David May, le héros de United

Modififié
0 0
David May s'était rendu étrangement célèbre lors de la finale de Champion's League, remportée par son équipe, Manchester United contre le Bayern en 1999. Sans jouer une minute en C1, May, défenseur plutôt vilain à l'époque, avait exulté en brandissant la coupe à grandes oreilles.

Dans le Daily Mail, l'homme du mois de mai 99 s'explique : « J'ai vu le trophée sur une chaise et je me suis dit : “Je l'ai”. Donc je l'ai levé et le reste, ça fait partie de l'Histoire. Bien que je n'ai pas joué la finale, j'étais fier de ma contribution pour l'obtention du trophée. On m'a critiqué pour être sur les photos de la remise du trophée et une part de moi regrette de l'avoir fait. Mais une autre part de moi dit : “Allez vous faire foutre !”. Qu'est-ce que les gens auraient fait à ma place ? Les gars ont blagué là-dessus. Je n'ai pas touché une balle en Coupe d'Europe toute la saison, donc la médaille ne signifiait rien pour moi. La fête suivant le titre a été géniale. Simon Le Bon n'a pas pu entrer en boîte et Ryan Giggs s'était battu avec le fils de Martin Edwards et l'avait jeté au sol. Je pourrais revivre cette nuit durant toutes les autres nuits du reste de ma vie » .

Giggs n'est donc pas qu'un homme triste et sage.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La LV2, pas pour Aquilani
0 0