1. //
  2. // Groupe F
  3. // 4e journée
  4. // ASSE/Inter Milan

David Sauget : « Porter le maillot de l'ASSE, une immense fierté »

David Sauget a porté le maillot de l'ASSE lors de la saison 2008/2009. Une année importante pour le club qui retrouvait l'Europe cette saison-là, après 25 ans d'absence. Aujourd'hui à Neuchâtel, en Suisse, Sauget reste bien placé pour parler Europe et Saint-Étienne, lui qui se considère plus comme un supporter que comme un ancien joueur.

Modififié
4 0
En tant qu'ancien Vert, es-tu heureux du retour de l'ASSE sur la scène européenne ?
Oui, ça me fait plaisir. En plus, c'est un club mythique qui a fait rêver beaucoup de monde par le passé, en France, lors des Coupes d'Europe. Ces dernières années, ils ont vraiment accompli quelque chose d'extraordinaire. C'est donc entièrement mérité qu'ils soient présents en Ligue Europa cette saison. Et, honnêtement, c'est un véritable plaisir de les voir représenter notre pays sur la scène européenne. Je suis d'autant plus content pour les supporters, qui méritent vraiment d'assister à ce genre de match, car, pour moi, c'est vraiment l'un des meilleurs publics de France.

Que penses-tu de leur parcours européen depuis le début de saison ?
Ils ont fait de bonnes prestations, même s'ils ont malheureusement souvent manqué de réussite, notamment lors du déplacement à Milan, il y a quinze jours. J'espère que ce soir, ils vont enfin débloquer leur compteur pour faire un bon résultat et continuer cette belle aventure européenne.

Tu trouves que l'ASSE a présenté un visage différent qu'en Ligue 1, lors de ses trois premiers matchs de Ligue Europa ?
Je pense déjà que ce n'est pas évident d'enchaîner les matchs comme ils l'ont fait. Et puis, en Coupe d'Europe, les rencontres ne sont pas les mêmes qu'en championnat. Les matchs sont souvent plus disputés et il faut prendre en compte qu'on affronte des équipes dont on ne connaît pas forcément le football, ce qui fait qu'il est parfois difficile de s'adapter. Après, il ne faut pas oublier qu'ils sont toujours invaincus. Alors certes, ils n'ont pas marqué, mais ils restent solides, et avec un brin de réussite en plus, ils peuvent clairement aller chercher la qualification.

Lors de la saison 2008/2009, tu as joué la Coupe de l'UEFA avec Saint-Étienne. Parle-nous un peu de ces soirées européennes à Geoffroy-Guichard, sont-elles particulières ?
C'est quelque chose d'extraordinaire ! Porter le maillot de l'ASSE, encore plus en Europe, c'est vraiment une immense fierté, c'est même un honneur car tu te dis que beaucoup de footballeurs aimeraient être à ta place. Les gens ont encore tous en tête la grande époque des Verts avec ces magnifiques épopées en Coupe d'Europe. C'est pourquoi il y a vraiment un énorme engouement autour de ces matchs-là. Et quand tu es footballeur, je peux te dire que tu as des frissons au moment d'entrer sur la pelouse. Et puis la ferveur du public stéphanois, tout le monde la connaît. Il n'y a qu'à voir lors du match contre l'Inter avec ces milliers de fans qui ont fait le déplacement en Italie. C'est vraiment magnifique. D'ailleurs, rien que pour ça, c'est un club qui mérite d'être en Coupe d'Europe tous les ans.

On sait qu'il y a une grosse ferveur dans le Chaudron, mais est-elle encore plus accentuée les soirs de joutes européennes ?
Oui, je pense. Pour donner un ordre d'idées, ça me fait penser au jour de derby, c'est une ambiance vraiment impressionnante. Il y a beaucoup d'attente de la part des supporters, ce sont des moments très forts. En plus, dans ce genre de match, c'est encore plus important pour les joueurs de sentir le soutien des supporters pour se surpasser. Je pense que ce soir ça va être vraiment bouillant dans le stade.

Quand on joue l'Europe avec l'ASSE, est-ce qu'on sent le poids de ce passé glorieux ?
Oui, forcément. En 2008, quand on s'est qualifiés pour la Coupe de l'UEFA, je me rappelle que tout le monde nous parlait de la grande époque du club. C'est vrai qu'il y a une pression supplémentaire, car on a vraiment envie de bien faire, de donner le maximum. Mais dans tous les cas, ça reste des moments forts. Personnellement, ce sont de superbes souvenirs que j'ai encore en tête et que je garderai toujours. La Coupe d'Europe, je l'ai jouée avec Nancy et Sochaux, également, mais avec Saint-Étienne, c'est encore différent…

Est-ce que tu vois l'ASSE se qualifier pour les 16es ?
Oui ! Après, moi, je suis avant tout un supporter stéphanois (rires). Mais, oui, je les vois se qualifier, je les trouve très solides défensivement, et s'ils arrivent à avoir plus de réussite ils ont clairement toutes leurs chances. Ils ont un groupe à leur portée, donc ils peuvent le faire. Même ce soir, face à l'Inter, ils sont capables d'aller chercher les trois points, surtout avec le soutien de leur public.

D'ailleurs, quel est ton pronostic pour ce soir ?
Je les vois gagner 2-1.

Et selon toi, qui sera le premier buteur stéphanois en Europe, cette saison ?
Je vais dire Loïc Perrin, d'une tête sur corner. Loïc, en plus d'être un bon ami, c'est vraiment l'emblème du club, donc ce serait un beau clin d'œil. Mais peu importe qui va marquer, l'important c'est de gagner.


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 0