilleur gauche et un meilleur placement. Le meilleur.

J'aurais été le supporter le plus heureux s'il était venu à Paris.
Quid de sa relation un peu tendue avec Messi un peu avant la CDM des clubs ?
fernandollorientais Niveau : CFA
bon, bah en tout cas ce soir, pas villa ni sur le terrain, ni sur le banc.
Ce but-là n'était pas mal non plus: http://www.youtube.com/watch?v=hWynkbKd … re=related
sinon évidemment je suis très heureux de son retour, je pense qu'il a beaucoup manqué l'an passé, c'est le seul vrai buteur de l'effectif avec Leo, quand on voit qu'en Liga Leo a mis 50 buts (!!!) et que le deuxième buteur blaugrana est à 12, on se dit qu'il y a un léger souci... Il apporte surtout de la profondeur au jeu, grâce à ses appels dans le dos de la défense, et il a une bien meilleure finition que Tello et Sánchez. Son retour fera beaucoup de bien!
Quant à son entente avec Messi en-dehors du terrain, il ne sont pas copains comme cochons, mais leur mauvaise relation a été exagérée par la propagande Marca-fredhermélienne à mon avis. En tout cas sur le terrain ils s'entendent parfaitement, et c'est ce qui compte!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 15